Menu

Territoires

Agriculture : le déploiement des actions d’atténuation est soumis à des difficultés techniques et financières

Partager :
     
Agriculture : le déploiement des actions d’atténuation est soumis à des difficultés techniques et financières
Par E.G, le 5 mars 2018
Le 2 mars dernier, l’Ademe a publié les résultats de l’étude menée par I Care & Consult, l’Inra et le Céréopa, sur les leviers et freins économiques de la mise en place d’actions d’atténuation des émissions de gaz à effet de serre (GES) dans le secteur agricole.

« Le projet de recherche Banco, mené par I Care & Consult, l’Inra et le Céréopa, (…) approfondit l’analyse économique des actions d’atténuation des émissions de GES, identifie les freins et leviers pour faciliter leur déploiement, et guide les acteurs régionaux privés et publics dans la priorisation de leurs efforts », explique l’Ademe dans un communiqué daté du 2 mars dernier. Selon ce rapport Banco et selon les régions, « les potentiels d’atténuation varient fortement » : de 4,4 millions de tonnes de CO2 équivalent (MtCO2eq) pour le potentiel total en Bretagne, à 0,1 MtCO2eq en corse, « notamment en fonction de la surface agricole utile et du nombre d’animaux », explique l’Ademe. La Bretagne et le Pays de la Loire sont les régions françaises qui ont le plus grand potentiel d’atténuation, notamment grâce à leur capacité de déploiement de la méthanisation. « Egalement, en tant que région de productions végétales, le Centre semble présenter un important potentiel d’atténuation, au niveau notamment des actions de réduction de la fertilisation azotée ainsi qu’à la réduction du labour », précise le rapport. Ces actions sont diverses : méthanisation, introduction de légumineuses dans les rotations, fertilisation organique, ou encore enfouissement des engrais.

« Des études récentes ont mis en évidence que certaines actions techniques d’atténuation seraient à "coût négatif", c’est-à-dire qu’elles permettraient de réduire les émissions de GES du secteur agricole tout en améliorant la rentabilité économique des exploitations », précise l’Ademe. D’après le rapport, la mise en place de ces actions d’atténuation sont confrontées à trois principaux freins : financiers - « liés à l’achat d’un nouveau matériel qu’ils n’acquerront que lorsque le précédent aura été amorti » - techniques, et « d’aversion du risque », à savoir que les agriculteurs considèrent certaines actions comme « trop risquées économiquement ».

Ajuster les MAEC et sensibiliser les agriculteurs

Par ailleurs, il semblerait que les politiques publiques et privées ne lèvent pas tous les obstacles et les freins à la mise en place de ces actions. Concernant les freins de type « investissements », l’étude souligne l’efficacité des mesures existantes telles que les Plans de compétitivité et d’adaptation des exploitations agricoles (PCAE). Néanmoins, les freins techniques ne semblent pas suffisamment couverts par les mesures existantes : « La majorité des recommandations de l’étude portent sur des actions de sensibilisation et de formation des agriculteurs. Ces actions visent à accentuer la diffusion de certaines actions ne représentant pas de risque économique », relève l’Ademe. Enfin, les auteurs du rapport recommandent aux pouvoirs publics d’ajuster certaines mesures agro-environnementale et climatiques (MAEC) existantes, « afin de les rendre plus favorables au déploiement de certaines actions d’atténuation », est-il précisé. Le rapport recommande même la mise en place de nouvelles MAEC qui proposeraient un accompagnement financier pour la mise en place de nouvelles pratiques.

