Abonnements Découvrez nos formules print et numérique Accès abonnés Voir nos offres
Menu

Territoires

Europacity : la justice annule la création de la ZAC du Triangle de Gonesse

Partager :
     
Europacity : la justice annule la création de la ZAC du Triangle de Gonesse
Par E.G, le 7 mars 2018
Mardi 6 mars, le tribunal administratif de Cergy-Pontoise a annulé l’arrêté du préfet du Val-d’Oise autorisant la création de la zone d’aménagement concerté (ZAC) du Triangle de Gonesse, devant accueillir le projet de mégacomplexe de loisirs Europacity.

Saisi par plusieurs associations de défense de l’environnement, dont France nature environnement (FNE), Val-d’Oise environnement ou encore le réseau Homme et nature, le tribunal administratif de Cergy-Pontoise a jugé que « l’étude d’impact mise à disposition du public dans le cadre de l’enquête publique (...) était insuffisante », notamment d’un point de vue environnemental. La suppression de 280 hectares de terres arables impliquée dans ce projet préoccupe particulièrement le tribunal.

« Le tribunal a également relevé que l’étude était insuffisante s’agissant de l’incidence du projet sur la qualité de l’air, compte tenu notamment des émissions de CO2 induites par les déplacements de touristes, eu égard à la création d’Europacity », souligne un communiqué du tribunal administratif de Cergy-Pontoise. Par ailleurs, selon ce jugement, les impacts environnementaux liés aux travaux de création de la ligne de métro 17 devant desservir le mégacomplexe, n’ont pas suffisamment été évalués, « alors que les deux projets sont liés ».

Un projet incompatible avec la lutte contre le changement climatique

Pour rappel, le mégacomplexe Europacity devait s’implanter sur 80 hectares sur la ZAC du Triangle de Gonesse d’ici à 2024. Un projet d’un coût total de 3,1 milliards d’euros, porté par la filiale immobilière du groupe Auchan, Immochan. Fin août dernier, l’avis découlant de l’enquête publique sur ce projet d’aménagement, estimait qu’il n’était pas compatible avec les trois piliers du développement durable. Le rapport indiquait en effet que ce projet aurait des impacts « très négatifs » sur la biodiversité avec une perte de 3,5 hectares de zones humides, mais aussi une hausse des émissions de gaz à effet de serre liée aux transports et déplacements vers le complexe. Le commissaire enquêteur Ronan Hebert écrivait alors que le projet Europacity présentait « des impacts environnementaux négatifs à très négatifs qui vont à l’inverse des grandes orientations de politiques nationales et internationales en matière de lutte contre la disparition des terres agricoles, de lutte contre le réchauffement climatique ».
Flickr / Europacity
Tous nos articles à partir de 8,99 €
JE M'ABONNE
DÉCOUVREZ NOS NEWSLETTERS GRATUITES
S'identifier S'inscrire
En partenariat avec
Rubriques
Eau
Déchets et Recyclage
Énergie
Territoires
Cleantech
Politiques
Pollutions
Biodiversité
Mobilité
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.