Menu

Politiques

CETA : Hulot annonce un « véto climatique »

Partager :
     
CETA : Hulot annonce un « véto climatique »
Par E.G, le 25 octobre 2017
Ce mercredi 25 octobre, le gouvernement a présenté son plan d’actions pour la mise en œuvre du CETA. Nicolas Hulot a annoncé un « véto climatique » et Christophe Castaner promet que le traité sera « mis sous surveillance ».

Ce mercredi 25 octobre le plan d’action du gouvernement pour la mise en œuvre du CETA - traité de libre-échange entre l’UE et le Canada - a été présenté en Conseil des ministres. Entré en vigueur provisoire le 21 septembre dernier, ce traité fait l’objet de nombreuses critiques au sein de la communauté politique et associative. D’autant qu’un rapport d’experts rendu début septembre, souligne l’impact négatif du CETA pour l’environnement : selon ce rapport, le traité de libre-échange « ne donne pas la priorité aux préoccupations liées à la protection de l’environnement et la santé ».

Mettre le CETA sous surveillance 

Pour répondre à ces inquiétudes, et en se basant sur le rapport de la commission d’experts, le ministre de la transition écologique et solidaire Nicolas Hulot a indiqué la mise en place d’une sorte de « véto climatique » : un moyen de veiller à ce que les mesures menées contre le réchauffement climatique, dans le cadre de l’accord de Paris sur le climat, ne soient pas impactées par la mise en place du traité de libre-échange. « On va mettre en place ce qu’on peut appeler une forme de veto climatique qui doit nous assurer dès maintenant que les dispositions qui sont destinées à mettre en oeuvre nos propres engagements climatiques ne puissent en aucun cas, et notamment dans le cadre des tribunaux d’arbitrage, être attaquées par un investisseur », a déclaré Nicolas Hulot. Par ailleurs, à l’issue du conseil des ministres, le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner a expliqué qu’il fallait « mettre le CETA sous surveillance », afin de « défendre les intérêts de la France et de l’Europe ».

Le plan d’actions annoncé comprend notamment des mesures de suivi des impacts sur les filières concernées, le développement du recours à l’étiquetage des produits, précisant leur mode de production et leur origine, un renforcement des contrôles au niveau européen concernant les produits interdits, ou encore la mise en place de clauses spécifiques pour le transport international. L’objectif de ce plan est aussi d’assurer une certaine transparence dans la mise en œuvre du CETA.

L’abandon d’une renégociation 

La Fondation pour la Nature et pour l’Homme - ex-Fondation Nicolas Hulot - l’Institut Veblen et l’association Foodwatch, n’ont pas tardé à réagir à l’annonce de ce plan qu’ils qualifient « d’inaction ». Ces organismes remarquent que « la France renonce ainsi à demander des modifications de l’accord pour mettre en œuvre l’ensemble des recommandations des experts. Par conséquent, le CETA reste un accord incompatible avec l’Accord de Paris qui engendre une hausse des émissions de gaz à effet de serre et promeut les investissements dans les industries polluantes ». Et d’ajouter : « Rien n’est proposé pour compenser les hausses des émissions de gaz à effet de serre que va entraîner l’accord », ni pour « interdire les nouveaux OGM et les OGM cachés ».

Pour rappel, le CETA a été ratifié par le Parlement européen en février 2017, et il est entré en vigueur provisoire le 21 septembre dernier. Pour sa mise en œuvre définitive, chaque Etat membre de l’Union européenne doit ratifier le texte. La France devrait le faire « à l’horizon du deuxième semestre 2018 », a annoncé Nicolas Hulot. D’ici là, « il faut faire la preuve que le dispositif que nous voulons mettre en œuvre puisse nous épargner des risques », a-t-il ajouté.
À lire également
Climat : 25 villes mondiales engagées vers un bilan carbone neutre en 2050
Climat : 25 villes mondiales engagées vers un bilan carbone neutre en 2050
Le 12 novembre dernier, 25 villes membres du réseau « C40 cities » se sont engagées à mettre en œuvre des mesures ambitieuses d’ici 2020, dans l’objectif d’atteindre un bilan carbone neutre en 2050.
Environnement Magazine lance son nouveau site internet !
Environnement Magazine lance son nouveau site internet !
Environnement Magazine, le premier magazine professionnel consacré à l’environnement et au développement durable, lance son nouveau site internet.
COP23 : un bilan mitigé
COP23 : un bilan mitigé
A l’issue des deux semaines de débats et négociations à Bonn en Allemagne, des avancées sont à souligner : notamment la création d’un outil inclusif pour faciliter la réalisation des objectifs de l’Accord de Paris ou l’engagement de 25 pays à sortir du charbon.
Ré-autorisation du glyphosate : toujours pas d'accord entre les Etats membres de l'UE
Ré-autorisation du glyphosate : toujours pas d'accord entre les Etats membres de l'UE
Ce jeudi 9 novembre, les 28 Etats membres de l'UE ont voté pour décider du sort de l'herbicide controversé.
Glyphosate : le vote de la Commission européenne est reporté
Glyphosate : le vote de la Commission européenne est reporté
Le vote pour la ré-autorisation ou non du glyphosate en Europe pour une durée de dix ans, devait se tenir ce mercredi 25 octobre à Bruxelles.
Changement climatique : quinze mille scientifiques internationaux tirent la sonnette d'alarme
Changement climatique : quinze mille scientifiques internationaux tirent la sonnette d'alarme
Climat, air, biodiversité, surpopulation..
Une feuille de route de l’économie circulaire prévue pour mars 2018
Une feuille de route de l’économie circulaire prévue pour mars 2018
Nicolas Hulot et sa secrétaire d’État Brune Poirson ont lancé ce mardi 24 octobre, l’élaboration d’une feuille de route de l’économie circulaire.
Le Sénat adopte sa version corrigée du projet de loi sur la fin des hydrocarbures
Le Sénat adopte sa version corrigée du projet de loi sur la fin des hydrocarbures
Mercredi 8 novembre, le Sénat a adopté en première lecture, la loi proposée par Nicolas Hulot début septembre dernier pour mettre fin à l'exploitation et à la recherche d'hydrocarbures en France.
Les maires de douze grandes villes mondiales s'engagent contre la pollution de l'air
Les maires de douze grandes villes mondiales s'engagent contre la pollution de l'air
Les douze maires signataires devront remplacer tous les bus publics de leurs villes par des bus sans émissions de gaz à effet de serre.
La COP23 s’ouvre à Bonn, sous la présidence des Fidji
La COP23 s’ouvre à Bonn, sous la présidence des Fidji
Du 6 au 17 novembre, la 23e Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques aura lieu à Bonn en Allemagne.
Événements
SMCL, salon des maires et des collectivités locales
21 Novembre 2017
SMCL, salon des maires et des collectivités locales
Solutrans
21 Novembre 2017
Solutrans
Paysalia
5 Décembre 2017
Paysalia
+ D'ÉVÉNEMENTS
Rubriques
Eau et Assainissement
Déchets et Recyclage
Énergie et Climat
Territoires et Politiques durables
Cleantech et Éco-Entreprises
Politiques, Développement durable et Responsabilité sociale des entreprises
Pollutions, Risques et Qualité, Hygiène, Sécurité et Environnement
Biodiversité et Aménagement
Mobilité et Transports propres
Archives
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
BTP Magazine
BTP Rail
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Newsletters
Agenda
Abonnés
CGV (digital)
CGV (magazines)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
Publicité
CGV (pub)
environnement-magazine.fr est un site du Groupe Cayola.