Menu

Pollutions

Glyphosate : Pour les ONG, Macron doit faire valoir 5 arguments contre la ré-autorisation de l’herbicide

Partager :
     
Glyphosate : Pour les ONG, Macron doit faire valoir 5 arguments contre la ré-autorisation de l’herbicide
Par E.G, le 20 octobre 2017
Une lettre ouverte a été rédigée par 34 ONG à l’attention du Président français : selon elles, Emmanuel Macron peut mettre à profit cinq arguments contre le glyphosate, en vue du vote de la Commission européenne qui se tiendra le 25 octobre prochain.

Ce vendredi 20 octobre, un groupement de 34 ONG, dont Attac, France nature environnement, Eau & Rivières, WWF, Foodwatch ou encore Générations futures, ont rédigé une lettre ouverte à l’attention d’Emmanuel Macron au sujet du glyphosate : « Placer la France en tête du combat contre les pesticides était l’une des promesses de campagne » du candidat Macron, rappellent les associations. Elles lui avancent aujourd’hui cinq arguments pour l’interdiction immédiate du glyphosate. Leur premier argument est sanitaire, avec à l’appui, l’avis du Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), qui a classé cet herbicide comme cancérogène probable pour l’homme en 2015. Les ONG font ensuite valoir « des raisons de crédibilité et d’éthique » en rappelant le récent scandale des « Monsanto papers » qui met en cause la crédibilité des agences européennes (Efsa, BfR) qui auraient reproduit des documents rédigés par des employés de Monsanto. Les raisons environnementales et agronomiques font également figure d’argument force selon ces associations, notamment au regard de la pollution des eaux et des sols. Les associations rappellement aussi la toxicité du glyphosate sur les organismes aquatiques.

Une initiative citoyenne européenne 

Par ailleurs, selon les ONG, le Président Macron pourrait mettre en avant les alternatives au glyphosate déjà existantes : les agriculteurs biologiques « ont recourt à des techniques mécaniques ou agronomiques qui  sont d’ailleurs déjà mises à l’œuvre par des agriculteurs dits conventionnels », précisent-elles. « Il faudra bien sûr accompagner et conseiller ceux qui devront apprendre à se passer de glyphosate. Les Etats généraux de l’alimentation sont une opportunité pour décider de cet accompagnement et le programmer. » Enfin, les associations signataires de la lettre ouverte mettent en valeur la mobilisation de plus d’un million trois cent mille citoyens européens autour de l’Initiative citoyenne européenne (ICE) pour l’interdiction du glyphosate.

Le vote de la Commission européenne pour la ré-autorisation pour dix ans de cet herbicide, se tiendra le 25 octobre prochain. « Si la France a déjà annoncé qu’elle voterait non à son autorisation pour dix nouvelles années, l’ombre d’une autorisation de cinq ou sept ans pour l’herbicide chimique le plus vendu au monde plane dangereusement au-dessus de millions de citoyens européens qui n’en veulent plus », estiment les ONG.

Le glyphosate pointé du doigt par le Parlement européen

A noter que la commission « Environnement et santé publique » du Parlement européen a adopté jeudi 19 octobre, une objection à la proposition de la Commission européenne de renouvellement de l’autorisation du glyphosate. 39 députés de la commission environnement ont voté pour cette objection à 39 voix pour, 9 voix contre et 10 abstentions. Les députés proposent une sortie du glyphosate dans un délai de trois ans maximum, si la Commission vote contre sa ré-autorisation. Michèle Rivasi, membre de cette commission environnement a déclaré que « la balle est à présent dans le camp des États membres et de la Commission européenne mais aussi des agriculteurs qui disposent enfin d’un calendrier précis. Les agriculteurs ayant opté pour des techniques agricoles alternatives aux pesticides sont chaque jour plus nombreux et réussissent. Si la transition demande des efforts, le pari d’une agriculture respectueuse de l’environnement libérée de la dépendance à l’industrie chimique est non seulement réalisable mais également rentable à moyen terme. »

