Abonnements Découvrez nos formules print et numérique Accès abonnés Voir nos offres
Menu

Territoires

Une cour d’école résiliente pour faire face aux enjeux climatiques

Partager :
     
Une cour d’école résiliente pour faire face aux enjeux climatiques
Par Eva Gomez, le 30 août 2018
A quelques jours de la rentrée des classes 2018, la ville de Paris a inauguré la première cour « Oasis » à l’école maternelle Charles Hermite (18ème arrondissement) : une cour d’école « résiliente », qui constitue un îlot de fraîcheur pendant les périodes de canicule.

Le projet de « cours Oasis » prend sa source lors de la canicule de juin 2017 : « on s’est rendu compte que les écoles n’étaient pas encore adaptées à faire face aux enjeux climatiques à venir », explique Sébastien Maire, responsable de la mission résilience de la ville de Paris. « Alors que l’école est l’infrastructure publique la plus maillante du territoire, nous avons pensé qu’elle pourrait représenter un refuge de fraîcheur pour les populations », souligne-t-il.

1,12 million d’euros pour les cours « Oasis »

La cour de l’école maternelle Charles Hermite est l’une des trois cours « Oasis » pilotes, avec deux autres cours d’écoles situées dans le 12ème et le 20ème arrondissement de la capitale. Un budget de 1,12 million d’euros a été consacré à ces projets, sur un budget total de 50 millions d’euros attribué aux travaux d’été 2018 des écoles parisiennes.



Trois fois plus d’espaces végétalisés

A l’école Charles Hermite, sur 1000 mètres carrés de cour, 200 mètres carrés sont désormais végétalisés, contre 60 mètres carrés avant les travaux. Après analyse des sols pour vérifier qu’ils ne contenaient pas de traces de pollutions, trois parterres végétalisés ont été installés, avec 80 cm d’épaisseur de terre végétale. « Dès l’automne, nous planterons des végétaux pour créer des murs végétalisés », précise Gaël Pierrot, chef de la section locale d’architecture du 18ème arrondissement de Paris. Par ailleurs, un jardin pédagogique est destiné à « sensibiliser les enfants au jardinage et à la nature », explique Alain Baujard, technicien à Adev environnement.

via GIPHY

Double bénéfice du sol drainant : gestion des eaux pluviales et gestion des pics de chaleur

Pour apporter de la fraîcheur, le sol en asphalte noir a été remplacé par une structure drainante, composée de 15 cm de dalle drainante et de 15 cm de béton drainant. « Nous avons fait des études d’infiltrations pour vérifier la perméabilité du sol », explique Pascal Afonso, chef d’agence de Cochery Ile-de-France, entreprise chargée des travaux sur le sol de la cour. « Avec cette structure, l’eau de pluie s’infiltre dans le sol, ce qui évite la saturation des réseaux d’assainissement », précise-t-il. « Ce revêtement drainant, associé à des couleurs claires, permet de diminuer la température du sol. Il est même possible de l’arroser pendant les grosses chaleurs, afin de rafraîchir l’atmosphère général de la cour d’école », ajoute-t-il.

via GIPHY

Au lendemain d’une nuit pluvieuse, la comparaison entre deux cours mitoyennes – l’une en asphalte noir et l’autre en béton drainant – témoigne de l’efficacité de la structure drainante pour l’infiltration de l’eau pluie : alors que des traces et flaques d’eau persistent sur la cour en asphalte, le sol en béton drainant est sec.

Plus d’ombre et de l’eau

Des arbres supplémentaires ont également été plantés pour augmenter les zones d’ombre. Les grilles de protection aux pieds des arbres ont été remplacées par des grilles en caoutchouc qui permettent une meilleure infiltration de l’eau.

Enfin, une fontaine a été installée près des jeux. Eau de Paris indique réfléchir, pour les prochaines cours « Oasis », à la création de « fontaines ludiques et pédagogiques », qui permettront également « d’asperger le sol ».



40 cours « Oasis » pour la rentrée 2019

Dans la cour d’école pilote du 12ème arrondissement, une autre technique a été testée pour le sol, avec un enrobé drainant. « Nous testons différentes solutions techniques et en 2019 nous comptons transformer 40 cours en îlots de fraîcheur », indique le responsable de la mission résilience de Paris.

A noter que la stratégie de résilience de Paris est élaborée avec environ 800 partenaires, en collaboration avec le réseau 100 Resilient Cities financé par la fondation Rockfeller.
La cour de l'école maternelle Charles Hermite dans le 18ème arrondissement de Paris. Crédit : Eva Gomez
Tous nos articles à partir de 8,99 €
JE M'ABONNE
DÉCOUVREZ NOS NEWSLETTERS GRATUITES
S'identifier
S'inscrire
Article sponsorisé
Masternaut : des solutions de gestion de flotte respectueuses de l’environnement
En partenariat avec
Rubriques
Eau
Déchets et Recyclage
Énergie
Territoires
Cleantech
Politiques
Pollutions
Biodiversité
Mobilité
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.