Découvrez nos magazines
Formules print et numériques (à partir de 8,90 €)
Accès abonnés ✒ Nos offres magazines Voir nos offres
Menu

TERRITOIRES
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Les collectivités invitent le gouvernement à travailler sur la redistribution de la TICPE

Partager :
Les collectivités invitent le gouvernement à travailler sur la redistribution de la TICPE
Par Eva Gomez, le 19 juin 2018
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Territoires
Le 4 juillet prochain, un groupement de 12 associations de collectivités territoriales invite le premier ministre et les ministres en charge de la transition écologique, de la cohésion des territoires, de l’action et des comptes publics et de l’intérieur, à se réunir pour évoquer la contribution climat-énergie : les territoires demandent à ce qu’une partie de cette taxe leur soit redistribuée afin de financer la mise en œuvre de leurs plans climat.

« Depuis quatre ans, nous faisons des démarches pour faire comprendre au gouvernement l’importance d’accompagner les territoires pour le financement de la transition énergétique », a déclaré le sénateur EELV de Loire-Atlantique, Ronan Dantec, à l’occasion d’une conférence de presse organisée lundi 18 juin. Autour de lui, étaient réunis les représentants d’associations de collectivités territoriales telles qu’Amorce, Flame, ou encore France Urbaine. « Nous avons invité le premier ministre et les ministres en charge de la transition écologique, de la cohésion des territoires, de l’action et des comptes publics et de l’intérieur, à un groupe d’échange sur la fiscalité écologique, le 4 juillet prochain », a annoncé le sénateur. Pour l’instant, aucun ministre n’a répondu à l’invitation, mais les collectivités territoriales ne comptent pas perdre espoir.

« Face au consensus, le silence »

Christine Lavarde, sénatrice des Hauts-de-Seine a porté l’amendement concernant la redistribution d’une partie de la contribution climat énergie aux collectivités, en lecture du PLF 2018. « Il a été voté à l’unanimité », rappelle-t-elle. « La mise en œuvre de cet amendement enverrait un signal aux pollueurs, et on passerait d’une politique punitive à un véritable principe pollueur-payeur », estime la sénatrice. En clair, les collectivités territoriales demandent à ce qu’une fraction de la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE) leur soit reversée à hauteur de 5 à 10 euros par habitant, afin de financer la mise en œuvre de leur plan climat-air-énergie territorial (PCAET), schéma régional du climat, de l’air et de l’énergie (SRCAE) ou schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires (Sraddet). Face à un « consensus très fort de tous les acteurs territoriaux », relève Ronan Dantec, « on a un silence des différents gouvernements successifs ».

La réunion convoquée par douze associations de collectivités, des maires de grandes villes tels que Anne Hidalgo et Alain Juppé, et les sénateurs Jean-François Husson et Ronan Dantec, a donc pour but de débloquer cette situation. Le délégué général d’Amorce Nicolas Garnier, indique que l’écriture d’un plan climat territorial coûte 1 euro par habitant, l’animer coûte 10 euros par habitant et le mettre en œuvre coûte 100 euros par habitant. « On entend le gouvernement dire que la transition énergétique se joue dans les territoires, chiche ! », provoque-t-il avant de marteler : « Nous ne faisons pas la quête mais demandons une fiscalité territoriale et des moyens d’agir ».

Faute de redistribution, un effet « bonnet rouge » ?

D’autant que la contribution climat-énergie, qui atteint 8,5 milliards d’euros en 2018, va augmenter de 1 milliard d’euro l’année prochaine, pour atteindre 22 milliards d’euros en 2022. « La part reversée aux collectivités représenterait 10 % des recettes, et représentera 0,5 % des recettes en 2022 », appuie Christine Lavarde. « Les collectivités ont besoin, pour s’inscrire dans les engagements nationaux, d’un effort de l’État sur le long terme afin d’assurer une pérennité », ajoute Jean-Patrick Masson, administrateur de France Urbaine, vice-président d’Amorce, adjoint au maire de Dijon et vice-président de la Communauté urbaine du Grand Dijon. « Il faut que cette TICPE soit dédiée aux actions des collectivités », insiste-t-il.