Pour rappel, en France, le secteur agricole est responsable d’environ 20% des émissions de gaz à effet de serre. « Il est donc susceptible de jouer un rôle majeur en matière d’atténuation », souligne l’Ademe. 
Wikimedia Commons
Tous nos articles à partir de 8,99 €
JE M'ABONNE
DÉCOUVREZ NOS NEWSLETTERS GRATUITES
S'identifier S'inscrire
En partenariat avec
À lire également
LGV Tours-Bordeaux : où en est la mise en œuvre des mesures compensatoires ?
LGV Tours-Bordeaux : où en est la mise en œuvre des mesures compensatoires ?
Un an après la mise en service de la ligne à grande vitesse (LGV) SEA Tours-Bordeaux, le concessionnaire Liséa – constitué de Vinci, de la Caisse des Dépôts, d’Ardian et de Meridiam – fait le point sur la mise en œuvre de ses mesures de compensation environnementale.
Amorce investit le secteur de l'eau
Amorce investit le secteur de l'eau
Depuis quelques mois, l’association de collectivités Amorce, a ajouté l’eau à son portefeuille de thématiques.
[Reportage] Les fermes laitières s’engagent pour réduire leurs émissions carbone
[Reportage] Les fermes laitières s’engagent pour réduire leurs émissions carbone
Alors que l’agriculture contribue à environ 20 % des émissions de gaz à effet de serre françaises, le secteur laitier s’engage dans une démarche de réduction de ces émissions.
Huit lauréats pour l’appel à manifestation d’intérêt sur le « permis d’innover »
Huit lauréats pour l’appel à manifestation d’intérêt sur le « permis d’innover »
Le ministère de la cohésion des territoires a annoncé les huit lauréats de l’appel à manifestation d’intérêts des établissements publics d’aménagement Bordeaux Euratlantique, Euroméditerranée et Grand Paris Aménagement, dans le cadre de l’expérimentation du « permis d’innover ».
Une cour d’école résiliente pour faire face aux enjeux climatiques
Une cour d’école résiliente pour faire face aux enjeux climatiques
A quelques jours de la rentrée des classes 2018, la ville de Paris a inauguré la première cour « Oasis » à l’école maternelle Charles Hermite (18ème arrondissement) : une cour d’école « résiliente », qui constitue un îlot de fraîcheur pendant les périodes de canicule.
Montagne d'Or en Guyane : le débat public souligne la méfiance et l'hostilité au projet
Montagne d'Or en Guyane : le débat public souligne la méfiance et l'hostilité au projet
Le bilan du débat public, publié vendredi 7 septembre dernier se montre guère favorable au projet de mine "La Montagne d’Or" en Guyane.
Etude : selon l’Ademe, la transition énergétique sera bénéfique à l’économie et à l’emploi
Etude : selon l’Ademe, la transition énergétique sera bénéfique à l’économie et à l’emploi
Ce mardi 4 septembre, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) publie les résultats de deux études menées dans les régions Hauts-de-France et Occitanie, selon lesquelles la transition énergétique « peut créer jusqu’à 900 000 emplois en France d’ici 2050 ».
Vallée de la chimie : la métropole de Lyon lance le troisième « Appel des 30 »
Vallée de la chimie : la métropole de Lyon lance le troisième « Appel des 30 »
Mercredi 29 août, la métropole de Lyon a lancé la troisième édition de « l’Appel des 30 », destiné à faire de la vallée de la chimie une « plateforme industrielle cleantech » et une « terre d’innovations ».
Paris et 22 autres villes mondiales s’engagent vers un objectif « zéro déchet »
Paris et 22 autres villes mondiales s’engagent vers un objectif « zéro déchet »
Ce mardi 28 août, 23 villes membres du réseau C40 cities ont signé une déclaration sur l’objectif « zéro déchet » : ces villes s’engagent, à l’horizon 2030, à diminuer de 15 % le volume de déchets produits par habitant, à réduire de 50 % le volume de déchets mis en décharge et incinérés, et d’augmenter 70 % le taux de récupération.
EuropaCity : un projet à modifier selon l’Etat
EuropaCity : un projet à modifier selon l’Etat
D’après Le Monde, le nouveau protocole signé entre l’aménageur et le promoteur d’EuropaCity ne sera approuvé, par le premier ministre Edouard Philippe, qu’après la modification et l’amélioration de plusieurs aspects de ce projet de complexe de loisirs dans le Val-d’Oise. .
ACCÈS AU KIOSQUE
Événements
Artibat
24 Septembre 2018
Artibat
Cycl'eau
3 Octobre 2018
Cycl'eau
Journée anniversaire du CFMS
4 Octobre 2018
Journée anniversaire du CFMS
+ D'ÉVÉNEMENTS
Rubriques
Eau et Assainissement
Déchets et Recyclage
Énergie et Climat
Territoires et Politiques durables
Cleantech et Éco-Entreprises
Politiques, Développement durable et Responsabilité sociale des entreprises
Pollutions, Risques et Qualité, Hygiène, Sécurité et Environnement
Biodiversité et Aménagement
Mobilité et Transports propres
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
BTP Magazine
BTP Rail
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
Publicité
CGV (pub)
environnement-magazine.fr est un site du Groupe Cayola.