Menu

Eau

Les leçons des inondations de 2016 et 2018 en Île-de-France

Partager :
     
Les leçons des inondations de 2016 et 2018 en Île-de-France
Par A.B., le 29 juin 2018
Ce 26 juin, la Fédération nationale des collectivités concédantes et régies (FNCCR) organisait une rencontre pour faire le point sur les dispositifs de protection existants contre les crues de la Seine et les enseignements à tirer des deux derniers épisodes qu’a connus le bassin parisien.
 
Été 2016, hiver 2018 : la Seine s’est récemment rappelée par deux fois en dix-huit mois au bon souvenir de ses riverains, avec un niveau de 6,10 mètres pour la première et 5,84 mètres pour la seconde. La différence entre les deux : une crue estivale avec des précipitations centrées au cœur du bassin provoquant une brusque élévation du niveau du fleuve pour l’une, une crue hivernale résultant de pluies centrées à l’est du bassin et entraînant une montée lente des eaux pour l’autre. Dans ce dernier cas, les quatre lacs-réservoirs de l’Établissement public territorial de bassin (EPTB) Seine Grands Lacs, le syndicat mixte qui regroupe les quatre départements de Paris et de la petite couronne ainsi que les communautés d’agglomération de Troyes et de Saint-Dizier, ont permis « le contrôle de ce qui tombe en amont de l’Île-de-France », explique Marc Vincent, directeur général des services techniques d’EPTB Seine Grands Lacs. En janvier 2018, ils ont donc pleinement rempli leur rôle en stockant 800 millions de mètres cubes, limitant ainsi les conséquences de la crue en aval. Par contre, en été, s’ils soutiennent l’étiage du fleuve, ils se révèlent incapables de contenir des pluies orageuses tombant en aval, comme en 2016.
 
