Menu

Eau

PLF 2018 : le comité de bassin Seine-Normandie alerte le gouvernement

Eau
Partager :
     
PLF 2018 : le comité de bassin Seine-Normandie alerte le gouvernement
Par E.G, le 9 octobre 2017
Alors que le statut des agences de l’eau et leurs prélèvements vont être modifiés, les professionnels de l’eau s’inquiètent de l’avenir de leurs missions. Le comité de bassin Seine-Normandie a adopté un vœu afin d’attirer l’attention du gouvernement au sujet des réductions de moyens prévues dans le PLF 2018.

Le comité de bassin Seine-Normandie et son président François Sauvadet ont adopté en séance plénière, le jeudi 5 octobre, un vœu dans l’objectif d’alerter le gouvernement sur la réduction des moyens octroyés aux Agences de l’eau. Cette ponction de budget est prévue dans le cadre du Projet de loi finances pour 2018 (PLF 2018), adopté le mercredi 27 septembre en Conseil des ministres. Pour rappel, le PLF 2018 prévoit des prélèvements supplémentaire aux agences de l’eau, pour subventionner à hauteur de 37 millions d’euros, l’Office national de la chasse et de la faune sauvage, l’Agence française pour la biodiversité (195 millions d’euros), ainsi que des parcs nationaux (65 millions d’euros) : presque 300 millions d’euros en moins donc, soit 15 % d’un budget annuel de 2 milliards d’euros. 

« Pour l’Agence de l’eau Seine-Normandie, cela représenterait 104 millions d’euros par an vers l’Agence Française de la Biodiversité, les parcs nationaux et l’ONCFS, à partir de 2018, soit 14% des recettes annuelles de redevances. En parallèle, les agences de l’eau devront réduire de 200 emplois leurs effectifs dans les cinq prochaines années », souligne le comité de bassin Seine-Normandie. Par ailleurs, d’après le comité, « la mise en place d’un plafond des redevances mutualisé entre les agences de l’eau (…) bride la capacité financière des agences à faire face aux enjeux et réduit l’autonomie des bassins dans la définition de leur politique fiscale. »

Ainsi, le comité de bassin demande « que les moyens humains des agences de l’eau soient préservés pour accompagner les politiques nécessaires sur le terrain » et que « les ministères concernés apportent, par la négociation, des réponses aux préoccupations exprimées par les agents sur les conséquences de la sortie des agences de l’eau du statut dérogatoire », au risque de rendre « impossible » l’exécution des priorités gouvernementales.
À lire également
Le Sénat adopte une loi de simplification de gestion de l’eau potable par les collectivités
Le Sénat adopte une loi de simplification de gestion de l’eau potable par les collectivités
La proposition de loi adopté en octobre dernier, tend à simplifier certaines obligations applicables aux collectivités territoriales dans le domaine du service public d’eau potable, dont la procédure de déclaration des indicateurs de performance.
Appel à projets de l’agence de l’eau Rhône-Méditerranée-Corse sur les micropolluants
Appel à projets de l’agence de l’eau Rhône-Méditerranée-Corse sur les micropolluants
L’agence de l’eau Rhône-Méditerranée-Corse lance un appel à projets auprès des collectivités qui réalisent des campagnes de recherche et de réduction des substances dangereuses pour l’eau (RSDE).
Les zones de rejet végétalisées, ces inconnues
Les zones de rejet végétalisées, ces inconnues
Alors que de nombreuses zones de rejet végétalisées ont déjà poussé en sortie de stations d’épuration, leurs objectifs et leurs bénéfices demeurent flous.
Sécheresse : l’AFB publie les résultats de son observation des cours d’eau français
Sécheresse : l’AFB publie les résultats de son observation des cours d’eau français
Entre 2012 et 2016 l’Agence française pour la biodiversité a observé les étiages estivaux des cours d’eau métropolitains.
La Saur veut revenir dans le jeu
La Saur veut revenir dans le jeu
Fragilisé ces dernières années par son surendettement, le numéro trois français de l’eau relance un plan de croissance.
Marie-Hélène Aubert nommée présidente de l’agence de l’eau Loire-Bretagne
Marie-Hélène Aubert nommée présidente de l’agence de l’eau Loire-Bretagne
Marie-Hélène Aubert a été nommée par décret du 13 novembre 2017 de la présidence de la République présidente du conseil d’administration de l’agence de l’eau Loire-Bretagne.
Bassin Seine-Normandie : 216,4 millions d’euros d’aides attribués
Bassin Seine-Normandie : 216,4 millions d’euros d’aides attribués
Lors de la réunion de la commission des aides de l’Agence de l’eau Seine-Normandie, plus de 216 millions d’euros d’aides ont été attribuées pour la qualité de l’eau du bassin.
Le gouvernement ouvre une cellule d’expertise sur la gestion de la ressource en eau
Le gouvernement ouvre une cellule d’expertise sur la gestion de la ressource en eau
Ce jeudi 2 novembre, Nicolas Hulot et Stéphane Travert ont annoncé le lancement d’une cellule d’expertise composée de 5 membres et consacrée à la gestion de la ressource en eau dans le domaine agricole.
Événements
SMCL, salon des maires et des collectivités locales
21 Novembre 2017
SMCL, salon des maires et des collectivités locales
Solutrans
21 Novembre 2017
Solutrans
Paysalia
5 Décembre 2017
Paysalia
+ D'ÉVÉNEMENTS
Rubriques
Eau et Assainissement
Déchets et Recyclage
Énergie et Climat
Territoires et Politiques durables
Cleantech et Éco-Entreprises
Politiques, Développement durable et Responsabilité sociale des entreprises
Pollutions, Risques et Qualité, Hygiène, Sécurité et Environnement
Biodiversité et Aménagement
Mobilité et Transports propres
Archives
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
BTP Magazine
BTP Rail
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Newsletters
Agenda
Abonnés
CGV (digital)
CGV (magazines)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
Publicité
CGV (pub)
environnement-magazine.fr est un site du Groupe Cayola.