Menu

Énergie

[Tribune] Financer les économies d’énergie : quels dispositifs ?

Partager :
     
[Tribune] Financer les économies d’énergie : quels dispositifs ?
Par Mathieu Dancre, directeur stratégie et marketing de Cameo Energy, le 11 juin 2018
Cette semaine, Mathieu Dancre, directeur stratégie et marketing de Cameo Energy revient sur le financement des rénovations énergétiques. Selon lui, les solutions existantes sont efficaces mais insuffisantes. Il s’agirait de construire "une offre de financement à la fois standard et sur mesure. D’une part sur mesure vis-à-vis du prescripteur afin de lui mettre à disposition une offre de financement adaptée et pertinente pour ses équipements ou typologie de travaux. D’autre part standard vis-à-vis du client final, dans une logique de massification et de commercialisation simplifiée pour le prescripteur".

En France, les primes d’énergie (via les Certificats d’Economie d’Energie notamment*) financent efficacement la rénovation énergétique mais des solutions de financement complémentaire n’en demeurent pas moins indispensables. On pourrait s’attendre à ce que ces solutions de financement soient à la fois catalysées et catalyseurs des primes d’énergie. La réalité est malheureusement différente.

Un marché de 2 milliards d’euros par an pour la période 2018 - 2020

La quatrième période de collecte des CEE (2018-2020) pose des objectifs ambitieux : les fournisseurs d’énergie et les distributeurs de carburant vont devoir trouver, monter et financer deux fois plus de projets d’économie d’énergie que n’en ont été réalisées entre 2015 et 2017. Il est dès lors indispensable que le champ d’application du dispositif s’élargisse à de nouveaux équipements, de nouvelles technologies, et des nouveaux programmes de sensibilisation aux usagers. Retenons qu’en moyenne, les CEE représentent : un marché de 2 milliards d’euros par an pour la période 2018-2020, et 20% du montant des travaux de rénovation énergétique en moyenne, aussi bien dans l’industrie que dans le bâtiment résidentiel ou le tertiaire. Il reste donc globalement 80% du montant à financer, soit au global, 8 milliards d’euros par an. Où donc trouver un financement complémentaire ? Certains porteurs de projets payent cash leurs installateurs, ou bien se voient forcer d’y renoncer. La troisième option, qui semble la plus naturelle et la plus simple, est que le porteur de projet active une solution de financement qui pourrait s’alimenter par les économies d’énergie qui seront réalisées dans le projet en question. Malheureusement, cette troisième option n’est pas suffisamment retenue, qu’il s’agisse de particuliers ou d’entreprises.

Les freins au financement de la transition énergétique sont d’ordre multiple : culturel, technique et temporel

La culture française n’est pas financière, ce n’est pas une réelle surprise mais un constat déjà largement communiqué. Les particuliers sont méfiants et peu enthousiastes face aux nouveaux produits de financement. Pour les professionnels, le phénomène est diamétralement opposé : les décisions financières reposent sur des experts financiers de l’entreprise ayant à cœur de démontrer qu’ils disposent de solutions plus performantes que les offres packagées spécifiques aux économies d’énergie. C’est une vision à court terme, qui ne prend pas en compte tous les bénéfices que peuvent apporter les économies d’énergie. En pratique, cela casse l’activation des projets, et cela revient à sous-estimer la valeur d’une offre intégrée, qui dépasserait le seul registre de la finance et qui serait montée spécifiquement pour les conditions du marché de l’énergie.

Au-delà de la « culture financière », d’autres aspects liés au dispositif des CEE constituent un frein aux solutions de financement de la rénovation énergétique, notamment dans le domaine de la location financière. Ce produit financier se prête très bien à la rénovation énergétique, car il privilégie l’accès et l’usage à la propriété via des solutions d’abonnement. Or, les CEE ont une durée de vie dépassant souvent les dix ans, dans un objectif de cumuler dans le temps suffisamment d’économies d’énergies pour induire une prime à l’investissement significative, donc incitative. Une solution d’assouplissement, ne serait-ce que pour certaines opérations standardisées de rénovation, permettrait de lever ce frein. D’autres solutions de financement sont à l’étude, outre le contrat de performance énergétique, comme la mobilisation d’autres acteurs financiers non bancaires (ex. fonds d’investissement), percevant le CEE comme une caution validant la faisabilité technique des projets de rénovation énergétique.

Enfin, les projets d’économie d’énergie sont, par nature, multidimensionnels. Il faut prendre en compte les volets énergétique, technique et financier, et les liens complexes qui les unissent. Dans le monde de l’énergie où les commerciaux ont davantage un profil technique que financier, il n’est pas surprenant que ce soit la solution de financement complémentaire aux CEE qui soit la moins bien commercialisée.

Pour franchir ces obstacles, la réponse se trouverait dans la construction d’une offre de financement à la fois standard et sur mesure. D’une part sur mesure vis-à-vis du prescripteur, qu’il soit équipementier ou installateur, afin de lui mettre à disposition une offre de financement adaptée et pertinente pour ses équipements ou typologie de travaux. D’autre part standard vis-à-vis du client final, dans une logique de massification et de commercialisation simplifiée pour le prescripteur (ou réseau de prescripteurs). Contrairement aux offres de financement classiques, elle combine une gamme de services et d’outils spécifiques au secteur (prime énergie CEE fonction des équipements à installer, complément de financement, calculs d’économies d’énergie et de retour sur investissement, suivi de performance). A cette approche, un accompagnement humain pendant toutes les phases du montage de la solution paraît indispensable, tant la technicité et les composantes des projets d’efficacité énergétiques sont nombreuses, et tant le potentiel des projets de rénovation pour la transition énergétique est important.

