Découvrez nos newsletters
Gratuites et spécialisées dans votre secteur
Accès abonnés ✉ Nos newsletters gratuites Je m'abonne
Menu

BIODIVERSITÉ
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Biodiversité : WWF chiffre à près de 500 milliards de dollars par an le déclin de la nature

Partager :
Biodiversité : WWF chiffre à près de 500 milliards de dollars par an  le déclin de la nature
Par La rédaction, le 14 février 2020
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Biodiversité
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Selon un nouveau rapport du WWF,  l’inaction climatique coûterait presque 10.000 milliards de dollars d’ici à 2050, au niveau mondial.

 Selon le rapport «Global Futures»*, l’inaction climatique coûterait près de 500 milliards de dollars par an d’ici à 2050, au niveau mondial. Les États-Unis figurent à la première place des pays les plus touchés (en valeur absolue du PIB), avec une perte de 83 milliards de dollars par an d’ici à 2050. Viennent ensuite le Japon (80 milliards) et le Royaume-Uni (21 milliards). La France figure à la dixième place parmi les pays les plus impactés. Elle devrait perdre 8,4 milliards de dollars chaque année, soit un total de 173 milliards de dollars d’ici à 2050. 
 
Ces pertes économiques sont principalement dues à l’érosion des côtes (plus de 5 milliards de dollars) et à la diminution de la production halieutique (plus de 2 milliards de dollars), ainsi que dans une moindre mesure à la limitation du stockage du carbone, de la pollinisation, et des apports en eau. Toujours selon le rapport, c’est le secteur agricole qui risque d’être particulièrement touché par le déclin de la nature, notamment à cause de la raréfaction de l’eau et la disparition des insectes polinisateur. Les prix des denrées alimentaires de base et des matières premières risquent donc de grimper d’ici à 2050 : 3% d’augmentation pour les fruits et légumes, 4% pour les graines oléagineuses, et 8% pour le bois. 

"Il est encore possible d’inverser la tendance"
 
Les scientifiques se veulent toutefois rassurant. « Si nous parvenons à mieux gérer l’utilisation des terres pour éviter de nouvelles pertes de zones importantes pour la biodiversité et les services écosystémiques, comme le démontre le rapport dans le scénario “Global Conservation”, les résultats économiques seraient ainsi nettement meilleurs, avec une augmentation du PIB mondial de 490 milliards de dollars chaque année par rapport au calcul du scénario du statu quo » explique WWF dans son communiqué de presse.
 
L’association appelle les États et les acteurs économiques à prendre encore plus d’engagements pour endiguer la crise climatique. «L’année 2020 est une échéance cruciale à ne pas rater, avec le Congrès mondial de l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature, ndlr) à Marseille et la conférence mondiale pour la biodiversité en Chine», conclu Arnaud Gauffier, directeur des programmes de WWF France.

* Une étude réalisée par WWF, en partenariat avec le Global Trade Analysis Project de l’université de Purdue et le Natural Capital Project de l’université du Minnesota. 
 
