Découvrez nos magazines
Formules print et numériques (à partir de 8,90 €)
Accès abonnés ✒ Nos offres magazines Voir nos offres
Menu

BIODIVERSITÉ
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Le changement climatique impacte les saisons polliniques

Partager :
Le changement climatique impacte les saisons polliniques
Par E.G, le 17 mars 2020
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Biodiversité
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
A l’occasion de la journée française de l’allergie, ce mardi 17 mars, les organismes de surveillance des pollens et des moisissures dans l’air ambiant, publient leur rapport pour l’année 2019.

L’Association des pollinariums sentinelles de France (APSF), la fédération Atmo France – qui regroupe les associations agréées de surveillance de la qualité de l’air – et le Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA), publient ce mardi 17 mars, le rapport de surveillance des pollens et moisissures dans l’air ambiant en 2019.

A l’occasion de la journée française de l’allergie, l’APSF, Atmo France et le RNSA rappellent qu’une personne sur quatre souffre d’allergie respiratoire. Leur rapport annuel a donc pour objectif de dépister les nouveaux allergiques, confirmer un diagnostic d’allergie, mettre en place des mesures comportementales adaptées, instaurer un traitement préventif ou curatif et évaluer l’efficacité du projet thérapeutique déjà suivi par les patients.

Une saison 2019 globalement plus intense

« Le nombre de personnes atteintes par cette allergie saisonnière augmente depuis plusieurs années. Cette pathologie a un impact non négligeable sur la qualité de vie des personnes allergiques et sur les dépenses de santé », soulignent les auteurs du rapport. D’après ce dernier, 50% des sources potentielles de la gêne respiratoire sont constitués par les pollens. 10% par les moisissures.

La saison pollinique du cyprès n’a pas été plus précoce en 2019, mais elle a été plus intense, « due à des conditions météorologiques très favorables tout au long de la floraison », précise le rapport. Concernant le bouleau, après une année record en 2018, 2019 a été plus calme. Pour l’ambroisie, « à part quelques sites dans les zones d’infestation, les quantités annuelles de ce pollen sont en diminution », peut-on lire. Une tendance à confirmer sur plusieurs années cependant. Enfin, les organismes de surveillance ont remarqué une présence plus précoce des graminées, pour la flouve et le vulpin, « et une fin de saison marquée par la présence de ray-grass et fléole », est-il précisé.

L’impact avéré du changement climatique

Par ailleurs, le rapport confirme l’impact du changement climatique sur la pollinisation et les moisissures. « Le changement climatique se manifeste principalement par une élévation des températures moyennes, un allongement des périodes chaudes et une modification du régime des précipitations. Or, la pollinisation est directement liée à la température et aux précipitations, qui impacte les dates de floraison et les quantités de pollens émis », expliquent les auteurs du rapport. Un effet variable selon les espèces, mais néanmoins avéré : pour les arbres à chatons et plantes vivaces, un climat plus chaud augmente les quantités de pollen émises. C’est le cas pour le bouleau par exemple, alors que pour les graminées, une diminution est observée. « Les répercussions sur les dates de floraison sont plus complexes. Le début de la saison pollinique du bouleau a ainsi connu jusqu’aux alentours de 2002 une avance moyenne de 0,2 à 7 jours par an, après quoi la tendance s’est inversée, au point que la pollinisation démarre maintenant aussi tard, voire plus tard qu’il y a trente ans », remarquent l’APSF, Atmo France et le RNSA. Les hivers trop doux retardant probablement la végétation.

Enfin, la croissance des teneurs atmosphériques en CO2 sont « susceptibles d’aggraver la fréquence des allergies au pollen, en augmentant de 50 à plus de 200% la production de pollen de chaque fleur de certaines graminées, comme la fléole des près ou de chaque fleur d’ambroisie », explique le rapport. De plus, la quantité de particules allergènes de chaque grain est majorée, « ce qui rend le pollen plus allergisant », concluent les auteurs.

