Abonnez-vous en ligne

et choisissez votre formule Consulter nos offres Ne plus afficher

Energie

L’autoconsommation au centre des préoccupations des professionnels de l’énergie

le 13/09/2017

Mardi 12 septembre 2017, la Commission de régulation de l’énergie a organisé un colloque autour de l’autoconsommation, pour lancer une concertation au sein du secteur. Mercredi 13 septembre, le syndicat Enerplan a proposé un plan « autoconsommation solaire solidaire » au gouvernement.

L’autoconsommation au centre des préoccupations des professionnels de l’énergie

L’autoconsommation est-elle l’avenir de l’énergie renouvelable ? Alors que d’après la Commission de régulation de l’énergie (CRE), la France comporte à ce jour environ 30.000 autoconsommateurs - en majorité des grandes surfaces situées dans le Sud de la France - , les acteurs de l’énergie se réunissent pour s’emparer de la question. Le mardi 12 septembre 2017, CRE a lancé une concertation sur « l’autoconsommation dans le système électrique de demain », en présence de représentants d’EDF, Enerplan, Schneider Electric, Enedis, Engie ou encore de la FNCCR. Le président de la CRE Jean-François Carenco, estime que l’autoconsommation est « inéluctable et souhaitable ». Mais ce mode de consommation d’électricité soulève de nombreuses questions auxquelles les acteurs du secteurs doivent répondre, notamment grâce à cette concertation. En effet, « l’innovation technique est là et ne fait qu’accélérer, toutes les possibilités sont ouvertes », estime Jean-François Carenco, « mais il s’agit de savoir vers quelle autoconsommation on veut aller : personnelle ou collective ? Avec revente du surplus ? Comment financer les réseaux ? (…) Quelle contribution des autoconsommateurs aux réseaux ? Quels mécanismes de soutien à l’autoconsommation ? Doit-on remettre en cause la péréquation nationale ? Quelles transformations pour les métiers du secteur ? ».

Un tarif fixé début 2018

Pour Antoine Cahuzac, directeur exécutif du groupe EDF, pôle énergies renouvelables, « l’autoconsommation est une tendance de fond, qui évolue dans une logique de "consomm’acteur" (…), les smart-grid et les compteurs intelligents vont aider à sa mise en place, pour aller vers une meilleure maîtrise de sa production et consommation d’électricité. » La CRE se donne pour objectif de fixer un tarif pour l’autoconsommation en janvier 2018. Entre temps, elle va organiser cinq ateliers thématiques sur le sujet : un premier sur l’autoconsommation individuelle et son tarif, le deuxième sur l’autoconsommation collective et son tarif, le troisième sera consacré aux mécanismes de soutien à l’autoconsommation, le cadre des offres de fournitures fera l’objet du quatrième atelier, et enfin, un dernier atelier s’intéressera au cadre contractuel (questions de raccordements et de comptages). La CRE soumettra ensuite ses orientations à consultation publique.

Un plan « autoconsommation solaire solidaire » proposé par Enerplan

Ce mercredi 13 septembre, au lendemain du lancement de la concertation par la CRE, le syndicat Enerplan a invité le gouvernement à lancer un plan « autoconsommation solaire solidaire ». Ce plan permettrait d’équiper 1,5 million de foyers précaires d’ici 2022, « un million de logements HLM et 500.000 logements en copropriétés et maisons aux occupants précarisés ». Représentant environ un milliard d’euros d’investissement, « avec 300 à 500 W de photovoltaïque par logement, pour couvrir 10 à 20 % de la consommation électrique des ménages », le plan proposé par Enerplan pourrait ainsi réduire la précarité énergétique. « L’ANRU, l’ANAH et les CAF seraient associées à la mise en œuvre du plan ainsi que les ONG et associations de collectivités locales compétentes afin d’accompagner les ménages et les propriétaires privés », précise le syndicat de professionnels de l’énergie solaire. « Une aide à l’investissement serait versée aux offices HLM, aux co-propriétés ou au tiers investisseurs participant à ce plan « solaire solidaire ». L’aide à l’investissement permettra de faire baisser quasiment d’autant le coût de revient du kWh solaire qui descendrait entre 5 et 3 c€/kWh. A court terme pour les territoires situés en Zone Non Interconnectée, cette autoconsommation pilotée pourra utilement se doubler de systèmes de stockages. » Ce plan viserait dans un premier temps, une économie de 60 à 100€ par an et par foyer. Enerplan considère également que « ce plan va dynamiser [sa] filière professionnelle, où la France sera parmi les leaders mondiaux de la digitalisation de l'énergie nécessaire pour l’autoconsommation collective, tout en contribuant significativement à la transition énergétique du pays. »

Eva Gomez


Commentaires (0)
Commenter cet article
X

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer de meilleurs services et de meilleures performances, des fonctionnalités de partage, des informations et des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, et les statistiques de visites. Pour en savoir plus sur notre politique d'utilisation des cookies.

X Fermer ce message