Menu

Eau

Le Sénat garde le caractère optionnel des compétences eau et assainissement pour les intercommunalités

Partager :
     
Le Sénat garde le caractère optionnel des compétences eau et assainissement pour les intercommunalités
Par A.B., le 17 avril 2018
Ce mardi 17 avril, le Sénat examine la proposition de loi relative à la mise en œuvre du transfert des compétences eau et assainissement aux communautés de communes. Un texte profondément remanié par rapport à la proposition de l’Assemblée nationale.
 
« Seul le texte du Sénat permet de répondre exactement aux attentes légitimes des communes concernées. Celles-ci ont besoin que le transfert de leurs compétences eau et assainissement aux intercommunalités soit rendu facultatif et que les conditions de ce transfert éventuel soient aménagées et assouplies », explique Philippe Bas, président de la commission des lois du Sénat. Sur la base du rapport de François Bonhomme, qu’elle a adopté le 11 avril, la commission des lois a élaboré son texte dans lequel les sénateurs confirment leur position sur le maintien de l’eau et l’assainissement parmi les compétences optionnelles des communautés de communes et d’agglomération. Le but : correspondre au texte qu’ils avaient déjà adopté à l’unanimité en 2017.
Pour rappel, ce transfert de compétences a été rendu obligatoire par la loi du 7 août 2015 portant nouvelle organisation territoriale de la République, dite loi Notre. Celle-ci fixait la date butoir au 1er janvier 2020. Selon les sénateurs, ce transfert « suscite de nombreuses critiques sur sa pertinence, en particulier dans les territoires ruraux et de montagne, en raison de ses implications techniques et financières ». Le 23 février 2017, ils avaient donc adopté à l’unanimité une proposition de loi pour le maintien des compétences eau et assainissement dans les compétences optionnelles des communautés de communes. Le 12 octobre 2017, les députés avaient refusé de débattre de ce texte et adopté, le 30 janvier 2018, une nouvelle proposition de loi relative à la mise en œuvre du transfert des compétences eau et assainissement aux communautés de communes.
 
Divergence
 
Ce texte maintient le caractère obligatoire du transfert de compétences en le différent possiblement jusqu’au 1er janvier 2026 si au moins 25 % des communes membres de l’intercommunalité représentant au moins 20 % de la population le souhaite. Il exclut du champ d’application les communautés d’agglomération, « dont certaines ont été créées dans des territoires ruraux », font remarquer les sénateurs. Et enfin, « parce que la gestion des eaux pluviales et du ruissellement dans les zones urbaines a été incluse dans la compétence assainissement des communautés de communes et d’agglomération », ajoutent-ils.