  [Vidéo] Les écoquartiers, terres d'essai du développement durable
La création d’écoquartiers est au programme de nombreux candidats et candidates aux élections municipales. Agnès Breton s’est rendue à Asnières-sur-Seine, où l'écoquartier des Bords de Seine est récemment sorti de terre.
+ de vidéos Environnement TV
UN POINT SUR LA REPRISE AVEC...
Matteo Carando, directeur d’ERG France
Les entreprises et acteurs de l’environnement organisent, depuis mi-mai, la reprise de leurs activités. Environnement-magazine.fr propose aux professionnels de partager leur organisation, des réflexions sur l’impact du confinement et leur vision de l’après-crise. Aujourd’hui, nous donnons la parole à Matteo Carando, directeur d’ERG France.
Toutes les interviews
Actu réglementaire
Avis relatif à l'extension d'un accord professionnel conclu dans le cadre de la convention collective nationale du personnel des entreprises de restauration de collectivités Lire
Avis relatif à l'extension d'un accord conclu dans le cadre de la convention collective nationale de la plasturgie Lire
Arrêté du 6 juillet 2020 portant délégation de signature (cabinet du ministre délégué auprès de la ministre de la transition écologique, chargé des transports) Lire
Arrêté du 7 juillet 2020 portant délégation de signature (bureau du cabinet du ministre de l'agriculture et de l'alimentation) Lire
Arrêté du 6 juillet 2020 portant délégation de signature (bureau des cabinets) Lire
À lire également
[Enquête] Les parcs nationaux à la peine
[Enquête] Les parcs nationaux à la peine
Créés par une loi de 1960, les parcs nationaux français ont vu leurs actions élargies à partir de 2006 par l’introduction de chartes de territoire. Mais depuis dix ans, ces établissements publics soumis à une baisse importante de leur effectif peinent à exercer leurs missions, entre protection d’une nature exceptionnelle et développement durable local.
Les espèces marines migrent six fois plus vite que les espèces terrestres en raison du réchauffement climatique
Les espèces marines migrent six fois plus vite que les espèces terrestres en raison du réchauffement climatique
Une étude franco-américaine, publiée ce lundi 25 mai dans la revue Nature Ecology & Evolution, s’intéresse aux migrations d’espèces marines et terrestres en raison du réchauffement climatique.
Des investisseurs favorables à la création de mesures d'impacts sur la biodiversité
Des investisseurs favorables à la création de mesures d'impacts sur la biodiversité
Trente investisseurs, pesant plus de 6.000 milliards d'euros, appellent à la création de mesures d'impacts sur la biodiversité adaptées à l'investissement. Quatorze propositions sont sur la table suite à un appel à manifestation d'intérêt.
Une application pour aider les forestiers à déterminer la sensibilité des forêts
Une application pour aider les forestiers à déterminer la sensibilité des forêts
Ce lundi 15 juin, l'Institut national de la recherche pour l'agriculture, l'alimentation et l'environnement (Inrae) et l'Office national des forêts (ONF), annoncent le lancement de l'application mobile For-Eval, pour aider les gestionnaires à identifier les forêts les plus vulnérables.
Le défaunation des forêts tropicales menace certaines espèces d'arbres
Le défaunation des forêts tropicales menace certaines espèces d'arbres
Des chercheurs du Muséum national d’histoire naturelle (MNHN) et du Centre national de recherche scientifique (CNRS) ont publié une analyse qui conclut que la défaunation en forêt tropicale menace également les arbres.
Pierre Dubreuil, directeur général de l’Office français de la biodiversité
Pierre Dubreuil, directeur général de l’Office français de la biodiversité
Depuis le 11 mai, la reprise s’organise progressivement partout en France. Environnement-magazine.fr propose aux professionnels de partager leur organisation, des réflexions sur l’impact du confinement et leur vision de l’après-crise. Aujourd’hui, nous donnons la parole à Pierre Dubreuil, directeur général de l’Office français de la biodiversité.
Le confinement a favorisé le retour des animaux marins sur le littoral méditerranéen
Le confinement a favorisé le retour des animaux marins sur le littoral méditerranéen
Pendant le confinement, la mission Sphyrna Odyssey, avec le soutien de la Fondation Prince Albert II de Monaco, a mené la mission « Quiet Sea » : une mission d’écoute du milieu marin.
Tous les articles BIODIVERSITÉ
En partenariat avec
Nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
Solar PV World Expo 2020
16 Août 2020
Solar PV World Expo 2020
EXPOBIOGAZ
2 Septembre 2020
EXPOBIOGAZ
20e Congrès international du recyclage automobile (IARC)
2 Septembre 2020
20e Congrès international du recyclage automobile (IARC)
+ d'événements
Emploi
- Dessinateur industriel H/F - Cognac (16)
- Alternance - Chargé(e) de Prévention Santé et Sécurité
- Jardinier / Jardinière
- INGENIEUR CHIMISTE EXPLOITATION F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.