Abonnements Découvrez nos formules print et numérique Accès abonnés Voir nos offres
Menu

Pollutions

Terrains de sports synthétiques : six ministères saisissent l'Anses

Partager :
     
Terrains de sports synthétiques : six ministères saisissent l'Anses
Par Anthony Laurent, le 23 février 2018
Six ministères ont décidé conjointement de saisir l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) concernant les éventuels risques liés à l’utilisation des granulats de caoutchouc recyclé qui entrent notamment dans la réalisation des terrains de sports synthétiques.

Les ministères de la Transition écologique et solidaire, des Solidarités et de la santé, de l’Economie et des Finances, du Travail, de l’Agriculture et de l’alimentation et des Sports ont conjointement pris la décision de saisir l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) sur les éventuels risques sanitaires liés à l’utilisation des granulats de caoutchouc recyclé, notamment dans les terrains de sports synthétiques. En France, près de 2 800 stades de football et des centaines de petits terrains en salle et d’aires de jeux pour les enfants sont concernés.

Principal mode de valorisation « matière » de la filière française de recyclage des pneus usagés, le réemploi de ces derniers – sous la forme de granulés – dans les terrains synthétiques soulève de plus en plus d’interrogations quant à leurs impacts sanitaires et environnementaux, en raison notamment des substances dangereuses (métaux lourds, hydrocarbures aromatiques polycycliques, etc.) potentiellement présentes dans ces matériaux et susceptibles d’être ingérées ou inhalées par les usagers.

Un rapport attendu « pour la fin juin »

Les ministères rappellent qu’une étude préliminaire des risques pour la santé humaine menée en mars 2017 par l’Agence européenne des produits chimiques (ECHA) avait conclu à « un faible niveau de préoccupation au vu des concentrations d’hydrocarbures aromatiques polycycliques mesurées dans les granulés qui s’avèrent être sous les limites de concentration réglementaires prévues dans le cadre du règlement européen sur les produits chimiques (Reach). »

C’est dans ce contexte que l’Anses analysera les données et les études disponibles concernant les principales substances entrant dans la composition des granulés et des matériaux de caoutchouc recyclé. L’agence évaluera également le niveau de préoccupation que ces substances génèrent en raison de leurs risques intrinsèques, de leur concentration ou des modes d’exposition des usagers (sportifs, enfants, etc.). Elle étudiera en outre les principales voies d’exposition pour la population et l’environnement (terrains de sports, terrains de jeux pour enfants, litières pour animaux, etc.). Le rapport de l’Anses est attendu « pour la fin juin », annoncent les ministères.
Tous nos articles à partir de 8,99 €
JE M'ABONNE
DÉCOUVREZ NOS NEWSLETTERS GRATUITES
S'identifier S'inscrire
En partenariat avec
À lire également
Diamatys, une solution de gestion partagée des diagnostics amiante avant travaux sur voirie
Diamatys, une solution de gestion partagée des diagnostics amiante avant travaux sur voirie
Pourquoi faire pratiquer un diagnostic amiante si le répérage amiante avant travaux (RAT) a déjà été effectué ? Pour éviter les doublons et les pertes d’informations, Protys a conçu, à l’intention des maîtres d’ouvrage et des gestionnaires de voirie, Diamatys.
Des impressions « climatiquement neutres » pour compenser ses émissions de CO2
Des impressions « climatiquement neutres » pour compenser ses émissions de CO2
Depuis 2013, l'imprimeur allemand Onlineprinters propose à ses clients des impressions « climatiquement neutres » pour compenser les émissions de gaz à effet de serre dues à son activité.
Cemex lance une nouvelle gamme de béton bas-carbone
Cemex lance une nouvelle gamme de béton bas-carbone
Dénommée Vertua, la nouvelle gamme de béton du groupe Cemex vise à réduire l’empreinte-carbone et la consommation énergétique des bâtiments, tout en affichant des performances techniques équivalentes à celles d'un béton « classique ».
Amiante : décapage économe de l’acier par induction électromagnétique
Amiante : décapage économe de l’acier par induction électromagnétique
Fort de son expérience dans le retrait des peintures, enduits et autres matériaux amiantés ou plombés sur différents supports, le groupe Masci met en œuvre un procédé de décapage par induction électromagnétique pour traiter les revêtements épais des supports en acier.
Sdec adapte son préleveur d’air autonome pour diagnostic de fibres d’amiante au milieu nucléaire
Sdec adapte son préleveur d’air autonome pour diagnostic de fibres d’amiante au milieu nucléaire
Sdec a complété sa gamme de préleveur d’air autonome AM3000 avec une version AM3000N adapté au milieu nucléaire, utilisable notamment durant les opérations de démantèlement des installations nucléaires.
Percer un support amianté en toute sécurité
Percer un support amianté en toute sécurité
Les poches de gel pour percement dans un matériau amianté ont un gros désavantage : leur coût.
ACCÈS AU KIOSQUE
Événements
Artibat
24 Septembre 2018
Artibat
Cycl'eau
3 Octobre 2018
Cycl'eau
Journée anniversaire du CFMS
4 Octobre 2018
Journée anniversaire du CFMS
+ D'ÉVÉNEMENTS
Rubriques
Eau
Déchets et Recyclage
Énergie
Territoires
Cleantech
Politiques
Pollutions
Biodiversité
Mobilité
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.