Offre Silver (à partir de 8,90 €)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Le premier label pour lutter contre l'obsolescence programmée des produits manufacturés

Le premier label pour lutter contre l'obsolescence programmée des produits manufacturés
Sept familles de produits ont obtenu le label à ce jour. Crédits : Longtime/DR
Par Abdessamad Attigui, le 26 janvier 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Au bout de quelques mois, voire quelques semaines certains objets récemment achetés atteignent leur fin de vie et finissent dans la benne aux déchets. Pour rompre avec cette surconsommation, le label Longtime a été lancé pour accompagner les consommateurs vers un achat écologique et économique.

Appareils électroniques, ameublement, matériel de loisirs et professionnels, le label Longtime s’applique aux différents produits manufacturés. Créé en 2018 par la start-up toulousaine Ethikis ad Civis et soutenu par l’Agence de la transition écologique (ADEME), Longtime est un outil destiné à renseigner les consommateurs sur la longévité, la robustesse et la réparabilité des produits achetés. Il encourage également les entreprises à redoubler d’efforts sur la qualité et la durabilité de leurs produits. L’objectif de cette initiative est double : la mise en valeur des objets qui utilisent les ressources de façon optimale et la réduction des déchets prématurés.

Sa promesse ? Guider les consommateurs vers des produits réparables et conçus pour durer, mais ne garantit pas qu’ils ne tomberont jamais en panne. Ainsi, en leur présentant un renseignement précis et lisible sur le rapport entre longévité, le prix d’un produit et sur ses possibilités de réparationLongtime compte influer sur la préservation des ressources. « Pour réduire la surconsommation et sortir du tout jetable et du gaspillage. Réparabilité, robustesse et accès aux pièces détachées sont des conditions majeures à exiger pour préserver notre environnement », peut-on lire dans un communiqué.

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Vers la labellisation de 30 produits en 2021

Pour être labellisés Longtime, les fabricants doivent respecter le cahier des charges composé de 41 critères permettant d’étudier les produits selon trois exigences principales : la conception robuste, la réparabilité, les garanties et le service après vente. Il est attribué à la suite d’un audit d’évaluation réalisé par l’un des deux organismes de contrôle indépendants reconnus par l’entreprise : Apave certification ou Ecocert Environnement.

Sept familles de produits ont obtenu le label à ce jour. Mais la liste s’allongera en 2021 en prévoyant l’identification de 30 familles de produits manufacturés, et une cinquantaine de produits en 2022. Par ailleurs, des partenariats avec les acteurs de la distribution sont en cours de négociation afin de sensibiliser les consommateurs directement en magasin. 

Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
[Dossier/3] Chaîner l’amont et l’aval 
[Dossier/3] Chaîner l’amont et l’aval 
Terra Cycle fait monter le stock : 10 tonnes de masques sont à accumuler avant expédition vers l’usine de recyclage du Royaume-Uni, où est basée l’antenne européenne de l’entreprise états-unienne.
Thomas Lehoucq nommé directeur de Chimirec Dugny
Thomas Lehoucq nommé directeur de Chimirec Dugny
Chimirec, spécialiste de la gestion des déchets, a annoncé la nomination de Thomas Lehoucq au poste de directeur du site historique de Dugny. Il aura la charge de piloter et mettre en œuvre la stratégie de développement de Chimirec Dugny.
La Poste et RePack s'associent pour développer un circuit de l’emballage réutilisable
La Poste et RePack s'associent pour développer un circuit de l’emballage réutilisable
La société finlandaise RePack s’adosse à La Poste pour raccourcir le circuit de ses emballages retournés, en proposant un service de livraison responsable aux commerces en ligne français.
[Dossier] Et si le masque jetable s’avérait recyclable ? 
[Dossier] Et si le masque jetable s’avérait recyclable ? 
Outil-barrière phare, le masque s’est banalisé sans que sa fin de vie ait été anticipée. Composé pour moitié de polypropylène, il relève en théorie de l’objectif « 100 % plastiques recyclés en 2025 », posé par la loi anti-gaspillage et pour l’économie circulaire. Des territoires et PME s’essaient à leur collecte et à leur valorisation. L’Assemblée nationale suggère leur intégration à la future filière des textiles sanitaires. 
Mattel s’engage pour des jouets éco-responsables
Mattel s’engage pour des jouets éco-responsables
La société américaine spécialisée dans les jouets Mattel, s’engage à utiliser 100 % de matières recyclées pour la conception de ses produits et d’abandonner l’emballage plastique.
Dastri s'implique dans la gestion des déchets de vaccination anti-Covid
Dastri s'implique dans la gestion des déchets de vaccination anti-Covid
Seringues, tubes et cotons... Les déchets de vaccins en pharmacie seront désormais pris en charge par l'éco-organisme Dastri afin d'accélérer la vaccination anti-Covid.
Ecosystem : 139 millions d’équipements électriques collectés en 2020
Ecosystem : 139 millions d’équipements électriques collectés en 2020
En 2020, plus de 139 millions d’équipements électriques et électroniques ont été collectés par l’organisme Ecosystem. Une légère baisse de 2,6 % par rapport à 2019 due à la crise sanitaire.
Tous les articles RECYCLAGE & RÉCUPÉRATION
Inscrivez-vous aux Trophées de la Distribution de Matériels
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.