Menu

Mobilité

Nouveau Vélib' à Paris : face au fiasco, les usagers dédommagés

Partager :
     
Nouveau Vélib' à Paris : face au fiasco, les usagers dédommagés
Par Eva Gomez, le 16 janvier 2018
Alors que le déploiement du nouveau Vélib’ parisien a pris un retard conséquent, et face au mécontentement des usagers, le Syndicat Autolib’ Vélib’ Métropole a annoncé des dédommagements la semaine dernière. Le service devrait être optimal en avril 2018.

Lancé en grandes pompes au dernier trimestre 2017, le nouveau Vélib’ parisien peine à convaincre les usagers. En cause : des objectifs de déploiement non remplis, des stations vides, des problèmes techniques ou encore des difficultés à joindre le service client. Face à cette situation, les élus du Syndicat Autolib’ Vélib’ Métropole, qui réunit 67 collectivités ont rappelé dans un communiqué « leur exigence d’une continuité du service public Vélib’ et les engagements pris par le groupement Smovengo ».

« Au vu du nombre insuffisant de stations en service début janvier et des améliorations indispensables pour mieux informer les usagers, les élus du Syndicat Autolib’ Vélib’ Métropole ont exigé du titulaire du service Vélib’ le doublement des équipes sur le terrain et au centre d’appels pour respecter au plus vite ses obligations contractuelles au début du service », poursuit le syndicat. Il est également précisé que ce retard de déploiement va engendré des pénalités financières. Pour dédommager les usagers, le syndicat a offert un crédit de 3 heures aux abonnés. « Les élus du Syndicat Autolib’ Vélib’ Métropole ont également décidé d’appliquer une remise de 50 % sur les mensualités de janvier, février et mars pour les nouveaux abonnés Vélib’ ainsi que pour ceux arrivant à renouvellement », indique le communiqué.

Un déploiement optimal d’ici avril 2018 ?

Dans un courrier à la présidente du Syndicat Autolib’ Vélib’ Métropole, Catherine Baratti-Elbaz et à la maire de Paris Anne Hidalgo, le président du groupe écologiste de Paris, David Beillard fait part de son inquiétude face à « l’interruption partielle du service » : « Nous craignons que ce retard ne décourage les Parisiennes et les Parisiens d’utiliser Vélib’ et n’entache fortement la notoriété du service qui jusque ici était très apprécié de nos concitoyennes et concitoyens », écrit-il, après avoir rappelé que le service a dépassé la barre des 300.000 abonnés en 2016. Par ailleurs, le groupe écologiste de Paris estime que les compensations annoncées par le syndicat ne sont pas suffisantes, surtout étant donné que le service ne devrait être optimal qu’à partir d’avril 2018, comme l’a annoncé Smovengo. « Nous vous demandons donc que les mois de janvier, février et mars soient offerts à tous les abonné.e.s, mensuels et annuels », réclament-ils.

« Nous demandons (…) une compensation adéquate »

De leur côté, les usagers ont partagé leurs mauvaises expériences sur les réseaux sociaux et une pétition a été lancée sur Change.org, réunissant plus de 2.430 signatures. Celle-ci rappelle l’objectif de 600 stations censées être en service au premier janvier 2018. « Ce 3 janvier, seul 68 stations apparaissent sur la carte, dont 2 en travaux, et 6 sans vélos ni attaches : il s’avère qu’elles sont encore en travaux », indique la pétition, qui estime également que la compensation prévue n’est pas à la hauteur des difficultés éprouvées. « Nous demandons une communication réelle et réaliste sur les stations en état de fonctionner et celles qui le seront ainsi que sur les problèmes technique. Et une compensation adéquate : par exemple en ne facturant pas le service tant que le premier objectif de 600 stations en état n’est pas atteint », écrivent les usagers à l’origine de cette pétition.

