Menu

Déchets & Recyclage

Bouygues Telecom lance une opération de collecte des téléphones portables

Partager :
     
Bouygues Telecom lance une opération de collecte des téléphones portables
Par A.B, le 6 octobre 2017
Avec le WWF France, Bouygues Telecom et ses partenaires, Suez, Samsung et Recommerce, se mobilisent pour sensibiliser les citoyens au réemploi et au recyclage des téléphones portables. Une opération qui se déroulera du 9 au 21 octobre prochain dans ses boutiques.

« Beaucoup trop de téléphones portables dorment dans les tiroirs », constate Olivier Roussat, P-DG de Bouygues Telecom et directeur général délégué de Bouygues SA, en préambule de l’annonce du lancement de l’opération de collecte des téléphones portables que va mettre en œuvre l’entreprise. Du 9 au 21 octobre prochain, une importante campagne de communication dans la presse et les réseaux sociaux sera engagée. Les boutiques de l’opérateur seront mobilisées pour recevoir les vieux appareils inutilisés, que le déposant soit ou non client. L’ambition de l’entreprise : que le geste de tri du téléphone portable devienne un réflexe, à l’image de celui du verre. Actuellement, seulement 200.000 mobiles inutilisés seraient récupérés par an en France alors que 24 millions sont vendus. 

Pour y parvenir, Bouygues Telecom a noué des partenariats avec WWF, qui y voit un moyen de faire avancer les choses vers plus de consommation responsable, avec Samsung, qui y trouve l’occasion d’assumer sa responsabilité de constructeur, avec Recommerce, qui se chargera des appareils reconditionnables, et avec Suez, qui s’occupera du traitement des appareils hors d’usage.

Reconditionnement ou recyclage

Les téléphones rapportés dans les boutiques Bouygues Telecom seront donc soumis immédiatement à un diagnostic. Si l’appareil présente une valeur d’usage, il sera repris par Recommerce. Une fois réparé et reconditionné, il rejoindra le marché de l’occasion. En 2016, Recommerce a remis 400.000 téléphones reconditionnés sur le marché. Si le téléphone est hors d’usage, un bon d’achat de 10 euros à dépenser le jour même dans la boutique Bouygues Telecom sera remis en échange de l’appareil. Celui-ci sera ensuite pris en charge par Suez, qui indique que 80 % d’un téléphone portable est valorisable sous forme de matière ou énergétiquement. C’est dans le site de l’industriel à Feyzin, (69) où sont traités des gros appareils électroménagers pour le froid (12.000 t/an) et des petits appareils électroménagers en mélange (13.000 t/an), que les téléphones mobiles finiront. Ils ne représentent pour l’instant qu’une tonne par an. À Feyzin, les batteries et les câbles sont d’abord retirés. Le reste est broyé et subit ensuite un tri mécanique et optique qui sépare les différents composants, chacun d’entre eux rejoignant ensuite sa filière de traitement.

Quant à la question des données que renferme le téléphone, Bouygues Telecom met à disposition sur son site internet, des informations pour réinitialiser l’appareil. Recommerce vérifie ensuite l’effacement dans son usine bretonne à l’aide de logiciels. Une opération contrôlée et soumise à une certification de RCube, la fédération du réemploi.

