Certaines fonctionnalités de ce site reposent sur l’usage de cookies.
Les services de mesure d'audience sont nécessaires au fonctionnement du site en permettant sa bonne administration. Vous avez cependant la possibilité de vous opposer à leur usage.
REFUSER
ACCEPTER
CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Territoires > La Vallée de la chimie expérimente le paysage productif avec huit démonstrateurs
TERRITOIRES

La Vallée de la chimie expérimente le paysage productif avec huit démonstrateurs

PUBLIÉ LE 3 JANVIER 2018
EVA GOMEZ
Archiver cet article
La Vallée de la chimie expérimente le paysage productif avec huit démonstrateurs
Dans la Vallée de la Chimie dans la région lyonnaise, huit expérimentations de paysage productif sont lancées.

« La Métropole de Lyon souhaite ainsi accompagner des activités innovantes, répondant à un double enjeu : économique, pour valoriser les terrains de la Vallée de la Chimie contraints par le PPRT* ; et environnemental, pour répondre à la problématique de raréfaction des terres fertiles et de régénération des sols industriels », indique la métropole du Grand Lyon dans un communiqué. La création d’une filière autour du paysage productif dans la vallée de la chimie, « va permettre de faire émerger des projets de biomasse, de dépollution ou de fertilisation des sols sur des terrains délaissés ou contraints par le PPRT*, sur lesquels aucune autre activité ne peut être envisagée », estime la métropole. Les objectifs : faire naître une nouvelle filière économique innovante, développer des activités à fort bénéfice environnementale, offrir un cadre de vie plus vert aux habitants.

Les huit premiers démonstrateurs, sélectionnées dans le cadre de l’appel à projets « l’Appel des 30 ! » 1 et 2, ont bénéficié d’un financement de cinq millions d’euros. Ces projets vont permettre la création de 12 emplois d’ici deux ans, d’après le Grand Lyon. Les huit projets sont les suivants : « Terres fertiles 2.0 », à Saint-Fons, pour la valorisation et la fertilisation des terres excavées ; « Pépinière Soupe », une plateforme d’expérimentation de biotechnologies ; le projet « Valorhiz », un pilote de démonstration d’une conception de biotechnosols et son projet de R&D ; « Valter Biomasse », projet de déploiement de taillis à courte rotation sur zones délaissées ; « Absra et Racine », une plateforme de mobilisation, transformation, livraison de la biomasse dans l’agglomération lyonnaise ; « Ain Environnement », une plateforme de stockage et de préparation de biomasse pour alimenter des chaufferies bois ; et « Feyzin-Serpol », une plateforme de traitement des terres polluées par un procédé de phytoremédiation.
A Saint-Fons, dans la Vallée de la chimie / Wikimedia Commons
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
Argentan se penche sur la production d'énergies vertes locales
Argentan se penche sur la production d'énergies vertes locales
Inondations dans le Pas-de-Calais : et si le problème, c’était nos choix d’aménagement ?
Inondations dans le Pas-de-Calais : et si le problème, c’était nos choix d’aménagement ?
Les Mines Nancy signent un partenariat avec les Shifters Nancy Lorraine
Les Mines Nancy signent un partenariat avec les Shifters Nancy Lorraine
Une appli pour l’anthropocène
Une appli pour l’anthropocène
Tous les articles Territoires
L'essentiel de l'actualité de l'environnement
Ne manquez rien de l'actualité de l'environnement !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS