Découvrez nos newsletters
Gratuites et spécialisées dans votre secteur
Accès abonnés ✉ Nos newsletters gratuites Je m'abonne
Menu

RECYCLAGE & RÉCUPÉRATION
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

[Tribune] Les solutions intégrées de tri des flocons de plastiques, pour une qualité accrue de la matière première secondaire dans la filière

Partager :
[Tribune] Les solutions intégrées de tri des flocons de plastiques, pour une qualité accrue de la matière première secondaire dans la filière
Par Frédéric Durand, directeur général Tomra France, le 24 août 2020
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Recyclage & Récupération
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Cette semaine, le directeur général de Tomra France, Frédéric Durand, explique le procédé de tri des flocons de plastiques. Pour lui, il s’agit d’un "moyen pour les exploitants d’usines de recyclage, d’améliorer la pureté et le rendement des plastiques qu’ils recyclent".

Les problèmes posés par les déchets plastiques sont connus. Aujourd’hui plus que jamais, l’accent est mis sur la gestion responsable et durable de la ressource afin de garantir son réemploi. Les réglementations portant sur les bouteilles en plastique imposent globalement une nouvelle approche du recyclage.

Pour atteindre la plus grande pureté possible, les exploitants d’installations de recyclage ont intéret à se tourner vers une solution globale integrant lignes de pré-tri et lignes de tri des flocons issues du même fabricant, en lieu et place d’une combinaison de solutions hétérogènes.
 
Malgré la lutte contre la pollution plastique, la production de plastique continue d’augmenter à l’échelle mondiale. 359 millions de tonnes de plastique ont été produites sur le marché mondial en 2018 (+ 3,2 %). Un triplement depuis 1990. Et ce sont surtout des plastiques à usage unique. Rien qu’en Europe, près de 40 % du plastique produit est utilisé pour l’emballage des aliments et des produits. Il finit incinéré ou en décharge. Un million de bouteilles plastique est vendu à chaque minute dans le monde.
 
Cette production massive de plastique par l’industrie, pousse à la mise en place de systèmes de recyclage toujours plus efficaces. Avec les lois sur le recyclage, les bouteilles plastique devront être composées d’au minimum 25 % de matériau recyclé d’ici 2025. Des engagements identiques ont également été pris au sein de la Circular Plastics Alliance : ses signataires veulent porter à 10 millions de tonnes la production de plastiques recyclés en Europe d’ici 2025.
 
Utiliser l’efficacité du tri des flocons

Le tri des flocons est un moyen pour les exploitants d’usines de recyclage, d’améliorer la pureté et le rendement des plastiques qu’ils recyclent. Cela peut permettre de trier efficacement un plus grand nombre de types de plastique.

Actuellement, il existe une forte demande de polyoléfines (PE, PP…), mais les niveaux de recyclage sont encore très faibles1. En attendant, c’est pour répondre à la forte demande de PET recyclé, que les exploitants peuvent s’appuyer sur le tri des flocons : la technologie déjà utilisée avec succès dans les usines de recyclage du PET, va faire toute la différence pour passer du déclassement à la valorisation des plastiques.

Le processus repose sur plusieurs étapes : d’abord, un pré-tri éjectant les indésirables selon des critères de couleur et de composition, puis le lavage. Ensuite, le déchiquetage pour transformer les bouteilles en flocons. Les flocons ainsi obtenus contiennent cependant de grandes quantités de PP/PE (issus principalement des capsules des bouteilles), mais aussi des morceaux de métal, du PVC, et de petites quantités d’autres contaminants. Ils passent alors par des protocoles de nettoyage stricts, combinant séparateurs de métaux, tamis et séparateurs par jet d’air, flottaison, lavage à chaud et à froid, rinçage et séchage, pour éliminer tous les différents contaminants.

Des quantités de contaminants résiduels pourront encore subsister en raison de leur taille, de leur densité ou de leurs caractéristiques magnétiques. Or, même de très petites impuretés et des écarts de couleur infimes peuvent avoir un effet néfaste sur le matériau recyclé qui sera ensuite utilisé pour fabriquer une autre bouteille en PET. Il faut vraiment s’efforcer d’extraire toutes les impuretés afin de produire des granulés de PET secondaires homogènes, de même qualité que le matériau primaire. Une solution de haute technologie basée sur des capteurs optiques, permet alors de purifier les flocons. Grâce à ces machines très précises, il est possible d’atteindre des niveaux de pureté extrêmement élevés, et donc en fin de compte, de recycler davantage de bouteilles PET.
 
La nécessité d’une approche intégrée

Toutefois, l’installation d’une machine de tri des flocons ne permet pas, à elle toute seule, d’améliorer le rendement global et la pureté des matériaux recyclés, à moins qu’elle ne fasse partie d’une solution globale véritablement intégrée.