Alors que le 4 juillet au matin, une réunion évoquera le sujet de la fiscalité territoriale dans le cadre de la Conférence nationale des territoires (CNT), les collectivités espèrent obtenir gain de cause auprès des ministres l’après-midi. Si la redistribution d’une partie de la contribution climat est toujours rejetée par la gouvernement, « alors même que son montant est en hausse », Nicolas Garnier craint que cette taxe ne soit mise en péril, et que le mécontentement des contribuables et des élus ne provoque un effet « bonnet rouge », voire « un arrêt de la fiscalité carbone ».
Photo : Pixabay
Retrouvez toute l'information de cette rubrique dans le magazine Environnement Magazine.
Environnement Magazine, l'information de référence pour tous les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l'environnement.
Consulter le magazine
Offre digitale
à partir de
8,90 €

Je découvre
S'identifier
S'inscrire
  Environnement TV ouvre les vannes
Le 21e Carrefour des gestions locales de l'eau se tient en ce moment même à Rennes. Pour l'occasion, l'équipe d'Environnement TV vous propose une émission consacrée à l'Eau.
+ de vidéos Environnement TV
À lire également
La centrale à charbon du Havre a une date de fermeture
La centrale à charbon du Havre a une date de fermeture
La centrale à charbon du Havre (Seine-Maritime) fermera le 1er avril 2021.
Le zéro artificialisation nette des sols en terrain vague
Le zéro artificialisation nette des sols en terrain vague
Sans inflexion de tendance, la France verrait les terres artificialisées gagner d’ici 2030 l’équivalent de la surface du Luxembourg (280.000 hectares), selon un récent rapport de France Stratégie. Atteindre zéro artificialisation nette en 2030 suppose de réduire de 70 % l’artificialisation brute et de renaturer 5 500 ha/an, modélise l’organisme d’étude et de prospective. A l’échelle francilienne, l’Institut Paris Région lance une réflexion collective sur ce que les Belges appellent plus concrètement le « Stop béton ».
Agroécologie : lancement de la chaire Bio4Solutions
Ce mardi 14 janvier, l'Ensaia-Université de Lorraine a lancé la chaire Bio4Solutions, consacrée à la transition agroécologique.
L'ADN environnemental à l'honneur le 23 janvier à Lyon
L'ADN environnemental à l'honneur le 23 janvier à Lyon
La zone Atelier Bassin du Rhône organise le 23 janvier prochain une journée consacrée aux nouveaux outils de bioévaluation environnementale basés sur l’ADN.
[Tribune] L’agriculteur est un entrepreneur du Green New Deal
[Tribune] L’agriculteur est un entrepreneur du Green New Deal
Alors que va s'ouvrir le Salon international de l'agriculture ce samedi 22 février, Remy Companyo, COO et cofondateur d'Ilek, rappelle que, si les pratiques agricoles sont souvent décriées, nombre d'agriculteurs font aujourd'hui le choix de la méthanisation, « convertissant le problème climatique en opportunité économique nouvelle », explique-t-il, devant ainsi un entrepreneur du « Green New Deal ».
Ginger prend une participation au capital d’Hydrosol Fondations
Le groupe d’ingénierie Ginger a racheté les parts de l’actionnaire UBCI qui détenait 30 % du capital d’Hydrosol Fondations, une société tunisienne spécialisée en ingénierie géotechnique et travaux de fondations.
L’Ile de France part à la reconquête de ses territoires en friches
L’Ile de France part à la reconquête de ses territoires en friches
La région lance un appel à manifestation d’intérêt (AMI) pour reconquérir les friches franciliennes.
Tous les articles TERRITOIRES
En partenariat avec
Nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
SALON AQUIBAT
26 Février 2020
SALON AQUIBAT
Confs'Amiante Bâti
27 Février 2020
Confs'Amiante Bâti
Confs'Amiante Navire
10 Mars 2020
Confs'Amiante Navire
+ d'événements
Emploi
- Technicien en Recherche de Fuites - H/F
- Responsable facturation H/F
- Technicien / Technicienne d'études BTP en génie climatique et énergétique
- Chargé d'affaires en contrôle technique construction F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.