Faire émerger une filière du recyclage

Le bilan global de l’opération sera dressé d’ici à la fin de l’année et sera alors rendu public. Bouygues Telecom ne s’est pas fixé d’objectif de collecte. Si l’opération est positive, l’opérateur souhaite la poursuivre afin « d’initier un mouvement pour qu’émerge une filière plus puissante » de recyclage des téléphones portables, conclut Olivier Roussat.
Tous nos articles à partir de 8,99 €
JE M'ABONNE
DÉCOUVREZ NOS NEWSLETTERS GRATUITES
S'identifier S'inscrire
Ou à l'adresse :
contact@environnement-magazine.fr
Les plus lus
En partenariat avec
À lire également
«L’Europe doit imposer un minimum de recyclé dans les plastiques»
«L’Europe doit imposer un minimum de recyclé dans les plastiques»
La confédération européenne des industries du recyclage – Euric – a décidé de s’associer avec d’autres associations, entreprises et ONG pour exiger de Bruxelles qu’elle impose une obligation réglementaire définissant un contenu recyclé minimum dans les plastiques neufs.
Pum Plastiques s'engage à recycler 100 % de plastiques en 2025
Au travers de la signature des engagements volontaires pour tendre vers 100 % de plastiques recyclés en 2025, Pum Plastiques confirme son implication dans la récupération et le recyclage des déchets plastiques.
Tout savoir sur : la responsabilité des maîtres d’ouvrage dans la gestion des déchets de chantiers
Tout savoir sur : la responsabilité des maîtres d’ouvrage dans la gestion des déchets de chantiers
Dans le cadre de la plateforme collaborative Democles, une étude juridique portant sur la responsabilité des maîtres d’ouvrage en matière de gestion des déchets de chantiers de déconstruction-rénovation du bâtiment vient d’être publiée.
Objectif 100 % de plastiques recyclés en 2025 : améliorer la chaîne de tri et accélérer l’utilisation de matières recyclées
Objectif 100 % de plastiques recyclés en 2025 : améliorer la chaîne de tri et accélérer l’utilisation de matières recyclées
Le 21 juin dernier, la Fédération nationale des activités de la dépollution et de l’environnement (Fnade) a organisé un congrès autour du défi du recyclage des plastiques.
Du plastique recyclé pour remplacer l’asphalte des routes ?
Du plastique recyclé pour remplacer l’asphalte des routes ?
Recycler des bouteilles en plastiques pour construire des routes.
Déchets de chantiers : la Capeb et Paprec Chantier en partenariat pour sensibiliser les artisans
Déchets de chantiers : la Capeb et Paprec Chantier en partenariat pour sensibiliser les artisans
La Capeb Grande couronne Ile-de-France et Paprec Chantier ont annoncé ce vendredi 20 juillet, la signature d’une convention afin de sensibiliser les artisans du bâtiment à la valorisation des déchets de chantier.
Carbios améliore son process de biorecyclage des plastiques PET
Carbios améliore son process de biorecyclage des plastiques PET
La société de chimie verte Carbios, annonce une nouvelle optimisation de son procédé de biorecyclage des déchets plastiques en PET.
[Dossier] Économie circulaire : « L’offre et la demande sont bien présentes »
[Dossier] Économie circulaire : « L’offre et la demande sont bien présentes »
La ville de Paris, qui engage 250 chantiers par an, généralise les clauses sur l’économie circulaire.
Paprec va construire un nouveau méga-centre de tri près de Lyon
Paprec va construire un nouveau méga-centre de tri près de Lyon
Après la Bretagne et l’Ile-de-France, Paprec va construire un troisième méga-centre de tri d’une capacité de 60.000 tonnes à Chassieu pour la collecte sélective du Grand Lyon.
E.Leclerc récupère les poêles et casseroles usagées pour recycler l’aluminium
En octobre prochain, E.Leclerc renouvellera pour la sixième année consécutive, son opération « Les Ecogagnants » et proposera une offre de reprise de poêles et casseroles usagées, en partenariat avec Téfal.
ACCÈS AU KIOSQUE
Événements
Salon Amiante
12 Septembre 2018
Salon Amiante
Artibat
24 Septembre 2018
Artibat
Cycl'eau
3 Octobre 2018
Cycl'eau
+ D'ÉVÉNEMENTS
Rubriques
Eau et Assainissement
Déchets et Recyclage
Énergie et Climat
Territoires et Politiques durables
Cleantech et Éco-Entreprises
Politiques, Développement durable et Responsabilité sociale des entreprises
Pollutions, Risques et Qualité, Hygiène, Sécurité et Environnement
Biodiversité et Aménagement
Mobilité et Transports propres
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
BTP Magazine
BTP Rail
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
Publicité
CGV (pub)
environnement-magazine.fr est un site du Groupe Cayola.