Menu

Déchets & Recyclage

Economies d'énergie, gestion des déchets... l’Ademe lance une opération d’accompagnement des TPE et PME

Partager :
     
Economies d'énergie, gestion des déchets... l’Ademe lance une opération d’accompagnement des TPE et PME
Par Eva Gomez, le 10 novembre 2017
Afin d’aider les entreprises de moins de 250 salariés à optimiser leur consommation d’énergie et la gestion de leurs ressources et déchets, l’Ademe propose de les accompagner pendant un an. Les entreprises ne participeront au coût du suivi que si les économies réalisées atteignent un minimum pré-défini.

« TPE&PME gagnantes sur tous les coûts ! ». Tel est le nom de la nouvelle opération, lancée jeudi 9 novembre par Brune Poirson, secrétaire d’État auprès de Nicolas Hulot : « un accompagnement proposé par l’Ademe et ses partenaires, tels que la confédération des PME, la Fédération des industries mécaniques ou encore l’Union des entreprises de proximité, pour identifier les pertes énergie-matières-déchets et proposer un plan d’actions pour les réduire et réaliser des économies », est-il expliqué sur le site de l’opération. Les entreprises de moins de 250 salariés de l’industrie, de la distribution, de la restauration et de l’artisanat, se voient donc proposer un suivi afin de réduire sa consommation d’énergie, de matières ainsi que son gisement de déchets. « Cet accompagnement a pour objectifs d’identifier les pertes cachées, de calculer leurs coûts, de proposer un plan d’action pour les réduire et optimiser les flux énergie, matières-déchets et eau tout en réalisant des économies récurrentes », explique l’Ademe sur son site. Lors d’une opération-test menée en 2016 auprès de 49 entreprises, 180 euros par an et par salariés ont été économisés dans 80 % des entreprises suivies. 275 actions « sans ou à faibles investissements » ont été mises en place sur les conseils de l’Ademe. Pour 78 % d’entre elles, le retour sur investissement s’est opéré en moins d’une année.

Un financement partagé en fonction des économies réalisées

Pour bénéficier de cet accompagnement d’une durée de 12 mois, il suffit d’inscrire son entreprise sur le portail en ligne de l’opération. « L’accompagnement démarrera sous un délai de trois mois après validation de l’inscription », précise l’Ademe dans sa brochure de présentation. Ce suivi s’organise en quatre étapes : l’Ademe sélectionne un expert en fonction de la taille et de la nature de l’entreprise ainsi que de ses objectifs, afin de « repérer les sources d’économies ». Un plan d’actions personnalisé et chiffré est ensuite défini puis mis en œuvre. Pendant la mise en place des actions, « des points de suivi réguliers » sont organisés avec l’expert mandaté. Enfin, une évaluation des résultats vient clore l’opération. « Cet accompagnement ne vous coûte que s’il rapporte », précise l’Ademe : un forfait est déterminé selon la taille de l’entreprise et indique des minimums d’économies à atteindre, auquel cas l’entreprise versera la moitié du montant économisé à l’Ademe. Par exemple pour une entreprise de 20 à 49 salariés, à partir de 6.000 euros d’économies réalisées dans le cadre de l’accompagnement, 3.000 euros seront reversés à l’Ademe. Ce minimum est de 12.000 euros pour une entreprise de 50 à 99 salariés (6.000 euros versés à l’Ademe) et de 18.000 euros pour une entreprise de 100 à 250 salariés (9.000 euros reversés). Si ce minimum n’est pas atteint, le coût de l’accompagnement sera entièrement pris en charge par l’Ademe.