Rappelons que le pré-tri permet de séparer les bouteilles plastique par type de plastique et couleur. C’est une étape cruciale pour réduire la contamination des flux. Ainsi, lorsque les bouteilles seront déchiquetées et transformées en flocons, la quantité de contamination restante sera parfaitement gérable par les capteurs très sensibles, qui pourront détecter et éliminer les petites particules de contamination générées par le déchiquetage.
 
Avantages pour l’exploitant de l’installation

Un système de pré-tri efficace réduit aussi la nécessité du recours au-tri manuel et les coûts d’exploitation.

En faisant appel à un seul et même fabricant pour les deux machines – pré-tri et tri des flocons -, il est possible d’atteindre des niveaux de précision inégalés, car les solutions sont conçues pour fonctionner en synergie. On obtient une outil de travail qui aura moins de temps d’arrêt et des performances accrues.
 
Des solutions intégrées dans le tri des flocons pour répondre aux exigences d’aujourd’hui et de demain

Pour atteindre les 25 % de contenu recyclé et faire face à la demande croissante de matière première secondaire de haute qualité, les solutions intégrées de pré-tri / tri des flocons, vont devenir indispensables.



1 : Les polyoléfines (polyéthylène (PE) et polypropylène (PP), avec leurs variantes le polyéthylène haute densité (PEHD) et le polyéthylène basse densité (PEBD).
Frédéric Durand, directeur général Tomra France
  [Vidéo] Ça m'énerve ! Les masques jetés dans la nature
+ de vidéos Environnement TV
Actu réglementaire
Arrêté du 4 septembre 2020 portant nomination au comité de bassin Rhône-Méditerranée Lire
Arrêté du 5 août 2020 portant nomination au comité de bassin Adour-Garonne Lire
Arrêté du 27 août 2020 fixant au titre de l'année 2020 le nombre de postes offerts aux concours professionnels pour l'accès au grade de technicien supérieur de l'environnement et de chef technicien de l'environnement Lire
Arrêté du 25 août 2020 modifiant l'arrêté du 16 janvier 2013 fixant les statuts types des fédérations départementales des associations agréées de pêche et de protection du milieu aquatique Lire
Arrêté du 5 août 2020 fixant la liste des opérations de restructuration ouvrant droit au bénéfice de la prime de restructuration de service, de l'allocation d'aide à la mobilité du conjoint et de l'indemnité de départ volontaire au sein de l'Agence de l'eau Artois-Picardie Lire
À lire également
Déchets de construction : une boîte à outils pour les professionnels
Déchets de construction : une boîte à outils pour les professionnels
La plateforme collaborative Démoclès lance une boîte à outils vouée à accompagner les diagnostiqueurs dans l’évolution de leurs pratiques. Elle inclut un guide de bonnes pratiques pour la réalisation du diagnostic produits/matériaux/déchets avant démolition/réhabilitation.
Meubles usagés : près de 900.000 tonnes collectées en 2019
Meubles usagés : près de 900.000 tonnes collectées en 2019
En 2019, l’éco-organisme Eco-mobilier a collecté 874.052 tonnes de déchets d’éléments d’ameublement.
Paprec reprend Privacia
Paprec reprend Privacia
Paprec Group annonce ce mercredi 2 septembre, reprendre la société francilienne Privacia.
Bruno Roussel est le nouveau directeur général du syndicat départemental Trifyl
Bruno Roussel est le nouveau directeur général du syndicat départemental Trifyl
Bruno Roussel a été nommé directeur général des services de l’établissement public de gestion des déchets à l’échelle départementale, Trifyl.
L’oxydation hydrothermale part en croisière
L’oxydation hydrothermale part en croisière
Leroux & Lotz technologies annonce, dans le cadre du projet européen LeanShips H2020, la mise en phase de test de la technologie d’oxydation hydrothermale dans un navire de croisière construit par les Chantiers de l’Atlantique.
L'Ugap propose une solution de collecte des déchets de l'activité tertiaire
L'Ugap propose une solution de collecte des déchets de l'activité tertiaire
La centrale d'achat public, Ugap, propose la collecte et le traitement des déchets de l'activité tertiaire.
Dix millions d'euros pour les structures du réemploi touchées par la crise
Dix millions d'euros pour les structures du réemploi touchées par la crise
L'Agence de la transition écologique (Ademe) vient de lancer, dans le cadre du plan de relance gouvernemental, une enquête sur le futur dispositif de soutien aux structures de réemploi de l'économie sociale et solidaire.
Tous les articles RECYCLAGE & RÉCUPÉRATION
Tous nos magazines
Accéder au kiosque
En partenariat avec
Événements
Salonvert
22 Septembre 2020
Congrès IDRRIM 2020
29 Septembre 2020
Salon Des Professionnels de l’Amiante
29 Septembre 2020
+ d'événements
Emploi
- Alternance Agent Assainissement - H/F
- Agent Travaux H/F
- Chef de chantier génie climatique
- Responsable d'opérations Aménagement F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.