Découvrez nos newsletters
Gratuites et spécialisées dans votre secteur
Accès abonnés ✉ Nos newsletters gratuites Je m'abonne
Menu

TERRITOIRES
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Urbanisme : les friches, une niche à réinvestir

Partager :
Urbanisme : les friches, une niche à réinvestir
Par Laurence Madoui, le 2 mars 2020
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Territoires
La densification n’est guère populaire et « des candidats aux municipales font campagne sur le thème du village, à moins de 10 km de la Porte de Bagnolet », relevait-on lors de l’atelier de l’Institut Paris Région sur la reconstruction de la ville sur elle-même. L’Ile-de-France urbanise 840 ha/an et en renature 250. Pour aller vers zéro artificialisation nette, « il conviendrait de consommer 400 ha et d’en rendre autant à la nature », pose le directeur de l’Institut, Fouad Awada. Principale piste évoquée le 27 février : réinvestir le bâti existant et les terrains délaissés.

On sait ce qu’il ne faut plus faire : autour de Marne-la-Vallée, l’habitat, les pôles tertiaires et touristiques, les zones d’activité et logistiques ont absorbé, de 1982 à 2017, 30 % des espaces naturels, agricoles et forestiers, selon l’Institut Paris Région. « Eurodisney a alloué la même surface aux parkings qu’au complexe touristique (soit 56 ha) », note Karim Ben Meriem, architecte urbaniste à l’agence francilienne d’urbanisme.

Ne plus araser

On sait aussi comment moins artificialiser les sols et refaire la ville sur elle-même : agir sur les immeubles et zone d’activité vacants, surélever les bâtiments, convertir les sous-sols en entrepôts logistiques de proximité, ériger des logements sur d’anciens parkings ... Pourtant, « on continue à faire de la démolition-reconstruction comme au 20ème siècle, car c’est le plus facile et le plus rentable, observe l’architecte-urbaniste Béatrice Mariolle. Les projets liés au Grand Paris Express portent tant de destructions qu’on ne sait où stocker les déchets. Cette culture de la table rase perdurera si on n’instaure pas de contrainte ».
L’enseignante-chercheuse plaide pour la valorisation de l’existant : « L’étude qui démarre pour accompagner la Seine-Saint-Denis dans l’élaboration d’une vision à 2030 répertorie toutes les friches - terrains et bâtiments. Il y a de quoi faire ! »

Reconquérir ou renaturer les sites en jachère

La région engage un inventaire des friches (industrie, agriculture, habitat, commerce) et lance un appel à manifestation d’intérêt (doté de 2 millions d’euros1) auprès des collectivités, qu’elle appuiera aux plans de l’ingénierie et des acquisitions. Le sujet est « au cœur des échanges avec l’Etat sur l’élaboration du futur contrat de plan », signale Olivier Denert, directeur de l’aménagement. Qui entrevoit une possible réduction de 10 % de la consommation nette d’espace régional (de 590 ha/an) en réinvestissant les friches.

Plaine Commune (Seine-Saint-Denis) a fondé sa trame verte et bleue sur l’étude des friches menée il y a une quinzaine d’années, relate l’écologue Marine Linglart. « L’Etablissement public territorial (EPT) a urbanisé certains espaces et en a mis d’autres sous cloche, notamment autour des infrastructures urbaines » Le long de l’A86, « les franges s’étendent sur 6.600 ha, soit onze ans d’artificialisation nette sur la région, relève Karim Ben Meriem. L’articulation entre l’A4 et la Francilienne occupe 28 ha, dans un espace boisé ». Si ces surfaces ne sont pas intégralement mobilisables, elles recèlent un potentiel certain.

Bâtir sans détenir le sol

L’EPT Grand Paris Grand Est (Seine-Saint-Denis) « explore l’idée d’autoriser des constructions sans transférer la propriété du sol, bien commun pour lequel il faut définir une stratégie », expose son directeur de l’aménagement et de l’urbanisme, Djamel Hamadou. La gare de Rosny-Bois-Périer2 sera le premier terrain de « R&D ». La contrainte se profile : sur ce site bien relié aux transports publics, il n’y a aura pas de parking enterré.