Un cinquième ouvrage
 
Pour augmenter encore les capacités de stockage, l’EPTB Seine Grands Lacs planche sur un cinquième ouvrage, plus proche de Paris, situé à la confluence de l’Yonne et de la Seine, dans la plaine alluviale de la Bassée. « L’eau serait pompée de la Seine en crue et déversée dans la plaine, des digues protégeant les pourtours », explique Marc Vincent. Un site pilote serait mis en service fin 2023. Il serait le premier d’une série d’une dizaine de réservoirs de stockage, qui cumuleraient un total de 55 millions de mètres cubes. S’ils avaient existé, ils auraient été capables d’écrêter de 30 cm la crue de l’hiver dernier. En ce qui concerne les crues estivales, selon Marc Vincent, « elles nécessitent une politique plus diffuse à l’échelle des communes, au niveau de la gestion des eaux pluviales ». Une politique qui passe par plusieurs leviers d’action : la conclusion de programmes d’actions de prévention des inondations (Papi) entre l’État et les collectivités qui hiérarchisent les actions de prévention des risques liés à la crue. Les Papi « créent de la cohérence sur le territoire concerné », avance Cédric Herment, chef du service prévention des risques et des nuisances à la Direction régionale et interdépartementale de l’environnement et de l’énergie (DRIEE) d’Île-de-France. Et de rappeler que « surtout, les PPRI (plans de prévention du risque inondations) doivent être appliqués ».
Enfin, Roland Nussbaum, directeur de la Mission risques naturels, un service de la Fédération française de l’assurance, a présenté les différents outils dont dispose la profession pour analyser les risques d’expositions aux inondations (SIG MRN) et évaluer le coût moyen des inondations par communes (BD Silehc) et celui des aléas climatiques à l’échelle du bâti. Ces outils, les assurances commencent à les mettre à disposition d’autres acteurs, en particulier les professionnels de la construction, afin de « faire et reconstruire mieux, même si cette profession est difficile à mobilier », précise Roland Nussbaum.
Restent les techniques de désimperméabilisation, qui impliquent une nouvelle gestion des eaux pluviales et dont les intervenants ont vanté les vertus.
© Pixabay
Tous nos articles à partir de 8,99 €
JE M'ABONNE
DÉCOUVREZ NOS NEWSLETTERS GRATUITES
S'identifier S'inscrire
Ou à l'adresse :
contact@environnement-magazine.fr
En partenariat avec
À lire également
L'eau adoucie lancée en grande pompe dans les Hauts-de-Seine
L'eau adoucie lancée en grande pompe dans les Hauts-de-Seine
A compter du 1er juillet, 610.000 habitants de 10 communes du nord des Hauts-de-Seine consommeront une eau dont la teneur en calcaire sera réduite de moitié.
Bordeaux Métropole confie à Veolia la gestion de ses eaux usées et pluviales
Bordeaux Métropole confie à Veolia la gestion de ses eaux usées et pluviales
Le conseil métropolitain de Bordeaux a voté, ce 6 juillet, en faveur de l’offre de Veolia pour la délégation du contrat de concession des services publics de l’assainissement des eaux usées et de gestion des eaux pluviales.
Assises de l’eau : les professionnels veulent regagner la confiance des consommateurs
Assises de l’eau : les professionnels veulent regagner la confiance des consommateurs
A quelques jours de la fin de la première phase des assises de l’eau, la Fédération professionnelle des entreprises de l’eau revient sur ses priorités et détaille ses propositions concernant l’avenir de la gestion de l’eau et des réseaux et son financement.
Les membranes à fibres creuses hydrophiles de Polymem agréées pour l’eau potable
Les membranes à fibres creuses hydrophiles de Polymem agréées pour l’eau potable
L’attestation de conformité sanitaire (ACS) : c’est ce que Polymem a décroché pour ses nouvelles membranes à fibres creuses PVDF Neophil, leur ouvrant ainsi le marché national de la production d’eau potable.
Bassins Seine-Normandie : 242 millions d'euros d'aides attribuées par l'agence de l'eau
Bassins Seine-Normandie : 242 millions d'euros d'aides attribuées par l'agence de l'eau
Le 5 juillet dernier, l'agence de l'eau Seine-Normandie a décidé d'attribuer 242 millions d'euros à 600 projets autour de la qualité de l'eau.
Sedif : « L'eau est exempte de CVM »
Sedif : « L'eau est exempte de CVM »
En réaction à un article des Echos du 22 juin dernier, le Syndicat des Eaux d’Ile-de-France rappelle la "parfaite qualité" de son eau "exempte de chlorure de vinyle monomère" qu’il distribue à quelque 4,7 millions de franciliens.
Marc Vigreux est nommé délégué général de Profluid
Marc Vigreux est nommé délégué général de Profluid
Le 12 juin dernier, Marc Vigreux a été nommé délégué général de Profluid, l’Association française des fabricants de pompes et agitateurs, de compresseurs et de robinetterie.
Une appli mobile sur la qualité sanitaire des coquillages
Une appli mobile sur la qualité sanitaire des coquillages
L’Office international de l’eau (OIEau) vient de lancer en ce début de vacances QualitéCOQ, pour connaître le classement et les statuts sanitaires de l’ensemble des zones professionnelles françaises de production et de reparcage de coquillages.
Succès pour le salon Cycl'eau à Vichy
Succès pour le salon Cycl'eau à Vichy
Les 5 et 6 juin derniers, les professionnels de la gestion de l’eau du bassin Loire se sont donné rendez-vous au Palais du Lac, à Vichy, pour la deuxième édition 2018 du salon Cycl'eau.
Altereo unifie ses six marques au sein d’une marque commune
Le groupe Altereo, fait fusionner ses marques G2C Environnement, G2C ingénierie, G2C territoires, G2C services publics, G2C informatique et G2C communication : ces dernières adoptent désormais la marque commune Altereo.
ACCÈS AU KIOSQUE
Événements
Salon Amiante
12 Septembre 2018
Salon Amiante
Artibat
24 Septembre 2018
Artibat
Cycl'eau
3 Octobre 2018
Cycl'eau
+ D'ÉVÉNEMENTS
Rubriques
Eau et Assainissement
Déchets et Recyclage
Énergie et Climat
Territoires et Politiques durables
Cleantech et Éco-Entreprises
Politiques, Développement durable et Responsabilité sociale des entreprises
Pollutions, Risques et Qualité, Hygiène, Sécurité et Environnement
Biodiversité et Aménagement
Mobilité et Transports propres
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
BTP Magazine
BTP Rail
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
Publicité
CGV (pub)
environnement-magazine.fr est un site du Groupe Cayola.