L’eurodéputée Angélique Delahaye, également membre de la commission environnement est quant à elle sceptique face à cette objection : « 3 ans me semblent trop courts pour mettre au point des alternatives, ayant une qualité et un prix économiquement viables. Le risque est en plus de voir le prix des produits agricoles augmenter. Si tel est le cas, différents secteurs professionnels seraient touchés », a-t-elle déclaré à la suite du vote du 19 octobre. Elle ajoute que « notre système en matière d’autorisation de substances se base sur l’expertise scientifique de nos agences. Si ce système est remis en cause, il faut l’améliorer, mais attention à ne pas vouloir le décrédibiliser en permanence. »
Flickr
Tous nos articles à partir de 8,99 €
JE M'ABONNE
DÉCOUVREZ NOS NEWSLETTERS GRATUITES
S'identifier S'inscrire
Ou à l'adresse :
contact@environnement-magazine.fr
En partenariat avec
À lire également
Lyon, Marseille et Paris sont les villes les plus polluées de France d’après un nouveau classement
Lyon, Marseille et Paris sont les villes les plus polluées de France d’après un nouveau classement
Le magazine « Bonheur et santé » publie un classement des dix villes les plus polluées en 2018 : Le secteur de Lyon/Villeurbanne arrive en tête.
Pollution de l’air et mobilité : Paris, mauvaise élève européenne
Pollution de l’air et mobilité : Paris, mauvaise élève européenne
D’après un classement sur la pollution de l’air et la mobilité dans 13 villes européennes, dévoilé ce mardi 22 mai par Greenpeace, Paris (classée septième) a encore beaucoup d’efforts à faire pour améliorer la qualité de l’air et réduire la place de la voiture dans ses rues.
La filière laitière signe une feuille de route climatique « Ferme laitière bas carbone »
Jeudi 14 juin, la filière laitière française s’est engagée a réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 20 % d’ici 2025.
En ville, les terrains de football sont soumis à des concentrations élevées de dioxyde d’azote
En ville, les terrains de football sont soumis à des concentrations élevées de dioxyde d’azote
A Paris, Lyon et Marseille, les sportives et sportifs sont exposés à des concentrations inquiétantes de dioxyde d’azote (NO2), d’après un rapport publié le 11 juin dernier par l’ONG Greenpeace France.
Grand Paris : vers une zone à basse émission interdite aux diesel à l'horizon 2024
La métropole du Grand Paris s'est engagée, le 7 juin dans le cadre du deuxième comité de pilotage de la convention « Villes respirables en 5 ans », à mettre en place une zone de circulation à basse émission (ZBE) dès juillet 2019, « à l'échelle de l'intra A86 au sein du périmètre de la zone dense continue ».
Selon une étude, les cours d'eau intermittents participent aux émissions globales de CO2
Selon une étude, les cours d'eau intermittents participent aux émissions globales de CO2
Les cours d’eau intermittents participeraient aux émissions globales de CO2, selon une étude menée par l’Irstea et 94 partenaires internationaux et publiée le 21 mai dernier dans la revue Nature Geoscience.
Mégots de cigarettes : les industriels du tabac pourraient payer une éco-contribution
Mégots de cigarettes : les industriels du tabac pourraient payer une éco-contribution
Le 14 juin dernier, la secrétaire d'Etat auprès du ministre de la transition écologique et solidaire, Brune Poirson a reçu les industriels du tabac pour évoquer leur responsabilité dans la pollution provoquée par les filtres et mégots de cigarette.
Poissy inaugure le premier puits de carbone urbain pour purifier l’air
Poissy inaugure le premier puits de carbone urbain pour purifier l’air
Mardi 22 mai, la Ville de Poissy a inauguré le premier puits de carbone urbain, fruit d’un partenariat entre Suez et Fermentalg.
La mer Méditerranée concentre quatre fois plus de microplastiques que « l'Ile de plastique »
La mer Méditerranée concentre quatre fois plus de microplastiques que « l'Ile de plastique »
Ce vendredi 8 juin, l'ONG WWF publie un rapport alarmant sur la pollution plastique de la mer Méditerranée.
ACCÈS AU KIOSQUE
Événements
Forum des Infrastructures Numériques
28 Juin 2018
Forum des Infrastructures Numériques
Salon Amiante
12 Septembre 2018
Salon Amiante
Artibat
24 Septembre 2018
Artibat
+ D'ÉVÉNEMENTS
Rubriques
Eau et Assainissement
Déchets et Recyclage
Énergie et Climat
Territoires et Politiques durables
Cleantech et Éco-Entreprises
Politiques, Développement durable et Responsabilité sociale des entreprises
Pollutions, Risques et Qualité, Hygiène, Sécurité et Environnement
Biodiversité et Aménagement
Mobilité et Transports propres
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
BTP Magazine
BTP Rail
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
Publicité
CGV (pub)
environnement-magazine.fr est un site du Groupe Cayola.