Accès abonnés Voir nos offres
Menu

TERRITOIRES
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
EMPLOI

De nouveaux chiffres disponibles pour les ICPE françaises

Partager :
De nouveaux chiffres disponibles pour les ICPE françaises
Par E.G, le 18 mars 2019
Découvrez notre newsletter gratuite Territoires
Le 14 mars dernier, le gouvernement a publié un bilan des installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE). La France compte environ 500.000 installations classées, dont 450.000 soumises à déclaration, 28.000 soumises à autorisation et 15.000 à enregistrement.

Les derniers chiffres dataient de 2014. Le 14 mars dernier, le ministère de la transition écologique et solidaire a publié les dernières données en date concernant les installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE). La France en compte environ 500.000, dont 450.000 soumises à déclaration (les moins dangereuses), 27.897 soumises à autorisation et 15.349 soumises à enregistrement. Parmi les installations à autorisation, 1.312 sont classées Seveso. Il s’agit des installations les plus sensibles, « qui utilisent et manient des substances pouvant, en cas d’accident, être particulièrement dangereuses pour l’homme et son environnement », précise le rapport. 6.840 installations sont soumises à la directive IED, relative aux émissions industrielles.

Par ailleurs, la France compte 15.349 installations soumises au régime de l’enregistrement. « Ce régime concerne des secteurs dans lesquels les risques sont connus et peuvent être encadrés par des prescriptions standardisées, sauf particularité », rappelle le ministère.

En 2018, on compte 686 nouvelles installations autorisées et 571 enregistrées. 18.196 inspections ont été réalisées, et 433 sanctions administratives ont été prises.

Pour l’année 2019, l’inspection des installations classées se fixe neuf priorités :

- La mise en œuvre du « Best available techniques reference documents » (Bref) élevages dans ceux soumis à la directive IED. « L’inspection des installations classées agricoles procédera en 2019 à l’instruction des dossiers de réexamen des 3.300 élevages concernés. Les élevages doivent être mis en conformité pour février 2021, sauf ceux qui ont demandé et auront reçu une dérogation », est-il précisé.
- Mettre fin à l’investissement initial relatif aux secteurs d’information sur les sols, et améliorer la gestion des sites pollués à risque sanitaire avéré.
- Lister les installations soumises au système d’échange de quotas d’émission. « Les installations existantes n’étant pas recensées ne pourront pas bénéficier de quotas gratuits pour la période 2021-2025, ni être exclues », explique le rapport du gouvernement.
- Réduire à la source la probabilité et les conséquences des accidents potentiels.
- Mettre en application la surveillance environnementale autour des carrières, qui concerne plus de 1.600 installations.
- Contrôler le suivi des équipements sous pression (ESP) exploités sur les sites à risques. « En 2019 les sites ne disposant pas de service d’inspection reconnu (SIR) feront l’objet d’une inspection sur le suivi en service des équipements sous pression (ESP) exploités. Parallèlement à cette action, l’action nationale initiée en 2018 sur le contrôle des SIR sera poursuivie sur 2019 pour ceux n’ayant pas été inspectés en 2018 », est-il précisé.

Par ailleurs, une liste d’actions « au choix » a été établie par l’inspection. Chaque région doit en mettre au moins une en œuvre, dans chacune des catégories suivantes :

- Inspections pour prévenir des risques accidentels : Les régions ont le choix de mettre en place un suivi de la protection cathodique des canalisations de transport et distribution ; de prendre des dispositions pour éviter les incendies dans les entrepôts et en limiter les conséquences ; ou contrôler l’état des installations de stockages de bouteilles de gaz.
- Inspections en matière de produits chimiques : ces contrôles peuvent concerner les fluides frigorigènes, les tours aéroréfrigérantes et biocides, ou les émissions de substances chimiques préoccupantes.
- Enfin, les régions devront mettre en place un contrôle des déchets admis en installation de stockage de déchets non dangereux ; un contrôle du respect par les producteurs de déchets, des obligations réglementaires de tri des déchets ; ou des dispositions pour évite les incendies dans les installations recevant des déchets et en limiter les conséquences.
Capture d'écran / DR.
Retrouvez toute l'information territoires dans Environnement Magazine.
Environnement Magazine, l'information de référence pour tous les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l'environnement.
Consulter le magazine
Offre digitale
à partir de
8,90 €

Je découvre
S'identifier
S'inscrire
Le grand format
Eau de Paris fête ses dix ans
Eau de Paris fête ses dix ans
À lire également
Les restaurants ruraux en passe de réinstaller des pré-enseignes
Les restaurants ruraux en passe de réinstaller des pré-enseignes
La commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale a adopté, le 30 avril à l’unanimité, une proposition de loi qui rétablit les pré-enseignes pour les restaurants des territoires ruraux.
Frédéric Mortier est nommé délégué interministériel aux risques majeurs en outre-mer
Frédéric Mortier est nommé délégué interministériel aux risques majeurs en outre-mer
Ce jeudi 2 mai, le gouvernement a nommé un délégué interministériel aux risques majeurs en outre-mer.
Le report du CDG Express n'impactera pas les JO 2024
Le report du CDG Express n'impactera pas les JO 2024
C’est en substance le message qu’a souhaité faire passer le Comité d’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 dans un communiqué.
Des collectivités normandes s'engagent dans la sobriété numérique
Des collectivités normandes s'engagent dans la sobriété numérique
Le 21 mai, la direction régionale Normandie de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe), ainsi que des collectivités territoriales normandes, ont lancé la mise en œuvre d'actions de sobriété numérique.
Un contrat de transition écologique centré sur la biodiversité est signé à Grasse
Un contrat de transition écologique centré sur la biodiversité est signé à Grasse
Ce lundi 3 juin, la secrétaire d'Etat auprès du ministre de la transition écologique et solidaire, Emmannuelle Wargon, a signé le Contrat de transition écologique du Pays de Grasse.
Reconversion des friches polluées : lancement d'un appel à retours d'expériences
L'Agence de l'environnement et de maîtrise de l'énergie (Ademe) lance un appel à communications à l'occasion de la sixième édition des journées techniques nationales « Reconvertir les friches polluées », qui aura lieu le 24 et 25 mars 2020.
IssyGrid dresse un premier bilan six ans après son lancement
IssyGrid dresse un premier bilan six ans après son lancement
Six ans après le lancement du démonstrateur IssyGrid à Issy-les-Moulineaux (Hauts de Seine), Bouygues Immobilier et la commune tirent les premières conclusions.
Tous les articles TERRITOIRES
Appels d'offres
En partenariat avec
ACCÈS AU KIOSQUE
Événements
Solscope
26 Juin 2019
Solscope
Novatech 2019
1er Juillet 2019
Novatech 2019
ISEFI 2019
2 Juillet 2019
ISEFI 2019
+ D'ÉVÉNEMENTS
Emploi
- TECHNICIEN(NE) DE MAINTENANCE GAZ (H/F) Chambéry
- Automaticien confirmé (H/F)
- Poseur / Poseuse en isolation thermique
- Chef de projet Automatisme F/H
+ D’OFFRES
Rubriques
Eau
Recyclage
Énergie
Territoires
Cleantech
Politiques
Pollutions
Biodiversité
Mobilité
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Emploi
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.