Offre Silver (à partir de 8,90 €)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Une solution pour recycler l'amiante

Par la rédaction, le 1er juin 2009.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Les déchets d'amiante (industriels et miniers) représentent des centaines de milliers de tonnes en France et les procédés actuellement utilisés pour leur traitement sont très onéreux - la fusion par torche à plasma coûte 1 500 €s/t et la mise en décharge dans des centres d'enfouissement techniques 330 €s/t. Quatre années de recherche à l'Ensiacet (Toulouse) ont débouché sur un nouveau procédé de détoxication qui devrait changer la donne. Le professeur Michel Delmas et son équipe - Guislain Denis et Martine Keller - proposent une destruction totale et valorisante de l'amiante. Les déchets concassés par broyage humide sont plongés dans une solution d'acide chlorhydrique, soit à froid ce qui permet de dégrader le ciment par exemple, soit entre 90 et 100 °C dans le cas du minerai lui-même, le tout à pression atmosphérique. « Les déchets deviennent alors une ressource en fournissant quatre principaux produits commercialisables et non toxiques : la silice amorphe, le chlorure de calcium, le chlorure de magnésium et les sels de fer », commente Michel Delmas, qui a déposé deux brevets pour cette technologie. Des sels d'aluminium et du dioxyde de carbone sont également formés. L'unité pilote mobile, d'un coût de 100 000 €s (financés par les fonds industriels du laboratoire LGC), sera opérationnelle d'ici à l'automne et traitera 4 à 5 kg/h de déchets d'amiante. Des contacts sont en cours avec des partenaires institutionnels et privés pour développer un produit commercialisable. Le dossier était présenté le 8 avril dernier à Capital transfert.

Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
Machinex installe ses robots de tri en Italie
Machinex installe ses robots de tri en Italie
L’entreprise canadienne Machinex a annoncé son partenariat avec la compagnie italienne BioMRF Technologies, en vue de développer le marché local pour son robot de tri SamurAI®.
Produits biosourcés : Novamont et Nyco intègrent l'Association Chimie du Végétal
Produits biosourcés : Novamont et Nyco intègrent l'Association Chimie du Végétal
Les deux entreprises Nyco et Novamont font désormais partie de l’association Chimie du Végétal. Elles s’engagent à réduire l’empreinte carbone de leurs produits sans baisser leurs performances.
[Dossier/2] À tâtons vers l’écoconception
[Dossier/2] À tâtons vers l’écoconception
L’objectif premier de la Coop des masques est de produire : 45 millions de masques chirurgicaux et FFP2 par an (le double en cas de pandémie) doivent sortir de l’usine de Grâces (Côtes-d’Armor), active depuis fin janvier.
Ecosystem : 139 millions d’équipements électriques collectés en 2020
Ecosystem : 139 millions d’équipements électriques collectés en 2020
En 2020, plus de 139 millions d’équipements électriques et électroniques ont été collectés par l’organisme Ecosystem. Une légère baisse de 2,6 % par rapport à 2019 due à la crise sanitaire.
Mattel s’engage pour des jouets éco-responsables
Mattel s’engage pour des jouets éco-responsables
La société américaine spécialisée dans les jouets Mattel, s’engage à utiliser 100 % de matières recyclées pour la conception de ses produits et d’abandonner l’emballage plastique.
ABO-Groupe met la main sur le groupe français Seged Environnement
ABO-Groupe met la main sur le groupe français Seged Environnement
Le belge ABO-Groupe, spécialiste dans les domaines englobant l’étude des sols, a l’ambition d’étendre ses activités environnementales en France en rachetant la société Seged Environnement.
Recommerce veut séduire l’administration publique avec le reconditionné  
Recommerce veut séduire l’administration publique avec le reconditionné  
Le spécialiste du smartphone reconditionné, Recommerce, veut booster la filière des appareils électroniques reconditionnés, notamment les smartphones, dans l’administration publique.
Tous les articles RECYCLAGE
Inscrivez-vous aux Trophées de la Distribution de Matériels
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.