Anne Hidalgo a indiqué mercredi 10 janvier à l’antenne de France Bleu Paris que la mairie « [tapait] du poing sur la table auprès de cette société qui a gagné un marché conformément à la loi» .
À lire également
[Tribune] Réinventons la mobilité pour construire la ville de demain
[Tribune] Réinventons la mobilité pour construire la ville de demain
Cette semaine, Alexandre Droulers, responsable des projets mobilités chez Uber rappelle les défis liés à la mobilité urbaine et détaille les stratégies et les initiatives prises par Uber pour s'inscrire dans une évolution des mobilités, qui passe par la complémentarité des moyens de transport, l'innovation technologique et la réduction d'émissions de polluants.
L’Île de la Réunion prend le virage du « court-voiturage »
L’Île de la Réunion prend le virage du « court-voiturage »
La Région Réunion a noué un partenariat avec la start-up Karos pour développer le covoiturage courte-distance auprès des 850 000 habitants de l’île.
IFPEN entre au capital de la Compagnie des mobilités
Lundi 22 janvier, IFP Energies nouvelles (IFPEN) a annoncé entrer au capital de la jeune pousse La Compagnie des mobilités, à hauteur de 20%.
Ile-de-France Mobilités et la RATP lancent un appel d’offres pour l’achat de 1.000 bus électriques
Ile-de-France Mobilités et la RATP lancent un appel d’offres pour l’achat de 1.000 bus électriques
Un appel d’offres pour l’achat de 1.000 bus électriques est lancé par Ile-de-France Mobilités et la RATP.
Spie et See you Sun développent une solution de recharge électrique solaire
Spie et See you Sun développent une solution de recharge électrique solaire
En partenariat avec la jeune pousse See you Sun, Spie Citynetworks a développé une nouvelle offre de mobilité durable, qui consiste à installer des ombrières dotées de panneaux photovoltaïques dans des zones de stationnement sur lesquelles sont implantées des bornes de recharge électrique.
Future loi mobilité : le rapport du COI satisfait le monde associatif
Future loi mobilité : le rapport du COI satisfait le monde associatif
Le 1er février dernier, le Conseil d’orientation des infrastructures (COI) a rendu son rapport à la ministre en charge des transports Elisabeth Borne, en vue de l'élaboration de la future loi mobilité.
La jeune pousse de court-voiturage Citygoo lève 800.000 euros
La jeune pousse de covoiturage instantané Citygoo a annoncé avoir levé 800.000 euros auprès de 7 investisseurs.
La Norvège et la France en tête des ventes de véhicules électriques en Europe
La Norvège et la France en tête des ventes de véhicules électriques en Europe
Mardi 23 janvier, l’Association nationale pour le développement de la mobilité électrique a dévoilé les chiffres 2017 de vente de véhicules électriques en Europe : 150.000 nouvelles immatriculations ont été délivrées, ce qui porte à plus de 500.000 le nombre de véhicules électriques circulant en Europe.
GT Location investit dans des camions GNV neufs
GT Location investit dans des camions GNV neufs
Depuis 2008, GT Location investit dans des véhicules au GNV via son partenariat avec Samada.
Les ferries « 100 % électrique » débarquent en Finlande
Les ferries « 100 % électrique » débarquent en Finlande
Le premier car-ferry finlandais à propulsion électrique a été mis en service dans une région qui concentre la moitié des routes maritimes du pays.
ACCÈS AU KIOSQUE
Événements
EnerJmeeting
8 Mars 2018
EnerJmeeting
Aquibat 2018
14 Mars 2018
Aquibat 2018
Bois Énergie
15 Mars 2018
Bois Énergie
+ D'ÉVÉNEMENTS
Rubriques
Eau et Assainissement
Déchets et Recyclage
Énergie et Climat
Territoires et Politiques durables
Cleantech et Éco-Entreprises
Politiques, Développement durable et Responsabilité sociale des entreprises
Pollutions, Risques et Qualité, Hygiène, Sécurité et Environnement
Biodiversité et Aménagement
Mobilité et Transports propres
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
BTP Magazine
BTP Rail
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Newsletters
Agenda
Abonnés
CGV (digital)
CGV (magazines)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
Publicité
CGV (pub)
environnement-magazine.fr est un site du Groupe Cayola.