* Législation depuis 2006 obligeant les fournisseurs d’énergie à financer les travaux de rénovation énergétique
Mathieu Dancre, directeur stratégie et marketing de Caméo Energy
Tous nos articles à partir de 8,99 €
JE M'ABONNE
DÉCOUVREZ NOS NEWSLETTERS GRATUITES
S'identifier S'inscrire
Ou à l'adresse :
contact@environnement-magazine.fr
En partenariat avec
À lire également
PPE : Selon l’Ademe, la production d’EnR pourrait augmenter de 70% d’ici 2028
PPE : Selon l’Ademe, la production d’EnR pourrait augmenter de 70% d’ici 2028
Ce mardi 22 mai, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) a publié son cahier d’acteur dans le cadre du débat public sur la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) : l’agence propose une trajectoire qui vise à augmenter la production d’énergies renouvelables (EnR) de 70 % d’ici 2028 et à diminuer la consommation d’énergie de 20 % d’ici 2035.
Solaire photovoltaïque : une baisse des nouvelles installations européennes en 2017
Solaire photovoltaïque : une baisse des nouvelles installations européennes en 2017
Le 17 mai dernier, l’observatoire des énergies renouvelables EurObserv’er a publié son baromètre 2017 sur le photovoltaïque en Europe : l’année dernière, 5,6 GW de capacité photovoltaïque supplémentaire a été installée dans l’UE, contre 6,1 GW en 2016.
InnoEnergy lance un appel à start-ups et TPE de l'énergie durable
InnoEnergy lance un appel à start-ups et TPE de l'énergie durable
InnoEnergy lance ce 31 mai, son premier appel à start-ups en France.
Lancement d'un centre technique du biogaz et de la méthanisation
Lancement d'un centre technique du biogaz et de la méthanisation
Le club biogaz de l'Association technique énergie environnement (ATEE) a annoncé, lors du salon Expobiogaz qui s'est tenu à Strasbourg les 6 et 7 juin derniers, le lancement d'un Centre technique du biogaz et de la méthanisation (CTBM).
Le gouvernement présente son plan de déploiement de l’hydrogène
Le gouvernement présente son plan de déploiement de l’hydrogène
Ce vendredi 1er juin, le ministre de la transition écologique et solidaire Nicolas Hulot, a présenté le plan gouvernemental de déploiement de l’hydrogène.
[Tribune] Certificats d’Economies d’Energie : un dispositif vertueux au bénéfice de tous
[Tribune] Certificats d’Economies d’Energie : un dispositif vertueux au bénéfice de tous
Cette semaine, Franck Annamayer, président du GPCEE revient sur le dispositif des Certificats d’Economies d’Energie : pourquoi les grands énergéticiens français se doivent-ils d’aider les consommateurs d’énergie à faire des économies d’énergie ? Quel rôle les sociétés délégataires ont-elles à jouer dans ce dispositif ? Retour sur une politique publique qui fête cette année ses 13 ans d’existence.
Une crypto-monnaie pour encourager la production d’énergie solaire photovoltaïque
Une crypto-monnaie pour encourager la production d’énergie solaire photovoltaïque
Lancée en 2014, la monnaie numérique alternative SolarCoin vise à soutenir les propriétaires d’installations solaires dans leur production d’électricité.
Le salon Smart Energies récompense trois projets innovants
A l’occasion du salon Smart Energies qui s’est tenu les 5 et 6 juin à Paris, trois prix ont été remis à des projets « révolutionnant l’énergie de demain ».
Etude : une rénovation énergétique complète serait plus rentable que des chantiers successifs
Etude : une rénovation énergétique complète serait plus rentable que des chantiers successifs
L’Institut négaWatt a publié lundi 18 juin, les résultats d’une étude sur la rénovation thermique et la précarité énergétique : selon les conclusions, une rénovation complète et de niveau BBC-Rénovation « ouvre un nouveau modèle économique qui la rend accessible aux 5,6 millions de ménages en précarité énergétique ».
Engie acquiert le breton Langa
Engie a annoncé l'acquisition du groupe Langa, basé en Bretagne et présent à la fois dans les secteurs de l'énergie solaire, éolienne, biomasse et biogaz. Avec cette opération, Engie ambitionne de développer près de 3 GW d’éolien et près de 2,2 GW de solaire à l’horizon 2021.
ACCÈS AU KIOSQUE
Événements
<R>EVOLUTION
19 Juin 2018
<R>EVOLUTION
Forum des Infrastructures Numériques
28 Juin 2018
Forum des Infrastructures Numériques
Salon Amiante
12 Septembre 2018
Salon Amiante
+ D'ÉVÉNEMENTS
Rubriques
Eau et Assainissement
Déchets et Recyclage
Énergie et Climat
Territoires et Politiques durables
Cleantech et Éco-Entreprises
Politiques, Développement durable et Responsabilité sociale des entreprises
Pollutions, Risques et Qualité, Hygiène, Sécurité et Environnement
Biodiversité et Aménagement
Mobilité et Transports propres
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
BTP Magazine
BTP Rail
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
Publicité
CGV (pub)
environnement-magazine.fr est un site du Groupe Cayola.