1 : candidature à déposer avant le 20/04/20
2 : future correspondance entre la ligne E du RER et le métro (futures ligne 11 prolongée et ligne 15)
Friche à Sevran / DR
Offre en ligne à partir de 8,90 €
Dans ce contexte particulier, le premier mois d'abonnement est offert.
Je m'abonne
Retrouvez toute l'information de cette rubrique dans le magazine Environnement Magazine.
Environnement Magazine, l'information de référence pour tous les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l'environnement.
Consulter le magazine
S'identifier
S'inscrire
  [Vidéo] La faune regagne la ville
Cette troisième semaine de confinement a permis aux animaux de reprendre du terrain en ville. C'est le cas dans de nombreuses métropoles mondiales où la population est confinée. Mais les professionnels des services essentiels - gestion de l'eau et des déchets par exemple - continuent d'assurer leurs missions.
+ de vidéos Environnement TV
Pour plus d'informations cliquez ici
À lire également
Coronavirus : les bureaux d'études restent mobilisés
Coronavirus : les bureaux d'études restent mobilisés
Le Syndicat national des bureaux d'études en énergie et environnement (SN2E) indique dans un communiqué du 2 avril, maintenir l'activité pendant la période de confinement, en répondant aux consultations des collectivités publiques.
[Tribune] L’agriculteur est un entrepreneur du Green New Deal
[Tribune] L’agriculteur est un entrepreneur du Green New Deal
Alors que va s'ouvrir le Salon international de l'agriculture ce samedi 22 février, Remy Companyo, COO et cofondateur d'Ilek, rappelle que, si les pratiques agricoles sont souvent décriées, nombre d'agriculteurs font aujourd'hui le choix de la méthanisation, « convertissant le problème climatique en opportunité économique nouvelle », explique-t-il, devant ainsi un entrepreneur du « Green New Deal ».
Première édition des trophées bâtiments résilients
Première édition des trophées bâtiments résilients
La Mission Risques Naturels (MRN) lance, en partenariat avec l'Agence Qualité Construction (AQC) et Construction21, avec le soutien de la Fédération Française de l'Assurance (FFA) et du Ministère de la Transition Écologique et Solidaire, la première édition des Trophées Bâtiments Résilients.
Ginger prend une participation au capital d’Hydrosol Fondations
Le groupe d’ingénierie Ginger a racheté les parts de l’actionnaire UBCI qui détenait 30 % du capital d’Hydrosol Fondations, une société tunisienne spécialisée en ingénierie géotechnique et travaux de fondations.
L'artificialisation des sols français est en hausse pour la deuxième année consécutive
L'artificialisation des sols français est en hausse pour la deuxième année consécutive
D'après les chiffres annuels de l'artificialisation, cette dernière est repartie à la hausse après une baisse constatée en 2016.
[Tribune] Futurs élus, pensez évapotranspiration !
[Tribune] Futurs élus, pensez évapotranspiration !
En cette semaine d'entre deux tours des élections municipales, le président et cofondateur d'Ecovégétal, Pierre Georgel, revient sur l'importance de construire des sols perméables, pour permettre l'évapotranspiration des eaux de pluie et le rafraîchissement urbain.
Un régime « sain » limiterait les besoins en terres cultivées, selon l’INRAE
Un régime « sain » limiterait les besoins en terres cultivées, selon l’INRAE
Réduire l’alimentation carnée au profit des protéines végétales et des fruits et légumes allègerait la tension sur les terres à l’échelle mondiale, selon l’étude publiée le 14 février dernier par l’Institut national de la recherche agronomique et de l’environnement (INRAE).
Tous les articles TERRITOIRES
En partenariat avec
Nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
Cycl'eau Bordeaux
7 Avril 2020
Cycl'eau Bordeaux
Confs'Amiante Bâti
5 Mai 2020
Confs'Amiante Bâti
HSE 2020
12 Mai 2020
HSE 2020
+ d'événements
Emploi
- TECHNICIEN DE MAINTENANCE INDUSTRIELLE H/F
- Plombier H/F
- Technicien / Technicienne qualité en industrie alimentaire
- Ingénieur de maintenance optique F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.