« Les solutions proposées par le Sénat et l’Assemblée nationale divergent : quand nous souhaitons faire confiance à l’intelligence territoriale et laisser aux élus locaux le soin de définir l’échelon territorial le plus pertinent pour l’exercice de ces compétences, l’Assemblée nationale propose un simple délai supplémentaire avant leur transfert aux intercommunalités, sans s’interroger sur la pertinence du niveau intercommunal », argumentent les sénateurs. Ils vont examiner, ce 17 avril, le texte préparé par leur commission des lois. Ensuite, retour à l’Assemblée…
© Pixabay
Tous nos articles à partir de 8,99 €
JE M'ABONNE
DÉCOUVREZ NOS NEWSLETTERS GRATUITES
En partenariat avec
À lire également
Assises de l’eau : l’AFB envisagée comme l’organisme dédié au grand cycle
Assises de l’eau : l’AFB envisagée comme l’organisme dédié au grand cycle
L’Union nationale des industries et entreprises de l'eau et de l'environnement (UIE) préconise un financement propre pour le grand cycle de l’eau, dont l’Agence française pour la biodiversité (AFB) assurerait la gestion.
Les réseaux d’eau et d’assainissement : premier chantier des assises de l’eau
Les réseaux d’eau et d’assainissement : premier chantier des assises de l’eau
Mardi 24 avril, le secrétaire d’État auprès du ministre de la transition écologique, Sébastien Lecornu, a réuni un comité de pilotage en vue des assises de l’eau, pour relancer l’investissement dans les réseaux d’eau et d’assainissement.
Le comité de bassin Loire-Bretagne adopte son plan d’adaptation au changement climatique
Le 26 avril dernier, le comité de bassin Loire-Bretagne a adopté son plan d’adaptation au changement climatique.
Assises de l’eau : une consultation ouverte aux élus sur la compétence eau et assainissement
Assises de l’eau : une consultation ouverte aux élus sur la compétence eau et assainissement
Vendredi 27 avril dernier, le secrétaire d’État auprès du ministre de la transition écologique, Sébastien Lecornu, a lancé, dans le cadre des assises de l’eau, une consultation auprès des maires de France et des élus locaux chargés de la compétence eau et assainissement.
Les bassins Rhône-Méditerranée et Corse comptent 76 rivières en « bon état » écologique
Les bassins Rhône-Méditerranée et Corse comptent 76 rivières en « bon état » écologique
Selon l’agence de l’eau Rhône-Méditerranée Corse, ces bassins comptent désormais 76 rivières labellisées « Rivières en bon état ».
La BEI finance la nouvelle station d'épuration du SIAH
La BEI finance la nouvelle station d'épuration du SIAH
La Banque européenne d'investissement (BEI) et le Syndicat mixte pour l'aménagement hydraulique (SIAH) du Croult et du Petit Rosne ont annoncé la signature, le 24 avril, d'un contrat de financement de 76 millions d'euros pour la réalisation de la future station d'épuration du syndicat à Bonneuil-en-France, dans le Val-d'Oise.
L'Agence de l'eau Rhin-Meuse publie son guide 2018 sur les zones de rejet végétalisées
L'Agence de l'eau Rhin-Meuse publie son guide 2018 sur les zones de rejet végétalisées
Alors que le bassin Rhin-Meuse compte environ 200 zones de rejet végétalisées, construites depuis 2009, l'agence de l'eau du bassin publie un guide pour améliorer la conception de nouvelles zones de rejet végétalisées, et accompagner le vieillissement des ouvrages existants.
Les données du CIeau sont disponibles en open data
Les données du CIeau sont disponibles en open data
Le centre d'information sur l'eau (Cieau) met à disposition du public, en open data, ses données sur les comportements des Français vis-à-vis de l'eau et du service de l'eau.
Martial Saddier : « Les assises feront ‘pschitt’ si l’Etat ne revient pas sur la ponction du budget des agences de l'eau »
Martial Saddier : « Les assises feront ‘pschitt’ si l’Etat ne revient pas sur la ponction du budget des agences de l'eau »
Les assises de l’eau, annoncées par le président Macron au congrès des maires 2017, se dérouleront en deux temps, centrés sur deux thématiques : petit cycle et financement des réseaux jusqu’à l’été, grand cycle et Gemapi à la rentrée.
Le Sedif et Veolia souhaitent passer du traitement d’« urgence » à la prévention
Le Sedif et Veolia souhaitent passer du traitement d’« urgence » à la prévention
L’aide au règlement des factures concentre encore 40 % du budget alloué au programme de soutien aux usagers démunis, lancé en 2011.
ACCÈS AU KIOSQUE
Événements
Carrefour International du Bois
30 Mai 2018
Carrefour International du Bois
Smarter Energies
5 Juin 2018
Smarter Energies
ExpoBiogaz
6 Juin 2018
ExpoBiogaz
+ D'ÉVÉNEMENTS
Rubriques
Eau et Assainissement
Déchets et Recyclage
Énergie et Climat
Territoires et Politiques durables
Cleantech et Éco-Entreprises
Politiques, Développement durable et Responsabilité sociale des entreprises
Pollutions, Risques et Qualité, Hygiène, Sécurité et Environnement
Biodiversité et Aménagement
Mobilité et Transports propres
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
BTP Magazine
BTP Rail
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Newsletters
Agenda
Abonnés
CGV (digital)
CGV (magazines)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
Publicité
CGV (pub)
environnement-magazine.fr est un site du Groupe Cayola.