Menu

Pollutions

L’Anses n’autorise plus l’usage de produits à base de créosote que pour le traitement des traverses de chemin de fer

Partager :
     
L’Anses n’autorise plus l’usage de produits à base de créosote que pour le traitement des traverses de chemin de fer
Par E.G, le 23 avril 2018
Ce lundi 23 avril, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) a décidé de restreindre l’usage de la créosote, un produit notamment utilisé pour le traitement du bois des traverses de chemin de fer et des poteaux électriques.

Suite à l’examen de plusieurs demandes d’autorisation de mise sur le marché de produits à base de créosote, l’Anses a décidé de restreindre leur usage au traitement des traverses de chemin de fer. Ainsi, l’usage de créosote pour le traitement des poteaux électriques et de lignes téléphoniques, ainsi que des clôtures et palissades est désormais interdit. La créosote est « un produit biocide utilisé pour traiter et prolonger la durée de vie des traverses de chemin de fer, poteaux de lignes téléphoniques et électriques, clôtures et palissades », rappelle l’Anses. La créosote permet de prévenir le bois des agressions d’insectes et de champignons, « en milieu industriel uniquement ». Cependant, l’Anses souligne qu’il s’agit d’un cancérogène génotoxique et reprotoxique avéré, « dont les conditions d’emploi sont fortement encadrées par la réglementation européenne sur les biocides ».

« Un risque inacceptable pour l’environnement »

« Lorsque la créosote est utilisée pour le traitement de poteaux électriques et de télécommunication, de clôtures, de palissades, etc., un risque inacceptable est mis en évidence pour l’environnement, en raison notamment des quantités de produit auxquelles seraient exposés certains compartiments terrestres et marin », annonce l’Anses ce lundi 23 avril. Dans ces cas de figure, l’usage des produits à base de créosote n’est donc plus autorisé. Mais l’Anses délivre trois autorisations de mise sur le marché de produits à base de créosote pour le traitement des traverses de chemin de fer. « Ces autorisations sont accompagnées de la mise en œuvre par les opérateurs du réseau ferroviaire d’un plan de substitution et assorties de conditions d’usage strictes visant à réduire les expositions des travailleurs et les risques environnementaux : manipulation des produits dans des lieux ventilés, ports d’équipements pour éviter le contact avec la peau et les yeux, manipulation limitée des traverses sèches », est-il précisé. Il est également recommandé par l’agence de ne pas laisser les enfants jouer à proximité des traverses de chemin de fer traitées à la créosote, de ne pas scier ou transformer les traverses traitées ou encore de contacter une déchèterie pour leur collecte.

En réaction à cette annonce de l’Anses, le gouvernement a indiqué qu’il prendrait dans les semaines à venir, « un arrêté qui, interdira d’une part, l’importation sur notre territoire des autres produits en bois traités avec la créosote et, d’autre part, la réutilisation des bois traités présents sur notre territoire pour d’autres usages que ceux autorisés ».
Crédit : Anses
Tous nos articles à partir de 8,99 €
JE M'ABONNE
DÉCOUVREZ NOS NEWSLETTERS GRATUITES
S'identifier S'inscrire
Ou à l'adresse :
contact@environnement-magazine.fr
En partenariat avec
À lire également
Recherche : il existe un lien entre exposition aux pesticides et maladies métaboliques
Recherche : il existe un lien entre exposition aux pesticides et maladies métaboliques
Des chercheurs de l'Inra et de l'Inserm ont démontré que l'exposition orale à un cocktail de pesticides peut provoquer des perturbations métaboliques telles que le diabète ou la stéatose hépatique.
Cemex lance une nouvelle gamme de béton bas-carbone
Cemex lance une nouvelle gamme de béton bas-carbone
Dénommée Vertua, la nouvelle gamme de béton du groupe Cemex vise à réduire l’empreinte-carbone et la consommation énergétique des bâtiments, tout en affichant des performances techniques équivalentes à celles d'un béton « classique ».
Chaque Français émet 1.347,08 kg de CO2 par an pour sa consommation de viande
Chaque Français émet 1.347,08 kg de CO2 par an pour sa consommation de viande
Une étude internationale, portant sur 130 pays, révèle le taux annuel d'émissions de CO2 par personne lié à la consommation de nourriture.
Des impressions « climatiquement neutres » pour compenser ses émissions de CO2
Des impressions « climatiquement neutres » pour compenser ses émissions de CO2
Depuis 2013, l'imprimeur allemand Onlineprinters propose à ses clients des impressions « climatiquement neutres » pour compenser les émissions de gaz à effet de serre dues à son activité.
Nicolas Hulot et Stéphane Travert réunissent le monde agricole pour viser une « sortie définitive » du glyphosate
Nicolas Hulot et Stéphane Travert réunissent le monde agricole pour viser une « sortie définitive » du glyphosate
Les ministres Nicolas Hulot et Stéphane Travert ont confirmé ce matin la sortie du glyphosate dans les trois ans pour ses principaux usages et dans les cinq ans pour l’ensemble de ses applications.
Une première mondiale en France pour mesurer les émissions des bus diesel en conditions réelles
Une première mondiale en France pour mesurer les émissions des bus diesel en conditions réelles
Île-de-France Mobilités (ex-STIF) vient d’annoncer le lancement, en partenariat avec Airparif, de « la plus importante étude au monde » destinée à mesurer les émissions de bus diesel en conditions réelles.
L'Anses, l'Ineris et Atmo France lancent leur campagne de mesure des pesticides dans l’air
L'Anses, l'Ineris et Atmo France lancent leur campagne de mesure des pesticides dans l’air
Ce lundi 25 juin, l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses,), l'Ineris et Atmo France, ont officiellement lancé leur campagne de mesure des résidus de pesticides dans l'air, annoncée fin novembre 2017.
L’Ademe lance un programme pour améliorer la qualité de l’air dans les écoles
L’Ademe lance un programme pour améliorer la qualité de l’air dans les écoles
L’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) a lancé ce lundi 25 juin, le programme « Ecol’air », destiné à développer des solution d’amélioration de la qualité de l’air intérieur dans les crèches et écoles.
Mégots de cigarettes : les industriels du tabac pourraient payer une éco-contribution
Mégots de cigarettes : les industriels du tabac pourraient payer une éco-contribution
Le 14 juin dernier, la secrétaire d'Etat auprès du ministre de la transition écologique et solidaire, Brune Poirson a reçu les industriels du tabac pour évoquer leur responsabilité dans la pollution provoquée par les filtres et mégots de cigarette.
Événements
Salon Amiante
12 Septembre 2018
Salon Amiante
Artibat
24 Septembre 2018
Artibat
Cycl'eau
3 Octobre 2018
Cycl'eau
+ D'ÉVÉNEMENTS
Rubriques
Eau et Assainissement
Déchets et Recyclage
Énergie et Climat
Territoires et Politiques durables
Cleantech et Éco-Entreprises
Politiques, Développement durable et Responsabilité sociale des entreprises
Pollutions, Risques et Qualité, Hygiène, Sécurité et Environnement
Biodiversité et Aménagement
Mobilité et Transports propres
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
BTP Magazine
BTP Rail
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
Publicité
CGV (pub)
environnement-magazine.fr est un site du Groupe Cayola.