Menu

Déchets & Recyclage

Economies d'énergie, gestion des déchets... l’Ademe lance une opération d’accompagnement des TPE et PME

Partager :
     
Economies d'énergie, gestion des déchets... l’Ademe lance une opération d’accompagnement des TPE et PME
Par Eva Gomez, le 10 novembre 2017
Afin d’aider les entreprises de moins de 250 salariés à optimiser leur consommation d’énergie et la gestion de leurs ressources et déchets, l’Ademe propose de les accompagner pendant un an. Les entreprises ne participeront au coût du suivi que si les économies réalisées atteignent un minimum pré-défini.

« TPE&PME gagnantes sur tous les coûts ! ». Tel est le nom de la nouvelle opération, lancée jeudi 9 novembre par Brune Poirson, secrétaire d’État auprès de Nicolas Hulot : « un accompagnement proposé par l’Ademe et ses partenaires, tels que la confédération des PME, la Fédération des industries mécaniques ou encore l’Union des entreprises de proximité, pour identifier les pertes énergie-matières-déchets et proposer un plan d’actions pour les réduire et réaliser des économies », est-il expliqué sur le site de l’opération. Les entreprises de moins de 250 salariés de l’industrie, de la distribution, de la restauration et de l’artisanat, se voient donc proposer un suivi afin de réduire sa consommation d’énergie, de matières ainsi que son gisement de déchets. « Cet accompagnement a pour objectifs d’identifier les pertes cachées, de calculer leurs coûts, de proposer un plan d’action pour les réduire et optimiser les flux énergie, matières-déchets et eau tout en réalisant des économies récurrentes », explique l’Ademe sur son site. Lors d’une opération-test menée en 2016 auprès de 49 entreprises, 180 euros par an et par salariés ont été économisés dans 80 % des entreprises suivies. 275 actions « sans ou à faibles investissements » ont été mises en place sur les conseils de l’Ademe. Pour 78 % d’entre elles, le retour sur investissement s’est opéré en moins d’une année.

Un financement partagé en fonction des économies réalisées

Pour bénéficier de cet accompagnement d’une durée de 12 mois, il suffit d’inscrire son entreprise sur le portail en ligne de l’opération. « L’accompagnement démarrera sous un délai de trois mois après validation de l’inscription », précise l’Ademe dans sa brochure de présentation. Ce suivi s’organise en quatre étapes : l’Ademe sélectionne un expert en fonction de la taille et de la nature de l’entreprise ainsi que de ses objectifs, afin de « repérer les sources d’économies ». Un plan d’actions personnalisé et chiffré est ensuite défini puis mis en œuvre. Pendant la mise en place des actions, « des points de suivi réguliers » sont organisés avec l’expert mandaté. Enfin, une évaluation des résultats vient clore l’opération. « Cet accompagnement ne vous coûte que s’il rapporte », précise l’Ademe : un forfait est déterminé selon la taille de l’entreprise et indique des minimums d’économies à atteindre, auquel cas l’entreprise versera la moitié du montant économisé à l’Ademe. Par exemple pour une entreprise de 20 à 49 salariés, à partir de 6.000 euros d’économies réalisées dans le cadre de l’accompagnement, 3.000 euros seront reversés à l’Ademe. Ce minimum est de 12.000 euros pour une entreprise de 50 à 99 salariés (6.000 euros versés à l’Ademe) et de 18.000 euros pour une entreprise de 100 à 250 salariés (9.000 euros reversés). Si ce minimum n’est pas atteint, le coût de l’accompagnement sera entièrement pris en charge par l’Ademe.

