Menu

Territoires

Ademe : le prochain président Arnaud Leroy souligne sa volonté d’indépendance

Partager :
     
Ademe : le prochain président Arnaud Leroy souligne sa volonté d’indépendance
Par E.G, le 8 mars 2018
Mercredi 7 mars, le candidat nommé par Emmanuel Macron à la présidence de l’Ademe, Arnaud Leroy, a été auditionné par la commission du développement durable et de l’aménagement du territoire de l’Assemblée nationale. Celle-ci a émis un avis favorable à sa nomination.

« Je ne ferai pas de l’Ademe l’agence de la Macronie », a déclaré Arnaud Leroy lors de son audition par la commission du développement durable de l’Assemblée nationale, présidée par Barbara Pompili, mercredi 7 mars. Ce membre du bureau exécutif de la République en marche, ancien député socialiste et porte-parole d’Emmanuel Macron lors de sa campagne présidentielle, a obtenu un avis favorable à 35 voix sur 40. Il devient donc le nouveau président du conseil d’administration de l’Ademe. Interrogé sur son indépendance par les députés, Arnaud Leroy a tenu à souligner sa volonté de maintenir la neutralité de l’Ademe, et de suivre les pas de Bruno Léchevin, son prédécesseur nommé par François Hollande en 2013.

Concernant le budget de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie, Arnaud Leroy a expliqué qu’il se « [battra] pour qu’on conserve a minima les dotations budgétaires. Si on peut les augmenter, tant mieux, et je ferai tout pour. Mais nous devons également travailler en interne pour regarder comment on peut mieux dépenser, en regardant les niveaux d’intervention, pour mettre en place et faire un suivi d’une nouvelle stratégie d’action avec des avances remboursables ».

Politiques publiques, fonds chaleur et fonds déchets

Il est également revenu sur la nécessité d’évaluer les politiques publiques, sur le fonds déchets ou encore le fonds chaleur. Concernant ce dernier, il a relevé une « demande des collectivités de travailler par grappes », et de moins favoriser le financement des gros projets au détriment des petites structures. A propos du fonds déchets, le nouveau président du conseil d’administration de l’Ademe a évoqué un possible renflouement en partie grâce à l’éventuelle instauration d’une TGAP amont pour les producteurs, via la future feuille de route pour l’économie circulaire. Selon lui, la part de matières recyclées dans la fabrication de nouveaux produits devrait atteindre entre 20 et 25 %. Par ailleurs, Arnaud Leroy a insisté sur l’importance de la présence de l’Ademe dans les territoires. Il s’agirait notamment de développer les « EPCI qui jouent un rôle de plus en plus important ».
Arnaud Leroy. DR
Tous nos articles à partir de 8,99 €
JE M'ABONNE
DÉCOUVREZ NOS NEWSLETTERS GRATUITES
S'identifier S'inscrire
En partenariat avec
À lire également
EuropaCity : un projet à modifier selon l’Etat
EuropaCity : un projet à modifier selon l’Etat
D’après Le Monde, le nouveau protocole signé entre l’aménageur et le promoteur d’EuropaCity ne sera approuvé, par le premier ministre Edouard Philippe, qu’après la modification et l’amélioration de plusieurs aspects de ce projet de complexe de loisirs dans le Val-d’Oise. .
Une cour d’école résiliente pour faire face aux enjeux climatiques
Une cour d’école résiliente pour faire face aux enjeux climatiques
A quelques jours de la rentrée des classes 2018, la ville de Paris a inauguré la première cour « Oasis » à l’école maternelle Charles Hermite (18ème arrondissement) : une cour d’école « résiliente », qui constitue un îlot de fraîcheur pendant les périodes de canicule.
Paris et 22 autres villes mondiales s’engagent vers un objectif « zéro déchet »
Paris et 22 autres villes mondiales s’engagent vers un objectif « zéro déchet »
Ce mardi 28 août, 23 villes membres du réseau C40 cities ont signé une déclaration sur l’objectif « zéro déchet » : ces villes s’engagent, à l’horizon 2030, à diminuer de 15 % le volume de déchets produits par habitant, à réduire de 50 % le volume de déchets mis en décharge et incinérés, et d’augmenter 70 % le taux de récupération.
Etude : selon l’Ademe, la transition énergétique sera bénéfique à l’économie et à l’emploi
Etude : selon l’Ademe, la transition énergétique sera bénéfique à l’économie et à l’emploi
Ce mardi 4 septembre, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) publie les résultats de deux études menées dans les régions Hauts-de-France et Occitanie, selon lesquelles la transition énergétique « peut créer jusqu’à 900 000 emplois en France d’ici 2050 ».
Huit lauréats pour l’appel à manifestation d’intérêt sur le « permis d’innover »
Huit lauréats pour l’appel à manifestation d’intérêt sur le « permis d’innover »
Le ministère de la cohésion des territoires a annoncé les huit lauréats de l’appel à manifestation d’intérêts des établissements publics d’aménagement Bordeaux Euratlantique, Euroméditerranée et Grand Paris Aménagement, dans le cadre de l’expérimentation du « permis d’innover ».
Montagne d'Or en Guyane : le débat public souligne la méfiance et l'hostilité au projet
Montagne d'Or en Guyane : le débat public souligne la méfiance et l'hostilité au projet
Le bilan du débat public, publié vendredi 7 septembre dernier se montre guère favorable au projet de mine "La Montagne d’Or" en Guyane.
Vallée de la chimie : la métropole de Lyon lance le troisième « Appel des 30 »
Vallée de la chimie : la métropole de Lyon lance le troisième « Appel des 30 »
Mercredi 29 août, la métropole de Lyon a lancé la troisième édition de « l’Appel des 30 », destiné à faire de la vallée de la chimie une « plateforme industrielle cleantech » et une « terre d’innovations ».
Amorce investit le secteur de l'eau
Amorce investit le secteur de l'eau
Depuis quelques mois, l’association de collectivités Amorce, a ajouté l’eau à son portefeuille de thématiques.
[Reportage] Les fermes laitières s’engagent pour réduire leurs émissions carbone
[Reportage] Les fermes laitières s’engagent pour réduire leurs émissions carbone
Alors que l’agriculture contribue à environ 20 % des émissions de gaz à effet de serre françaises, le secteur laitier s’engage dans une démarche de réduction de ces émissions.
LGV Tours-Bordeaux : où en est la mise en œuvre des mesures compensatoires ?
LGV Tours-Bordeaux : où en est la mise en œuvre des mesures compensatoires ?
Un an après la mise en service de la ligne à grande vitesse (LGV) SEA Tours-Bordeaux, le concessionnaire Liséa – constitué de Vinci, de la Caisse des Dépôts, d’Ardian et de Meridiam – fait le point sur la mise en œuvre de ses mesures de compensation environnementale.
ACCÈS AU KIOSQUE
Événements
Artibat
24 Septembre 2018
Artibat
Cycl'eau
3 Octobre 2018
Cycl'eau
Journée anniversaire du CFMS
4 Octobre 2018
Journée anniversaire du CFMS
+ D'ÉVÉNEMENTS
Rubriques
Eau et Assainissement
Déchets et Recyclage
Énergie et Climat
Territoires et Politiques durables
Cleantech et Éco-Entreprises
Politiques, Développement durable et Responsabilité sociale des entreprises
Pollutions, Risques et Qualité, Hygiène, Sécurité et Environnement
Biodiversité et Aménagement
Mobilité et Transports propres
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
BTP Magazine
BTP Rail
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
Publicité
CGV (pub)
environnement-magazine.fr est un site du Groupe Cayola.