Menu

Eau

Le Sénat adopte une loi de simplification de gestion de l’eau potable par les collectivités

Partager :
     
Le Sénat adopte une loi de simplification de gestion de l’eau potable par les collectivités
Par E.G, le 2 novembre 2017
La proposition de loi adopté en octobre dernier, tend à simplifier certaines obligations applicables aux collectivités territoriales dans le domaine du service public d’eau potable, dont la procédure de déclaration des indicateurs de performance.

Fin octobre dernier, le Sénat a adopté la proposition de loi « tendant à simplifier certaines obligations applicables aux collectivités territoriales dans le domaine du service public d’eau potable ». Cette proposition de loi faite par Bernard Delcros (sénateur de l’Union centriste du Cantal) et René Vandierendonck (ancien sénateur socialiste du Nord) dans le cadre de la délégation aux collectivités territoriales et à la décentralisation du Sénat. Soumise le 1er août dernier au Sénat, cette proposition entre dans le cadre de la charte de partenariat signée entre le Sénat et le Conseil national d’évaluation des normes (CNEN), signée en juin 2016. « Cette initiative doit permettre de réduire la charge administrative imposée aux collectivités pour la déclaration de la redevance pour prélèvement sur la ressource en eau. Elle vise également à supprimer un risque de sanction financière indue », est-il expliqué sur le site du Sénat. En effet, le premier article « assoit la déclaration de la redevance pour prélèvement sur la ressource en eau au titre de l’usage ‘alimentation en eau potable’, sur les indicateurs de performance de l’année n-2 ». Autrement dit, cette loi décale cette déclaration d’un an, au 1er avril de la seconde année suivant le constat des indicateurs, qui peuvent provoquer l’application d’une majoration.

Par ailleurs, le second article prévoit le pré-remplissage de la déclaration des agences de l’eau « avec les indicateurs de performance publiés dans le cadre des rapports annuels sur le prix et la qualité du service public d’eau potable ». Les collectivités auront donc déjà pré-renseigné ces indicateurs de performance. Afin de sécuriser » la transition entre les deux textes, l’application de la majoration sera suspendue pendant deux ans. L’entrée en vigueur de ce nouveau dispositif est prévue pour le 1er janvier 2020.
À lire également
Marie-Hélène Aubert nommée présidente de l’agence de l’eau Loire-Bretagne
Marie-Hélène Aubert nommée présidente de l’agence de l’eau Loire-Bretagne
Marie-Hélène Aubert a été nommée par décret du 13 novembre 2017 de la présidence de la République présidente du conseil d’administration de l’agence de l’eau Loire-Bretagne.
Appel à projets de l’agence de l’eau Rhône-Méditerranée-Corse sur les micropolluants
Appel à projets de l’agence de l’eau Rhône-Méditerranée-Corse sur les micropolluants
L’agence de l’eau Rhône-Méditerranée-Corse lance un appel à projets auprès des collectivités qui réalisent des campagnes de recherche et de réduction des substances dangereuses pour l’eau (RSDE).
Sécheresse : l’AFB publie les résultats de son observation des cours d’eau français
Sécheresse : l’AFB publie les résultats de son observation des cours d’eau français
Entre 2012 et 2016 l’Agence française pour la biodiversité a observé les étiages estivaux des cours d’eau métropolitains.
Bassin Seine-Normandie : 6,6 millions d'euros supplémentaires pour l'agriculture biologique
Bassin Seine-Normandie : 6,6 millions d'euros supplémentaires pour l'agriculture biologique
L'agence de l'eau Seine-Normandie a décidé d'attribuer des aides supplémentaires à hauteur de 6,6 millions d'euros.
Le gouvernement ouvre une cellule d’expertise sur la gestion de la ressource en eau
Le gouvernement ouvre une cellule d’expertise sur la gestion de la ressource en eau
Ce jeudi 2 novembre, Nicolas Hulot et Stéphane Travert ont annoncé le lancement d’une cellule d’expertise composée de 5 membres et consacrée à la gestion de la ressource en eau dans le domaine agricole.
Bassin Rhône-Méditerranée Corse : 133 millions d’euros investis au troisième trimestre
Bassin Rhône-Méditerranée Corse : 133 millions d’euros investis au troisième trimestre
Au troisième trimestre 2017, l’Agence de l’eau Rhône-Méditerranée Corse a versé 133 millions d’euros d’aides, répartis sur 2050 projets « qui visent à économiser l’eau potable, restaurer les milieux aquatiques et lutter contre les pollutions domestique, industrielle et agricole ».
Parution du catalogue de formation « eau 2018 »
Parution du catalogue de formation « eau 2018 »
Le catalogue de formation continue « eau 2018 » vient d'être publié par le Centre national de formation aux métiers de l’eau (CNFME) et l’office international de l’eau (OIEau).
La Saur veut revenir dans le jeu
La Saur veut revenir dans le jeu
Fragilisé ces dernières années par son surendettement, le numéro trois français de l’eau relance un plan de croissance.
Événements
Solutrans
21 Novembre 2017
Solutrans
Paysalia
5 Décembre 2017
Paysalia
World Efficiency
12 Décembre 2017
World Efficiency
+ D'ÉVÉNEMENTS
Rubriques
Eau et Assainissement
Déchets et Recyclage
Énergie et Climat
Territoires et Politiques durables
Cleantech et Éco-Entreprises
Politiques, Développement durable et Responsabilité sociale des entreprises
Pollutions, Risques et Qualité, Hygiène, Sécurité et Environnement
Biodiversité et Aménagement
Mobilité et Transports propres
Archives
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
BTP Magazine
BTP Rail
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Newsletters
Agenda
Abonnés
CGV (digital)
CGV (magazines)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
Publicité
CGV (pub)
environnement-magazine.fr est un site du Groupe Cayola.