Découvrez nos magazines
Formules print et numériques (à partir de 8,90 €)
Accès abonnés ✒ Nos offres magazines Voir nos offres
Menu

BIODIVERSITÉ
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Le changement climatique impacte les saisons polliniques

Partager :
Le changement climatique impacte les saisons polliniques
Par E.G, le 17 mars 2020
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Biodiversité
A l’occasion de la journée française de l’allergie, ce mardi 17 mars, les organismes de surveillance des pollens et des moisissures dans l’air ambiant, publient leur rapport pour l’année 2019.

L’Association des pollinariums sentinelles de France (APSF), la fédération Atmo France – qui regroupe les associations agréées de surveillance de la qualité de l’air – et le Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA), publient ce mardi 17 mars, le rapport de surveillance des pollens et moisissures dans l’air ambiant en 2019.

A l’occasion de la journée française de l’allergie, l’APSF, Atmo France et le RNSA rappellent qu’une personne sur quatre souffre d’allergie respiratoire. Leur rapport annuel a donc pour objectif de dépister les nouveaux allergiques, confirmer un diagnostic d’allergie, mettre en place des mesures comportementales adaptées, instaurer un traitement préventif ou curatif et évaluer l’efficacité du projet thérapeutique déjà suivi par les patients.

Une saison 2019 globalement plus intense

« Le nombre de personnes atteintes par cette allergie saisonnière augmente depuis plusieurs années. Cette pathologie a un impact non négligeable sur la qualité de vie des personnes allergiques et sur les dépenses de santé », soulignent les auteurs du rapport. D’après ce dernier, 50% des sources potentielles de la gêne respiratoire sont constitués par les pollens. 10% par les moisissures.

La saison pollinique du cyprès n’a pas été plus précoce en 2019, mais elle a été plus intense, « due à des conditions météorologiques très favorables tout au long de la floraison », précise le rapport. Concernant le bouleau, après une année record en 2018, 2019 a été plus calme. Pour l’ambroisie, « à part quelques sites dans les zones d’infestation, les quantités annuelles de ce pollen sont en diminution », peut-on lire. Une tendance à confirmer sur plusieurs années cependant. Enfin, les organismes de surveillance ont remarqué une présence plus précoce des graminées, pour la flouve et le vulpin, « et une fin de saison marquée par la présence de ray-grass et fléole », est-il précisé.

L’impact avéré du changement climatique

Par ailleurs, le rapport confirme l’impact du changement climatique sur la pollinisation et les moisissures. « Le changement climatique se manifeste principalement par une élévation des températures moyennes, un allongement des périodes chaudes et une modification du régime des précipitations. Or, la pollinisation est directement liée à la température et aux précipitations, qui impacte les dates de floraison et les quantités de pollens émis », expliquent les auteurs du rapport. Un effet variable selon les espèces, mais néanmoins avéré : pour les arbres à chatons et plantes vivaces, un climat plus chaud augmente les quantités de pollen émises. C’est le cas pour le bouleau par exemple, alors que pour les graminées, une diminution est observée. « Les répercussions sur les dates de floraison sont plus complexes. Le début de la saison pollinique du bouleau a ainsi connu jusqu’aux alentours de 2002 une avance moyenne de 0,2 à 7 jours par an, après quoi la tendance s’est inversée, au point que la pollinisation démarre maintenant aussi tard, voire plus tard qu’il y a trente ans », remarquent l’APSF, Atmo France et le RNSA. Les hivers trop doux retardant probablement la végétation.

Enfin, la croissance des teneurs atmosphériques en CO2 sont « susceptibles d’aggraver la fréquence des allergies au pollen, en augmentant de 50 à plus de 200% la production de pollen de chaque fleur de certaines graminées, comme la fléole des près ou de chaque fleur d’ambroisie », explique le rapport. De plus, la quantité de particules allergènes de chaque grain est majorée, « ce qui rend le pollen plus allergisant », concluent les auteurs.

A noter que les personnes allergiques peuvent échanger aujourd’hui avec des médecins allergologues via la plateforme de tchat mise en ligne par l’association Asthme & allergies. Un échange entièrement dématérialisé dans un contexte d’épidémie de Coronavirus, où les personnes asthmatiques et allergiques pourront obtenir des conseils médicaux.
CC0 Public Domain
Offre en ligne à partir de 8,90 €
Dans ce contexte particulier, le premier mois d'abonnement est offert.
Je m'abonne
Retrouvez toute l'information de cette rubrique dans le magazine Environnement Magazine.
Environnement Magazine, l'information de référence pour tous les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l'environnement.
Consulter le magazine
S'identifier
S'inscrire
  [Vidéo] La faune regagne la ville
Cette troisième semaine de confinement a permis aux animaux de reprendre du terrain en ville. C'est le cas dans de nombreuses métropoles mondiales où la population est confinée. Mais les professionnels des services essentiels - gestion de l'eau et des déchets par exemple - continuent d'assurer leurs missions.
+ de vidéos Environnement TV
Pour plus d'informations cliquez ici
À lire également
La pêche existait déjà à l’époque de l’homme de Néandertal
La pêche existait déjà à l’époque de l’homme de Néandertal
Une équipe de recherche internationale vient de mettre en évidence que les Néandertaliens chassaient, pêchaient et ramassaient des ressources alimentaires d’origine marine en grande quantité.
Earth hour 2020 : une édition 100% digitale
Earth hour 2020 : une édition 100% digitale
Crise sanitaire oblige, face à l’épidémie de Covid-19, le WWF a décidé de modifier son évènement annuel Earth hour. Il propose jusqu'a demain, une mobilisation digitale.
Un nouvel appel à projets pour protéger la biodiversité marine
Un nouvel appel à projets pour protéger la biodiversité marine
L’agence de l’eau Loire-Bretagne se mobilise à hauteur de deux millions d’euros pour préserver et restaurer la biodiversité marine.
Zones humides : le sobre anniversaire de la Convention Ramsar
Zones humides : le sobre anniversaire de la Convention Ramsar
A l’échelle mondiale, 35 % des zones humides ont disparu entre 1970 et 2015, un rythme trois fois supérieur à celui des forêts. La France fête le 49e anniversaire de la Convention Ramsar, premier traité international sur la conservation des ressources naturelles, avec l’inscription au réseau mondial d’un 50ème site national. Et sans politique volontariste de reconquête des milieux, en dehors des acquisitions de sites confiées au Conservatoire du littoral il y a quarante-cinq ans.
Le Conseil d'Etat somme la France de modifier la réglementation sur les OGM
Le Conseil d'Etat somme la France de modifier la réglementation sur les OGM
Dans une décision rendue ce vendredi 7 février, le Conseil d'Etat a jugé que certains organismes obtenus par mutagénèse doivent respecter la réglementation OGM.
Un Mooc pour découvrir les métiers de la transition écologique pendant le confinement
Un Mooc pour découvrir les métiers de la transition écologique pendant le confinement
A partir du 6 avril prochain, un cours en ligne (Mooc) permettra au grand public – et notamment aux lycéens et aux étudiants – de prendre connaissance de témoignages de professionnels œuvrant à la transition écologique.
Coronavirus et autres maladies émergentes : l'urgence à repenser la veille sanitaire mondiale
Coronavirus et autres maladies émergentes : l'urgence à repenser la veille sanitaire mondiale
Comment identifier précocement les nouveaux signaux épidémiques ? Face à l’épidémie de coronavirus, une vingtaine d’instituts de recherche et agences de santé publique tentent de répondre à cette question dans le cadre du projet Mood. Un projet coordonné par le Cirad.
Tous les articles BIODIVERSITÉ
En partenariat avec
Nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
Cycl'eau Bordeaux
7 Avril 2020
Cycl'eau Bordeaux
Confs'Amiante Bâti
5 Mai 2020
Confs'Amiante Bâti
HSE 2020
12 Mai 2020
HSE 2020
+ d'événements
Emploi
- TECHNICIEN DE MAINTENANCE INDUSTRIELLE H/F
- Plombier H/F
- Technicien / Technicienne qualité en industrie alimentaire
- Ingénieur de maintenance optique F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.