Abonnements Découvrez nos formules print et numérique Accès abonnés Voir nos offres
Menu

Pollutions

Le champion du monde de FE nommé porte-parole de l’ONU pour la qualité de l’air

Partager :
     
Le champion du monde de FE nommé porte-parole de l’ONU pour la qualité de l’air
Par Laurence Madoui, le 2 mai 2018
Lucas Di Grassi devient « Défenseur de l’air pur » auprès du Programme des Nations-Unies pour l’environnement. Au Brésil, le champion de course de voiture électrique développe une offre de vélo-partage.

Il conduit depuis l’âge de 6 ans, est champion du monde de Formule E et fourmille de projets autour de la mobilité électrique : Lucas Di Grassi est le nouveau porte-parole du Programme des Nations-Unies pour l’environnement (PNUE). La nomination du « Défenseur de l’air pur » a eu lieu la veille du Paris E-Prix, la course électrique « non bruyante et non polluante » qui s’est déroulée le 28 avril, autour des Invalides. Cette compétition permet au PNUE de s’adresser « à l’industrie, aux gouvernements et aux villes », selon Helen Molin Valdes, directrice du secrétariat de la coalition pour le climat et l’air pur. Lucas Di Grassi a terminé à la seconde place du classement, derrière le Français Jean-Eric Vergne.

« Lucas est un double champion : de FE et de la cause de la mobilité propre, salue Tim Kasten, directeur adjoint de la division technologie, industrie et économie du PNUE. 80 % des villes ne respectent pas les normes de la qualité de l’air, les 20 % conformes se situant dans l’hémisphère Nord ». Selon les données de l’OMS publiées le 2 mai, 7 millions de personnes meurent chaque année en raison de leur exposition aux particules fines. « En Chine et en Inde, l’air pollué exaspère la population, rappelle Helen Molin Valdes. A Sao Paolo (Brésil), des personnes jeunes, en bonne santé et non fumeuses, meurent à cause de l’air qu’elles respirent. »

Un vélo électrique conçu pour le vélo-partage

Le Pauliste Lucas Di Grassi s’active à l’émergence du vélo électrique au Brésil. En 2017, il a investi 1 million d’euros dans la société ESG, qui s’apprête à commercialiser un engin (1) de 15 kg en niobium (métal léger), d’une autonomie de 100 km. Le vélo coûtant 10 fois le montant du Smic brésilien, « il sera loué à un tarif mensuel inférieur à l’abonnement aux transports publics ». Quelque 1 200 particuliers l’ont déjà commandé. Tim Kasten juge « ce système excellent : la moteur électrique lève les réticences de ceux qui doutent de leur capacité physique et la location se fait à prix abordable ».

Le produit cible aussi les villes. « Conçu pour le vélo-partage, il intègrera à terme l’offre de transports publics, projette le sportif et entrepreneur de 33 ans. Des panneaux solaires installés sur le toit du hangar du parking pourraient assurer une fourniture autonome d’électricité ». Toshiba développe une batterie permettant une recharge en 6 minutes, contre 1h30 sur les premiers modèles.

Le coût des composants, importés, explique en partie la cherté du vélo : « Les droits de douane sont de 35 % contre 10 % pour les véhicules thermiques, déplore Lucas Di Grassi. L’exportation du produit, intégralement détaxée, serait moins coûteuse que son exploitation sur le marché national. C’est fou mais c’est le Brésil ! » Tim Kasten souligne « la nécessité d’un changement d’approche fiscale : les solutions de mobilité propre ne doivent pas coûter plus cher que les véhicules classiques. Les Etats verront ainsi baisser les coûts sanitaires et les émissions de gaz à effet de serre ».

ESG travaille aussi au développement de batteries pour les camions et au stockage de l’énergie.


1 : développé avec CBMM (fournisseur du niobium), Toshiba (batteries lithium-ion), Continental (pneu), MAN (constructeur de camions).
Lucas Di Grassi, nouveau "défenseur de l'air pur"
Tous nos articles à partir de 8,99 €
JE M'ABONNE
DÉCOUVREZ NOS NEWSLETTERS GRATUITES
S'identifier
S'inscrire
Article sponsorisé
Masternaut : des solutions de gestion de flotte respectueuses de l’environnement
En partenariat avec
À lire également
Sdec adapte son préleveur d’air autonome pour diagnostic de fibres d’amiante au milieu nucléaire
Sdec adapte son préleveur d’air autonome pour diagnostic de fibres d’amiante au milieu nucléaire
Sdec a complété sa gamme de préleveur d’air autonome AM3000 avec une version AM3000N adapté au milieu nucléaire, utilisable notamment durant les opérations de démantèlement des installations nucléaires.
« La croissance des maladies chroniques est un problème environnemental »
« La croissance des maladies chroniques est un problème environnemental »
A l'origine de l'interdiction en France du bisphénol A, le toxicologue et « lanceur d'alerte » André Cicolella appelle de ses vœux une véritable politique de santé environnementale ; la solution, selon lui, à l'explosion actuelle des maladies chroniques.
Percer un support amianté en toute sécurité
Percer un support amianté en toute sécurité
Les poches de gel pour percement dans un matériau amianté ont un gros désavantage : leur coût.
Amiante : décapage économe de l’acier par induction électromagnétique
Amiante : décapage économe de l’acier par induction électromagnétique
Fort de son expérience dans le retrait des peintures, enduits et autres matériaux amiantés ou plombés sur différents supports, le groupe Masci met en œuvre un procédé de décapage par induction électromagnétique pour traiter les revêtements épais des supports en acier.
Diamatys, une solution de gestion partagée des diagnostics amiante avant travaux sur voirie
Diamatys, une solution de gestion partagée des diagnostics amiante avant travaux sur voirie
Pourquoi faire pratiquer un diagnostic amiante si le répérage amiante avant travaux (RAT) a déjà été effectué ? Pour éviter les doublons et les pertes d’informations, Protys a conçu, à l’intention des maîtres d’ouvrage et des gestionnaires de voirie, Diamatys.
ACCÈS AU KIOSQUE
Événements
32ème Congrès National AMORCE
17 Octobre 2018
32ème Congrès National AMORCE
Colloque sur « Les pollutions de la santé »
15 Novembre 2018
Colloque sur « Les pollutions de la santé »
Colloque national « Eau et changement climatique, adaptons-nous !  Une journée, des solutions »
15 Novembre 2018
Colloque national « Eau et changement climatique, adaptons-nous ! Une journée, des solutions »
+ D'ÉVÉNEMENTS
Rubriques
Eau
Déchets et Recyclage
Énergie
Territoires
Cleantech
Politiques
Pollutions
Biodiversité
Mobilité
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.