A noter que les personnes allergiques peuvent échanger aujourd’hui avec des médecins allergologues via la plateforme de tchat mise en ligne par l’association Asthme & allergies. Un échange entièrement dématérialisé dans un contexte d’épidémie de Coronavirus, où les personnes asthmatiques et allergiques pourront obtenir des conseils médicaux.
CC0 Public Domain
  [Vidéo] La reprise : à quel prix ?
Alors que la France est entrée en début de semaine dans la phase 2 du déconfinement, l'écologie sera-t-elle la grande oubliée de la relance post-Covid ?
+ de vidéos Environnement TV
UN POINT SUR LA REPRISE AVEC...
Matteo Carando, directeur d’ERG France
Les entreprises et acteurs de l’environnement organisent, depuis mi-mai, la reprise de leurs activités. Environnement-magazine.fr propose aux professionnels de partager leur organisation, des réflexions sur l’impact du confinement et leur vision de l’après-crise. Aujourd’hui, nous donnons la parole à Matteo Carando, directeur d’ERG France.
Toutes les interviews
Actu réglementaire
Décret du 1er juillet 2020 portant nomination au comité des finances locales institué par l'article L. 1211-1 du code général des collectivités territoriales Lire
Arrêté du 29 juin 2020 portant nomination au sein du Conseil national d'évaluation des normes Lire
Arrêté du 30 juin 2020 portant nomination de la directrice du Fonds d'indemnisation des victimes de l'amiante Lire
Arrêté du 25 juin 2020 pris pour l'application, en 2020, de l'article L. 1614-4 du code général des collectivités territoriales Lire
Arrêté du 29 juin 2020 portant interdiction de mise sur le marché de bouteilles de gaz métalliques non rechargeables contenant de l'hélium Lire
Arrêté du 22 juin 2020 pris en application du décret n° 2019-799 du 26 juillet 2019 fixant les modalités d'indemnisation du référent déontologue et du référent en matière de recueil des signalements émis par les lanceurs d'alerte de l'Autorité de sûreté nucléaire Lire
À lire également
Les espèces marines migrent six fois plus vite que les espèces terrestres en raison du réchauffement climatique
Les espèces marines migrent six fois plus vite que les espèces terrestres en raison du réchauffement climatique
Une étude franco-américaine, publiée ce lundi 25 mai dans la revue Nature Ecology & Evolution, s’intéresse aux migrations d’espèces marines et terrestres en raison du réchauffement climatique.
[Enquête] Les parcs nationaux à la peine
[Enquête] Les parcs nationaux à la peine
Créés par une loi de 1960, les parcs nationaux français ont vu leurs actions élargies à partir de 2006 par l’introduction de chartes de territoire. Mais depuis dix ans, ces établissements publics soumis à une baisse importante de leur effectif peinent à exercer leurs missions, entre protection d’une nature exceptionnelle et développement durable local.
Baudouin Vercken, co-fondateur d'EcoTree
Baudouin Vercken, co-fondateur d'EcoTree
La reprise s’organise depuis une semaine partout en France. Environnement-magazine.fr propose aux professionnels de partager leur organisation, des réflexions sur l’impact du confinement et leur vision de l’après-crise. Aujourd’hui, nous donnons la parole à Baudouin Vercken, co-fondateur d'EcoTree.
Une application pour aider les forestiers à déterminer la sensibilité des forêts
Une application pour aider les forestiers à déterminer la sensibilité des forêts
Ce lundi 15 juin, l'Institut national de la recherche pour l'agriculture, l'alimentation et l'environnement (Inrae) et l'Office national des forêts (ONF), annoncent le lancement de l'application mobile For-Eval, pour aider les gestionnaires à identifier les forêts les plus vulnérables.
Mathilde Massias, adjointe au directeur territorial Auvergne-Rhône-Alpes de l’ONF
Mathilde Massias, adjointe au directeur territorial Auvergne-Rhône-Alpes de l’ONF
Alors que débute la deuxième phase du déconfinement, les entreprises et acteurs de l’environnement organisent la reprise de leurs activités. Environnement-magazine.fr propose aux professionnels de partager leur organisation, des réflexions sur l’impact du confinement et leur vision de l’après-crise. Aujourd’hui, nous donnons la parole à Mathilde Massias, adjointe au directeur territorial Auvergne-Rhône-Alpes de l’ONF et directrice de l’agence études Auvergne-Rhône-Alpes.
Le confinement a favorisé le retour des animaux marins sur le littoral méditerranéen
Le confinement a favorisé le retour des animaux marins sur le littoral méditerranéen
Pendant le confinement, la mission Sphyrna Odyssey, avec le soutien de la Fondation Prince Albert II de Monaco, a mené la mission « Quiet Sea » : une mission d’écoute du milieu marin.
Pierre Dubreuil, directeur général de l’Office français de la biodiversité
Pierre Dubreuil, directeur général de l’Office français de la biodiversité
Depuis le 11 mai, la reprise s’organise progressivement partout en France. Environnement-magazine.fr propose aux professionnels de partager leur organisation, des réflexions sur l’impact du confinement et leur vision de l’après-crise. Aujourd’hui, nous donnons la parole à Pierre Dubreuil, directeur général de l’Office français de la biodiversité.
Tous les articles BIODIVERSITÉ
En partenariat avec
Nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
e-EUBCE
6 Juillet 2020
e-EUBCE
Salon de l’Association des Maires d’Ile-de-France
8 Juillet 2020
Salon de l’Association des Maires d’Ile-de-France
Solar PV World Expo 2020
16 Août 2020
Solar PV World Expo 2020
+ d'événements
Emploi
- Agent de réseau d'eau potable - H/F
- Opérateur Hydrocureur 35 H/F
- Jardinier / Jardinière
- PROGRAMMATEUR CPA et TST -BTS ELECTROTECHNIQUE-ALTERNANCE DIJON (2020-12768) F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.