Certaines fonctionnalités de ce site reposent sur l’usage de cookies.
Les services de mesure d'audience sont nécessaires au fonctionnement du site en permettant sa bonne administration. Vous avez cependant la possibilité de vous opposer à leur usage.
REFUSER
ACCEPTER
CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Recyclage & Récupération > Une nouvelle plateforme pour le développement des plastiques durables
RECYCLAGE & RÉCUPÉRATION

Une nouvelle plateforme pour le développement des plastiques durables

PUBLIÉ LE 4 JUIN 2019
E.G
Archiver cet article
Une nouvelle plateforme pour le développement des plastiques durables
Ce lundi 3 juin, le centre technique industriel IPC et le centre technique agroalimentaire (CTCPA) ont lancé la plateforme DIS30 : « Ambition plasturgie durable pour 2030 ». Les deux acteurs se sont alliés aux pôles de compétitivité Plastipolis et Céréales Vallée.

« Avec la plateforme DIS30, nous voulons faire évoluer les plastiques vers des plastiques offrant un maximum de sécurité au consommateur, avec la plus faible empreinte carbone possible, à l’horizon 2030 », explique Etienne Bechet de Balan, président d’IPC. Le centre technique industriel ainsi que le CTCPA s’unissent pour la création de la plateforme DIS30, cofinancée par l’Union européenne et soutenue par la région Auvergne-Rhône-Alpes. « Au total, le projet représente 4 millions d’euros d’investissements, dont la moitié sur le site de Clermont-Ferrand d’IPC », précisent ICP et le CTCPA. Une dizaine de projets de R&D ont été identifiés, notamment en matière d’écoconception et de recyclage, ou pour le développement de nouveaux polymères.

Intégration de plastiques recyclés dans les emballages alimentaires

Le directeur d’IPC Clermont-Ferrand, Jacques Thebault, souligne qu’«aujourd’hui, les plastiques usagés en polyéthylène (PE) et en polypropylène (PP) parmi les principaux gisements de plastiques peuvent être recyclés, mais les matières issues du recyclage n’ont pas d’aptitude au contact alimentaire, car les procédés de décontamination existants ne permettent pas de purifier suffisamment ce type de polymères ». Ainsi, « une aptitude au contact alimentaire est recherchée avec un procédé de purification innovant, associé à une procédure d’accréditation auprès des autorités », ajoute-t-il.

La plateforme sera notamment équipée de moyens analytiques destinés à la caractérisation des substances et des matériaux, des pilots en lien avec le recyclage et la biodégradation des plastiques, ou des matériels informatiques pour le développement d’outils prédictifs.
Pixabay / DR
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
Un nouveau directeur général pour Fert recyclage
Un nouveau directeur général pour Fert recyclage
Gillard met les bacs à l’abri
Gillard met les bacs à l’abri
Cedeo et Cycle Up s'associent pour proposer des WC reconditionnés
Cedeo et Cycle Up s'associent pour proposer des WC reconditionnés
Chantiers de Paris 2024 : comment limiter l’impact environnemental des terres excavées ?
Chantiers de Paris 2024 : comment limiter l’impact environnemental des terres excavées ?
Tous les articles Recyclage & Récupération
L'essentiel de l'actualité de l'environnement
Ne manquez rien de l'actualité de l'environnement !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS