Menu

Politiques

Exposition aux ondes électromagnétiques : Hulot annonce les nouvelles actions du gouvernement

Partager :
     
Exposition aux ondes électromagnétiques : Hulot annonce les nouvelles actions du gouvernement
Par Eva Gomez, le 4 décembre 2017
Pour mieux informer les citoyens concernant de leur exposition aux ondes électromagnétiques et aux radiofréquences, le ministre de la transition écologique et solidaire a annoncé vendredi 1er décembre la mise en place de trois actions, dont la création d’une cartographie des points d’expositions les plus élevés en France.

Dans l’objectif de renforcer l’information des Français en matière d’exposition aux ondes électromagnétiques et aux radiofréquences, le ministre de la transition écologique et solidaire Nicolas Hulot, a annoncé le vendredi 1er décembre, une série d’actions qui seront mises en place dès 2018. En début d’année prochaine, un « comité national de dialogue entre les parties prenantes, prévu par la loi, qui favorisera les échanges autour des questions relatives aux ondes et radiofréquences », sera mis en place. Par ailleurs, le ministère annonce « l’extension à l’ensemble des objets connectés – y compris wifi, objets commandés à distance, compteurs – du dispositif gratuit permettant à tout Français de faire mesurer gratuitement l’exposition de son logement aux radiofréquences ». Enfin, la publication d’une cartographie des niveaux d’expositions aux radiofréquences les plus élevés (« dits points atypiques ») sur le territoire hexagonal, est prévue d’ici fin 2018. Elle sera réalisée par l’Agence nationale des radiofréquences (ANFR).

Le communiqué du ministère précisé également que Nicolas Hulot et Agnès Buzyn, ministre de la santé, « feront de l’information des consommateurs sur leur niveau d’exposition aux ondes un axe de travail du Groupe Santé Environnement, dans le cadre de la préparation de la feuille de route santé environnement au premier semestre 2018 ».

Les smartphones : objets aux lourds impacts environnementaux

Dans une infographie publiée le 1er décembre également, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) rappelle par ailleurs que la fabrication des smartphones a un coût environnemental important : « 3/4 de l’impact environnemental du smartphone est dû à sa fabrication (…) Parmi les étapes pointées du doigt, l’extraction des minerais présents dans les smartphones sous la forme de métaux », peut-on lire. L’Ademe indique que « jusqu’à 70 matériaux et 50 métaux différents sont présents dans un smartphone dont des métaux précieux comme l’or et l’argent et des métaux rares et spéciaux comme le tantale ». Pour transformer ces minerais en composants électroniques, l’Ademe explique que 180 étapes sont nécessaires, « ce qui entraîne des taux élevés de pollution aux phtalates, solvants chlorés et métaux lourds dans les eaux de rejet ».

On trouve également dans nos smartphones, 40 % de plastiques et matières synthétiques tels que le trioxyde d’antimoine, le bisphénol A, ou encore des retardateurs de flamme bromés. Enfin, l’Ademe rappelle que « seulement 15% des smartphones sont collectés en fin d’usage en France et au moins 30 millions d’appareils dorment dans nos tiroirs, oubliés ».
Crédit : Ingo Joseph
Tous nos articles à partir de 8,99 €
JE M'ABONNE
DÉCOUVREZ NOS NEWSLETTERS GRATUITES
S'identifier S'inscrire
Ou à l'adresse :
contact@environnement-magazine.fr
Les plus lus
En partenariat avec
Rubriques
Eau et Assainissement
Déchets et Recyclage
Énergie et Climat
Territoires et Politiques durables
Cleantech et Éco-Entreprises
Politiques, Développement durable et Responsabilité sociale des entreprises
Pollutions, Risques et Qualité, Hygiène, Sécurité et Environnement
Biodiversité et Aménagement
Mobilité et Transports propres
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
BTP Magazine
BTP Rail
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
Publicité
CGV (pub)
environnement-magazine.fr est un site du Groupe Cayola.