Menu

Territoires

Innovation sociale et environnementale : appel à manifestation d’intérêt pour les territoires

Partager :
     
Par E.G, le 6 juillet 2018
Le 5 juillet, le Haut-commissaire à l’économie sociale et solidaire et à l’innovation sociale, Christophe Itier a lancé un appel aux territoires baptisé « Le French Impact ». Il prévoit de labelliser les territoires « dynamiques en matière d’innovation sociale et environnementale ».

Cet appel à manifestation d’intéret (AMI), « permettra de labelliser des territoires qui souhaitent renforcer leur écosystème par l’animation et la mise en synergie des accompagnateurs et financeurs de l’innovation sociale », précise le gouvernement dans un communiqué. Chaque candidature devra être portée par un collectif d’aceurs de l’innovation sociale, soutenus par les collectivités et les acteurs privés, est-il précisé. Les territoires obtiendront la labellisation en répondant à plusierus critères :

- Une zone territoriale pertinente pour les acteurs locaux de l’innovation sociale et environnementale ;
-Un écosystème d’innovation sociale et un leadership entrepreneurial ;
- Une stratégie ambitieuse pour développer collectivement l’écosystème local et répondre aux défis sociaux propres au territoire ;
- Une gouvernance claire et des synergies entre les acteurs locaux de l’accompagnement ;
- Un engagement actif dans la communauté pour partager expériences et bonnes pratiques avec les autres territoires labellisés French Impact.

Dépôt de candidatures jusqu’au 22 octobre

Les territoires labellisés bénéficieront d’un accès aux financeurs, facilitateurs publics, entreprises engagées, ou encore évaluateurs d’impact. « Le French Impact assurera l’animation de la communauté de territoires labellisés, lors de « learning expéditions » et évènements, ou en facilitant le transfert de savoir-faire », est-il ajouté. La date de dépôt des candidatures est fixée au 22 octobre prochain. Les premières labellisations interviendront fin 2018.

Christophe Itier estime que « les territoires sont des piliers de la dynamique Le French Impact. Le processus de labellisation des écosystèmes locaux d’innovation sociale est très attendu par les acteurs de terrain, puisque c’est à la fois une reconnaissance importante de leur travail de fond mené depuis parfois des décennies, et c’est également une opportunité inédite de pouvoir faire monter en compétences les écosystèmes locaux en créant plus de synergies. C’est parce que les territoires seront mobilisés et labellisés que chaque projet, quel que soit son niveau de maturité, pourra trouver un écosystème favorable à son développement : un accompagnement, un financeur, une résidence, etc.»

Pour rappel, l’initiative French Impact a été lancée en janvier dernier par le ministère de la transition écologique et solidaire.
Tous nos articles à partir de 8,99 €
JE M'ABONNE
DÉCOUVREZ NOS NEWSLETTERS GRATUITES
S'identifier S'inscrire
En partenariat avec
À lire également
Vallée de la chimie : la métropole de Lyon lance le troisième « Appel des 30 »
Vallée de la chimie : la métropole de Lyon lance le troisième « Appel des 30 »
Mercredi 29 août, la métropole de Lyon a lancé la troisième édition de « l’Appel des 30 », destiné à faire de la vallée de la chimie une « plateforme industrielle cleantech » et une « terre d’innovations ».
Montagne d'Or en Guyane : le débat public souligne la méfiance et l'hostilité au projet
Montagne d'Or en Guyane : le débat public souligne la méfiance et l'hostilité au projet
Le bilan du débat public, publié vendredi 7 septembre dernier se montre guère favorable au projet de mine "La Montagne d’Or" en Guyane.
Etude : selon l’Ademe, la transition énergétique sera bénéfique à l’économie et à l’emploi
Etude : selon l’Ademe, la transition énergétique sera bénéfique à l’économie et à l’emploi
Ce mardi 4 septembre, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) publie les résultats de deux études menées dans les régions Hauts-de-France et Occitanie, selon lesquelles la transition énergétique « peut créer jusqu’à 900 000 emplois en France d’ici 2050 ».
Paris et 22 autres villes mondiales s’engagent vers un objectif « zéro déchet »
Paris et 22 autres villes mondiales s’engagent vers un objectif « zéro déchet »
Ce mardi 28 août, 23 villes membres du réseau C40 cities ont signé une déclaration sur l’objectif « zéro déchet » : ces villes s’engagent, à l’horizon 2030, à diminuer de 15 % le volume de déchets produits par habitant, à réduire de 50 % le volume de déchets mis en décharge et incinérés, et d’augmenter 70 % le taux de récupération.
EuropaCity : un projet à modifier selon l’Etat
EuropaCity : un projet à modifier selon l’Etat
D’après Le Monde, le nouveau protocole signé entre l’aménageur et le promoteur d’EuropaCity ne sera approuvé, par le premier ministre Edouard Philippe, qu’après la modification et l’amélioration de plusieurs aspects de ce projet de complexe de loisirs dans le Val-d’Oise. .
Une cour d’école résiliente pour faire face aux enjeux climatiques
Une cour d’école résiliente pour faire face aux enjeux climatiques
A quelques jours de la rentrée des classes 2018, la ville de Paris a inauguré la première cour « Oasis » à l’école maternelle Charles Hermite (18ème arrondissement) : une cour d’école « résiliente », qui constitue un îlot de fraîcheur pendant les périodes de canicule.
Paris s’engage à construire uniquement des bâtiments à zéro émission dès 2030
Paris s’engage à construire uniquement des bâtiments à zéro émission dès 2030
Jeudi 23 août, la ville de Paris s’est engagée, ainsi que 18 autres métropoles mondiales, à ne construire que des bâtiments à « zéro émission nette de carbone » à partir de 2030.
[Reportage] Les fermes laitières s’engagent pour réduire leurs émissions carbone
[Reportage] Les fermes laitières s’engagent pour réduire leurs émissions carbone
Alors que l’agriculture contribue à environ 20 % des émissions de gaz à effet de serre françaises, le secteur laitier s’engage dans une démarche de réduction de ces émissions.
LGV Tours-Bordeaux : où en est la mise en œuvre des mesures compensatoires ?
LGV Tours-Bordeaux : où en est la mise en œuvre des mesures compensatoires ?
Un an après la mise en service de la ligne à grande vitesse (LGV) SEA Tours-Bordeaux, le concessionnaire Liséa – constitué de Vinci, de la Caisse des Dépôts, d’Ardian et de Meridiam – fait le point sur la mise en œuvre de ses mesures de compensation environnementale.
Amorce investit le secteur de l'eau
Amorce investit le secteur de l'eau
Depuis quelques mois, l’association de collectivités Amorce, a ajouté l’eau à son portefeuille de thématiques.
Événements
Artibat
24 Septembre 2018
Artibat
Cycl'eau
3 Octobre 2018
Cycl'eau
Journée anniversaire du CFMS
4 Octobre 2018
Journée anniversaire du CFMS
+ D'ÉVÉNEMENTS
Rubriques
Eau et Assainissement
Déchets et Recyclage
Énergie et Climat
Territoires et Politiques durables
Cleantech et Éco-Entreprises
Politiques, Développement durable et Responsabilité sociale des entreprises
Pollutions, Risques et Qualité, Hygiène, Sécurité et Environnement
Biodiversité et Aménagement
Mobilité et Transports propres
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
BTP Magazine
BTP Rail
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
Publicité
CGV (pub)
environnement-magazine.fr est un site du Groupe Cayola.