Abonnements Découvrez nos formules print et numérique Accès abonnés Voir nos offres
Menu

Déchets & Recyclage

Feuille de route pour l’économie circulaire : les collectivités adressent une lettre ouverte à Emmanuel Macron

Partager :
     
Feuille de route pour l’économie circulaire : les collectivités adressent une lettre ouverte à Emmanuel Macron
Par E.G, le 6 mars 2018
Cinq associations de collectivités territoriales ont adressé, ce mardi 6 mars, une lettre ouverte au Président de la république Emmanuel Macron, pour lui faire part de leur inquiétude concernant une potentielle hausse des impôts induite par la feuille de route pour l’économie circulaire.

Pour les associations de collectivités Amorce, Villes de France, France Urbaine, le cercle national du Recyclage et l’Assemblée des communautés de France (ADCF), le projet de feuille de route gouvernementale pour l’économie circulaire « augmenterait fortement la fiscalité locale sans aucune ressource financière nouvelle pour financer la mise en œuvre de l’économie circulaire ». Dans une lettre ouverte adressée ce mardi 6 mars au Président de la république Emmanuel Macron, ces cinq associations s’inquiètent de l’augmentation de la taxe générale sur les activités polluantes (TGAP) prévue dans ce projet de feuille de route. Pour les signataires, « augmenter unilatéralement la TGAP sur l’élimination sans s’attaquer à l’origine de ces déchets (absence d’écoconception, non-respect de la réglementation) ne permettra pas à la France d’atteindre le « 100% économie circulaire » et le « 100% plastiques recyclés » que vous défendez, et augmentera lourdement le coût de la gestion des déchets supporté par le contribuable local via la taxe ou la redevance d’enlèvement des ordures ménagères, ce qui risquerait de démobiliser les citoyens ».

Aller vers du 100% recyclable et une meilleure information des consommateurs

En effet, pour les collectivités, le taux de recyclabilité des produits tient de la responsabilité des concepteurs et metteurs sur le marché : « Il est difficilement compréhensible que depuis des années les collectivités soient taxées par une TGAP sur un service public quand elles valorisent sous forme d’énergie ou qu’elles mettent en décharge des produits, qui pour leur majorité ne sont tout simplement pas recyclables », est-il souligné dans la lettre ouverte. Les signataires constatent également que de nombreuses entreprises ne respectent pas leurs obligations légales de tri concernant les déchets qu’elles produisent, « représentant 90 % des déchets générés en France et qui se retrouvent de plus en plus souvent dans le flux des déchets ménagers ».

Les cinq associations rappellent également que la fiscalité sur les déchets (TVA, TGAP), « représente déjà 25 % des coûts du service public de gestion des déchets », soit environ 100 euros par habitant. « Cette taxe pèsera également sur les dépenses de fonctionnement des collectivités, alors même que le Gouvernement a fixé un objectif de maîtrise de ces dépenses aux collectivités », remarquent-elles. Enfin, les collectivités se disent « prêtes à contribuer à l’atteinte des objectifs du gouvernement en matière d’économie circulaire en prenant leur part de responsabilité. Toutefois, elles ne pourront pas accepter une feuille de route qui conduirait principalement à une augmentation de la fiscalité des déchets sans apporter véritablement de solutions en faveur de l’économie circulaire, qui passe avant tout par des déchets 100 % recyclables, l’information des consommateurs sur la recyclabilité des produits, et l’affectation massive de la fiscalité sur les déchets au déploiement des nouvelles filières d’économie circulaire créatrices de valeur et d’emplois pour la France ».
Pixabay
Tous nos articles à partir de 8,99 €
JE M'ABONNE
DÉCOUVREZ NOS NEWSLETTERS GRATUITES
S'identifier S'inscrire
En partenariat avec
À lire également
Le quartz, de la mine à la cuisine
Le quartz, de la mine à la cuisine
Un ingénieur suisse a mis au point un procédé de recyclage innovant visant à récupérer le quartz issu des déchets miniers pour produire un matériau composite couramment utilisé dans les maisons.
Tout savoir sur : la responsabilité des maîtres d’ouvrage dans la gestion des déchets de chantiers
Tout savoir sur : la responsabilité des maîtres d’ouvrage dans la gestion des déchets de chantiers
Dans le cadre de la plateforme collaborative Democles, une étude juridique portant sur la responsabilité des maîtres d’ouvrage en matière de gestion des déchets de chantiers de déconstruction-rénovation du bâtiment vient d’être publiée.
[Dossier] Le recyclage du plâtre pourrait être triplé
[Dossier] Le recyclage du plâtre pourrait être triplé
Le gypse est une ressource naturelle abondante mais concentrée à 70 % dans le bassin parisien, où l’urbanisation et les infrastructures compliquent l’exploitation.
[Dossier] Économie circulaire : « L’offre et la demande sont bien présentes »
[Dossier] Économie circulaire : « L’offre et la demande sont bien présentes »
La ville de Paris, qui engage 250 chantiers par an, généralise les clauses sur l’économie circulaire.
Recy'amiante, le service complet de gestion des déchets amiantés d'Extramiante pour les artisans
Recy'amiante, le service complet de gestion des déchets amiantés d'Extramiante pour les artisans
Extramiante a présenté lors du salon Amiante son pack Recy’Amiante.
[Dossier] Déchets du bâtiment : des filières de recyclage sortent du lot
[Dossier] Déchets du bâtiment : des filières de recyclage sortent du lot
Ce n’est pas du « recywashing » mais un mouvement de fond, assurent les professionnels.
[Dossier] Le modèle s’affine avant la généralisation
[Dossier] Le modèle s’affine avant la généralisation
L’expérimentation s’achève, l’amplification s’engage : on est à mi-chemin de l’extension des consignes de tri à tous les emballages en plastique.
Un Bac Pro pour le port de Gennevilliers
La communauté portuaire de Gennevilliers, les services de l’Etat et l’Education nationale mettent en œuvre un partenariat public-privé pour installer une nouvelle formation en alternance débouchant sur un Bac Pro pour les métiers de la collecte et du tri, de l’assainissement et de l’hygiène urbaine.
L’association de Samuel Le Bihan transforme les déchets plastiques en carburant
L’association de Samuel Le Bihan transforme les déchets plastiques en carburant
L’association Earthwake vient de mettre en œuvre, dans le Port Vauban d’Antibes, une « machine révolutionnaire au problème de pollution des océans par les déchets plastiques ».
[Dossier] Le béton a besoin d’une norme assouplie
[Dossier] Le béton a besoin d’une norme assouplie
Il est 100 % recyclable mais tourne encore peu en boucle fermée.
ACCÈS AU KIOSQUE
Événements
Artibat
24 Septembre 2018
Artibat
Cycl'eau
3 Octobre 2018
Cycl'eau
Journée anniversaire du CFMS
4 Octobre 2018
Journée anniversaire du CFMS
+ D'ÉVÉNEMENTS
Rubriques
Eau
Déchets et Recyclage
Énergie
Territoires
Cleantech
Politiques
Pollutions
Biodiversité
Mobilité
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.