Menu

Énergie

Nucléaire : le gouvernement reporte l'objectif de réduction à 50% prévue pour 2025

Partager :
     
Nucléaire : le gouvernement reporte l'objectif de réduction à 50% prévue pour 2025
Par Eva Gomez, le 7 novembre 2017
A l’issue du Conseil des ministres de ce mardi 7 novembre, Nicolas Hulot a annoncé que l’objectif de réduction à 50% de la part du nucléaire dans la production énergétique d’ici à 2025 n’était pas atteignable. Une nouvelle date devrait être annoncée prochainement.

Ce mardi 7 novembre 2017 à la sortie du Conseil des ministres, le ministre de la transition écologique et solidaire Nicolas Hulot a annoncé que le gouvernement renonçait à ramener la part du nucléaire à 50% du mix énergétique français en 2025. « Il sera difficile de tenir ce calendrier sauf à relancer la production d’électricité à base d’énergies fossiles », a-t-il déclaré. Toutefois, Nicolas Hulot a précisé que « le gouvernement a réaffirmé très clairement son souhait d’atteindre au plus vite l’objectif de 50% de la part du nucléaire mais évidemment sans sacrifier ou rogner nos objectifs sur le changement climatique ». D’après lui, « si l’on veut maintenir la date de 2025 pour ramener dans le mix énergétique le nucléaire à 50%, ça se fera au détriment de nos objectifs climatiques et au détriment de la fermeture des centrales à charbon. Et probablement que si l’on voulait s’acharner sur cette date, il faudrait même rouvrir d’autres centrales thermiques », a-t-il insisté.

Cet objectif avait été fixé dans la loi de 2015 sur la transition énergétique, qui prévoit de ramener la part du nucléaire de 75% à 50% en 2025. Par ailleurs, cet objectif figurait parmi les promesses de campagne du candidat Emmanuel Macron. Une nouvelle date devrait prochainement être fixée pour l’atteinte de cet objectif. Une date plus « réaliste », d’après le Nicolas Hulot. En réaction à cette annonce, le directeur général du fournisseur d’électricité renouvelable Enercoop, a indiqué qu’« en dépit d’un développement inédit dans le monde entier des productions électriques solaires et éoliennes, lié à une maturité technologique et financière aujourd’hui compétitives, la France reste engluée dans le piège nucléaire et est en train de rater l’opportunité d’une réelle transition énergétique porteuse de valeurs économique, environnementale et sociale ».

Un objectif également ambitieux selon RTE

Ce matin, le gestionnaire du réseau de transport d’électricité RTE a présenté les cinq scénarios de son bilan prévisionnel 2017. Dans ce dernier, l’objectif de réduction de la part du nucléaire à 50% de la production en 2025 paraît également hors d’atteinte, et qu’il devrait être repoussé à 2030 : selon RTE, « la fermeture d’un nombre important de réacteurs nucléaires (de l’ordre de vingt-quatre) doit être accompagnée par une forte accélération du développement des énergies renouvelables et de la construction de nouvelles centrales au gaz (plus de 11 000 MW) pour atteindre l’objectif de 50% de production nucléaire, fixé par la loi de transition énergétique ». Pour l’instant, seule la fermeture des deux réacteurs de la centrale nucléaire de Fessenheim est actée. Et en juillet dernier, Nicolas Hulot avait annoncé la fermeture de « jusqu’à 17 réacteurs nucléaires ».

Actuellement, la France compte 58 réacteurs répartis dans 19 centrales nucléaires. En 2016, l’énergie produite à partir de la fusion nucléaire représentait 72,3% du mix énergétique français. C’est presque 8% de moins qu’en 2015.
À lire également
Max Bögl Wind AG invente l’éolienne à batterie d’eau
Max Bögl Wind AG invente l’éolienne à batterie d’eau
​L’allemand Max Bögl Wind AG vient d’annoncer avoir construit la plus haute éolienne terrestre du monde près de Stuttgart.
Les industriels des énergies marines renouvelables réclament « un calendrier stable et lisible »
Les industriels des énergies marines renouvelables réclament « un calendrier stable et lisible »
Le Syndicat des énergies renouvelables, l’association Evolen et le Groupement des industries de construction et activités navales appellent le gouvernement à lancer des appels d’offres et à augmenter la visibilité du potentiel des énergies marines renouvelables.
GE Renewable Energy dévoile sa plus grande éolienne terrestre
GE Renewable Energy dévoile sa plus grande éolienne terrestre
Produire de l’énergie, même dans les zones où la vitesse du vent est faible à moyenne : c’est l’objectif que s’est fixé GE Renewable Energy avec sa nouvelle éolienne terrestre 4.8-158. .
Pont-à-Mousson tient ses engagements
Pont-à-Mousson tient ses engagements
Près d’un an après sa mise en service, le réseau de chaleur de Pont-à-Mousson confirme ses performances industrielles : un bon bilan pour un des seuls réseaux en France alimentés par du biogaz de décharge.
GRDF et l'Unam s'engagent à développer le gaz naturel
GRDF et l'Unam s'engagent à développer le gaz naturel
GRDF et L’Union nationale des aménageurs (Unam) renouvellent leur partenariat pour trois ans supplémentaires.
Grand Est : l’Afpa propose une formation de technicien supérieur de maintenance en éolien
Grand Est : l’Afpa propose une formation de technicien supérieur de maintenance en éolien
L’agence de formation professionnelle lance un cursus de technicien supérieur de maintenance en éolien dans la région Grand Est, afin de répondre aux besoins du secteur, qui se développe sur le territoire.
[Tribune] Alerte sur les réseaux !
[Tribune] Alerte sur les réseaux !
Environnement-magazine.fr inaugure, avec cette tribune, son nouveau format en ligne dédié à la publication de vos réflexions et de vos idées.
Engie se dote d’une entité consacrée à l’hydrogène renouvelable
Engie se dote d’une entité consacrée à l’hydrogène renouvelable
Après la cession de ses actifs de la filière amont de gaz naturel liquéfié à Total, le fournisseur d’énergie Engie a annoncé se doter d’une entité dédiée à l’hydrogène renouvelable.
Hywind, la première ferme éolienne flottante entre en production
Hywind, la première ferme éolienne flottante entre en production
Le 18 octobre, Hywind Scotland, la première ferme éolienne flottante, installée à 25 km au large des côtes de l’Aberdeenshire, en Écosse, a délivré ses premiers électrons au réseau écossais.
Autoconsommation collective : le premier projet français lancé à Marmagne
Autoconsommation collective : le premier projet français lancé à Marmagne
A Marmagne dans le Cher, le projet « Smartmagne » sera lancé dès 2018.
Événements
SMCL, salon des maires et des collectivités locales
21 Novembre 2017
SMCL, salon des maires et des collectivités locales
Solutrans
21 Novembre 2017
Solutrans
Paysalia
5 Décembre 2017
Paysalia
+ D'ÉVÉNEMENTS
Rubriques
Eau et Assainissement
Déchets et Recyclage
Énergie et Climat
Territoires et Politiques durables
Cleantech et Éco-Entreprises
Politiques, Développement durable et Responsabilité sociale des entreprises
Pollutions, Risques et Qualité, Hygiène, Sécurité et Environnement
Biodiversité et Aménagement
Mobilité et Transports propres
Archives
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
BTP Magazine
BTP Rail
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Newsletters
Agenda
Abonnés
CGV (digital)
CGV (magazines)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
Publicité
CGV (pub)
environnement-magazine.fr est un site du Groupe Cayola.