Les entreprises de moins de 20 salariés seront quant à elles suivies par les Chambres de commerce et de l’industrie (CCI). Le minimum d’économies est fixé à 500 euros, auquel cas la TPE versera 250 euros à la CCI qui l’aura accompagnée. « Dans six régions (Auvergne-Rhône-Alpes, Bourgogne-Franche-Comté, Bretagne, Normandie, Pays de la Loire, Provence-Alpes-Côte d’Azur) elles ont également été retenues sur appel d’offres de l’Ademe pour réaliser cet accompagnement auprès des entreprises ayant entre 20 et 49 salariés. Les CCI de Bourgogne-Franche-Comté ont également été retenues pour accompagner les entreprises de 50 à 250 salariés », précise CCI France dans un communiqué.
Pxhere
À lire également
Méthanisation : un déconditionneur de biodéchets « nouvelle génération »
Méthanisation : un déconditionneur de biodéchets « nouvelle génération »
Simplifier le tri à la source pour transformer les déchets en ressources.
Le CVO de Lille passe à Suez
Le CVO de Lille passe à Suez
C’est le groupement Suez – Engie Biogaz qui a été désigné pour prendre en charge le contrat d’exploitation du Centre de Valorisation Organique (CVO) et du Centre de Transfert et Manutention (CTM) situés à Sequedin (59) pour une durée de 9 ans.
Dell transforme les déchets électroniques usagés en or
Dell transforme les déchets électroniques usagés en or
Le fabricant d'ordinateurs américain Dell lancera au printemps prochain un programme-pilote pour extraire l'or contenu dans les déchets électroniques usagés.
Collecte de bouteilles en plastique : Auchan Retail et Cristaline renforcent leur partenariat
Collecte de bouteilles en plastique : Auchan Retail et Cristaline renforcent leur partenariat
Auchan Retail France a annoncé le 13 février dernier, officialiser son partenariat avec l'embouteilleur Cristaline « pour une économie circulaire massive des bouteilles plastique ».
Cepovett redonne une seconde vie aux uniformes du groupe Novotel
Cepovett redonne une seconde vie aux uniformes du groupe Novotel
Pour la première fois dans la filière textile, le fabricant rhodanien Cepovett propose des vêtements professionnels conçus à partir de fibres 100 % recyclées issues des anciennes tenues de travail de la chaîne hôtelière Novotel.
Carlos De Los Llanos, directeur scientifique de Citeo
Carlos De Los Llanos, directeur scientifique de Citeo
Pour Carlos De Los Llanos, directeur scientifique de Citeo – société créée en septembre 2017 suite au rapprochement d’Eco-Emballages et d’Ecofolio –, le recyclage est « un combat du XXIème siècle ».
Plastiques, CSR, bois : les solutions Lindner à l'Ifat
Sur Ifat (Munich du 14 au 18 mai 2018), Lindner, spécialiste autrichien du broyage, veut répondre aux besoins des différents secteurs du recyclage et de la valorisation des déchets.
Ile-de-France : 454 kilos de déchets par habitant en 2015
Ile-de-France : 454 kilos de déchets par habitant en 2015
L’observatoire régional des déchets en Ile-de-France a présenté le 22 janvier dernier, son bilan sur les déchets ménagers et assimilés.
Déchets ménagers dangereux : accord entre EcoDDS et l’AMF pour la révision des barèmes de soutien aux collectivités
L’éco-organisme EcoDDS et l’Association des maires de France (AMF) ont annoncé début février, avoir trouvé un accord afin de revaloriser le barème de soutiens à la collecte séparée des déchets dangereux spécifiques (DDS) ménagers.
Le Black Pillow remporte le 1er hackathon d’Openwaste
Le Black Pillow remporte le 1er hackathon d’Openwaste
Avec comme impératif de trouver de nouvelles voies de valorisation des déchets, le premier hackathon d’Openwaste a récompensé le Black Pillow, solution à base de pneus recyclés.
ACCÈS AU KIOSQUE
Événements
EnerJmeeting
8 Mars 2018
EnerJmeeting
Aquibat 2018
14 Mars 2018
Aquibat 2018
Bois Énergie
15 Mars 2018
Bois Énergie
+ D'ÉVÉNEMENTS
Rubriques
Eau et Assainissement
Déchets et Recyclage
Énergie et Climat
Territoires et Politiques durables
Cleantech et Éco-Entreprises
Politiques, Développement durable et Responsabilité sociale des entreprises
Pollutions, Risques et Qualité, Hygiène, Sécurité et Environnement
Biodiversité et Aménagement
Mobilité et Transports propres
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
BTP Magazine
BTP Rail
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Newsletters
Agenda
Abonnés
CGV (digital)
CGV (magazines)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
Publicité
CGV (pub)
environnement-magazine.fr est un site du Groupe Cayola.