Les entreprises de moins de 20 salariés seront quant à elles suivies par les Chambres de commerce et de l’industrie (CCI). Le minimum d’économies est fixé à 500 euros, auquel cas la TPE versera 250 euros à la CCI qui l’aura accompagnée. « Dans six régions (Auvergne-Rhône-Alpes, Bourgogne-Franche-Comté, Bretagne, Normandie, Pays de la Loire, Provence-Alpes-Côte d’Azur) elles ont également été retenues sur appel d’offres de l’Ademe pour réaliser cet accompagnement auprès des entreprises ayant entre 20 et 49 salariés. Les CCI de Bourgogne-Franche-Comté ont également été retenues pour accompagner les entreprises de 50 à 250 salariés », précise CCI France dans un communiqué.
Pxhere
Tous nos articles à partir de 8,99 €
JE M'ABONNE
DÉCOUVREZ NOS NEWSLETTERS GRATUITES
S'identifier S'inscrire
Ou à l'adresse :
contact@environnement-magazine.fr
En partenariat avec
À lire également
Bois-déchet : un gisement à développer pour la filière bois-énergie
Bois-déchet : un gisement à développer pour la filière bois-énergie
Les bois en fin de vie représentent un combustible intéressant pour les chaudières biomasse et de cogénération.
Placo Recycling sort « l’offre Big Bag » pour ses 10 ans
Placo Recycling sort « l’offre Big Bag » pour ses 10 ans
Lancée par Placoplatre (groupe Saint-Gobain) en 2008, la première filière française de recyclage des déchets de chantiers à base de plâtre Placo Recycling fête ses 10 ans.
Isover déploie une filière pour recycler la laine de verre
Isover déploie une filière pour recycler la laine de verre
Isover, filiale du groupe Saint-Gobain spécialisée dans les isolants thermiques et phoniques, lance Isover Recycling, la première filière spécialisée dans le recyclage des déchets de laine de verre.
Les collectivités s'opposent à l'augmentation de la TGAP prévue par le gouvernement
Les collectivités s'opposent à l'augmentation de la TGAP prévue par le gouvernement
Jusqu'ici satisfaites des mesures contenues dans la feuille de route pour l'économie circulaire, les collectivités s'indignent de l'annonce du gouvernement, le 17 mai dernier, concernant la trajectoire de hausse de la taxe générale sur les activités polluantes.
Le collectif Ethikis crée un label pour lutter contre l’obsolescence programmée
Créé par le collectif Ethikis, le label « Longtime » va lutter contre l’obsolescence programmée, en identifiant les produits conçus pour durer.
Un groupe de travail pour lutter contre les dépôts sauvages de déchets
Mardi 22 mai, la secrétaire d'Etat auprès du ministre de la transition écologique, Brune Poirson, a installé un groupe de travail pour lutter contre les dépôts sauvages de déchets.
Le gouvernement met en place un groupe de travail sur les déchets du bâtiment
Le gouvernement met en place un groupe de travail sur les déchets du bâtiment
Ce mardi 5 juin, le ministère de la transition écologique et solidaire a mis en place un groupe de travail national sur les déchets du bâtiment.
Paprec entre au capital d’Inova Opérations pour la valorisation énergétique des déchets
Ce mardi 5 juin, le recycleur Paprec a annoncé entrer à 50 % dans le capital d’Inova Opérations, filiale du groupe équipementier dans l’énergie Altawest, dans le but de développer la valorisation énergétique des déchets.
Frédéric Dutriez nommé président de Federec Hauts-de-France
Frédéric Dutriez nommé président de Federec Hauts-de-France
Le 14 juin dernier, Frédéric Dutriez a été nommé président de Federec région Hauts-de-France.
La fondation Famae désigne trois lauréats pour son concours d'innovations sur la réduction des déchets
La Fondation Famae a annoncé le 26 mai dernier, les lauréats de son concours d'innovations pour le recyclage et la réduction des déchets.
ACCÈS AU KIOSQUE
Événements
Forum des Infrastructures Numériques
28 Juin 2018
Forum des Infrastructures Numériques
Salon Amiante
12 Septembre 2018
Salon Amiante
Artibat
24 Septembre 2018
Artibat
+ D'ÉVÉNEMENTS
Rubriques
Eau et Assainissement
Déchets et Recyclage
Énergie et Climat
Territoires et Politiques durables
Cleantech et Éco-Entreprises
Politiques, Développement durable et Responsabilité sociale des entreprises
Pollutions, Risques et Qualité, Hygiène, Sécurité et Environnement
Biodiversité et Aménagement
Mobilité et Transports propres
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
BTP Magazine
BTP Rail
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
Publicité
CGV (pub)
environnement-magazine.fr est un site du Groupe Cayola.