Menu

Pollutions

Poissy inaugure le premier puits de carbone urbain pour purifier l’air

Partager :
     
Poissy inaugure le premier puits de carbone urbain pour purifier l’air
Par Agnès Breton, le 24 mai 2018
Mardi 22 mai, la Ville de Poissy a inauguré le premier puits de carbone urbain, fruit d’un partenariat entre Suez et Fermentalg. Conçue pour améliorer la qualité de l’air, cette innovation est surtout pour la ville un totem destiné à la sensibilisation du public au changement climatique.
 
« To make Poissy great again. » C’est avec cette formule désormais célèbre, que Karl Olive, maire de Poissy (Yvelines), représenté par Gilles Djéyaramane, conseiller municipal délégué au cadre de vie, à l’environnement et aux affaires générales, a imagé le rôle que va jouer le puits de carbone que la cité pisciacaise a inauguré, mardi 22 mai. Installée sur l’un des sites les plus dégradés de la ville, la place de la gare, cette colonne refermant des microalgues vise à améliorer la qualité de l’air environnant. Cette innovation est le fruit d’un partenariat entre Suez et Fermentalg, une société spécialisée dans les microalgues. Elle est le résultat de trois ans de R&D de la part des équipes des deux entreprises.

Première réalisation pour améliorer l’air d’une ville

Techniquement, l’air est aspiré en bas de la colonne et est injecté dans le réservoir de 400 litres où prolifèrent des microalgues. Éclairées en continu, celles-ci se multiplient et, grâce à la photosynthèse, utilisent le dioxyde de carbone (CO2) que contenait l’air, mais aussi incorporent d’autres polluants comme certaines particules fines (PM10 et PM2,5) et le dioxyde d’azote (NO2). Lorqu’une certaine densité de la population microalgale est atteinte, la vidange de la colonne dans le réseau d’assainissement auquel elle est raccordée se déclenche. Les microalgues rejoignent alors la station d’épuration des Grésillons, où elles sont transformées en biométhane à l’occasion de la méthanisation de la biomasse. « Le puits de carbone permet la création d’îlots de pureté dans les villes, a présenté Stéphane Cordier, directeur adjoint de l’activité eau de Suez en France. Il est adaptable en milieu industriel ou urbain. C’est aussi un outil pédagogique. »

C’est cet aspect que la ville de Poissy a souhaité mettre en avant. « Ce totem constitue l’emblème de la politique environnementale de la Ville de Poissy, a déclaré Gilles Djéyaramane. Cette colonne doit devenir un outil pédagogique pour les plus jeunes. » En effet, cet unique puits ne suffira pas à dépolluer le site. Il est avant tout un démonstrateur, car les îlots de dépollution devront compter plusieurs installations, sous forme de colonnes ou intégrées dans des murs. L’expérience yvelinoise doit durer un an (la ville a signé une convention de location avec Suez pour un montant de 24 000 euros), dont l’équipe municipale souhaite profiter pour sensiliser le jeune public, notamment en travaillant avec les centres aérés.
© AB / EM
Tous nos articles à partir de 8,99 €
JE M'ABONNE
DÉCOUVREZ NOS NEWSLETTERS GRATUITES
S'identifier S'inscrire
Ou à l'adresse :
contact@environnement-magazine.fr
Les plus lus
En partenariat avec
Rubriques
Eau et Assainissement
Déchets et Recyclage
Énergie et Climat
Territoires et Politiques durables
Cleantech et Éco-Entreprises
Politiques, Développement durable et Responsabilité sociale des entreprises
Pollutions, Risques et Qualité, Hygiène, Sécurité et Environnement
Biodiversité et Aménagement
Mobilité et Transports propres
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
BTP Magazine
BTP Rail
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
Publicité
CGV (pub)
environnement-magazine.fr est un site du Groupe Cayola.