Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Pierre Dubreuil, directeur général de l’Office français de la biodiversité

Pierre Dubreuil, directeur général de l’Office français de la biodiversité
Par Pierre Dubreuil, directeur général de l’Office français de la biodiversité, le 26 mai 2020.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------

Depuis le 11 mai, la reprise s’organise progressivement partout en France. Environnement-magazine.fr propose aux professionnels de partager leur organisation, des réflexions sur l’impact du confinement et leur vision de l’après-crise. Aujourd’hui, nous donnons la parole à Pierre Dubreuil, directeur général de l’Office français de la biodiversité.

Comment le déconfinement s'organise-t-il dans votre organisme ?

Depuis le 11 mai et jusqu’au 2 juin les agents de terrain, les inspecteurs de l’environnement ont repris leurs activités de police, de surveillance et de connaissance dans le respect des consignes de sécurité sanitaire. Les autres agents privilégient le télétravail au maximum des possibilités, l’accès aux bureaux devant rester exceptionnel. Ces agents remplissent leurs missions à distance et sont opérationnels à 100% durant cette période.

Quelles leçons pouvez-vous tirer de l’impact du confinement sur l'organisation du travail et de l'OFB ?

Cette période a été un peu complexe au départ car l’OFB est encore un jeune organisme né le 1er janvier 2020 de la fusion de deux établissements (AFB et ONCFS). Mais nous avons su nous adapter à la situation avec un dialogue social renforcé et de nouveaux outils de travail. Toutes les missions ont été assurées, notamment les interventions des agents de l’OFB pour prévenir ou corriger les atteintes à la biodiversité. Le nombre d’interventions a été réduit, certes, mais nous avons été présents. C’est une expérience inédite mais le bilan à ce jour nous prouve que cela a fonctionné. De nouvelles habitudes ont été prises qui se sont avérées positives et efficaces. Pour la suite il nous faudra réfléchir aux agendas en présentiel et à la valorisation du télétravail, avec cette réserve que le contact humain a beaucoup manqué. L’OFB a mis en place des communications soutenues et des dispositifs d’accompagnement auprès de tous ses agents pour les aider à surmonter les difficultés.

Quels seront, selon vous, les effets de la pandémie sur l'OFB ?

Pour un office comme le nôtre en création, cela nous a permis d’accélérer grandement l’évolution de nos process, notamment celui de la dématérialisation.

De façon plus globale, notre rôle est de porter la biodiversité et de mobiliser la société sur ces sujets. Nous avons fait des propositions à nos ministères de tutelle pour que la biodiversité soit placée au premier rang dans les politiques publiques et de relance économique.

Qu'avez-vous hâte de refaire après ce long confinement ?

La première chose que j’ai envie de faire, c’est de voir mes adjoints et mes collaborateurs physiquement. Il y a eu un vrai manque de contact physique. Voir les gens en visio c’est bien, mais les voir à 2 mètres c’est mieux. Je l’attends avec impatience. Le fait de pouvoir aller sur le terrain pour être au contact des agents de l’environnement est primordial aussi, j’ai eu la chance de pouvoir le faire la semaine dernière en Charente Maritime pour la réouverture des plages.

Selon-vous, à quoi ressemblera l'après Covid-19 ?

Il est difficile de parler du monde d’après, je ne suis pas devin et je n’ai pas peur de dire que je ne sais pas car nous ne sommes pas encore sortis d’affaire.

En revanche, je peux vous parler de mon espoir, celui d’une relance économique respectueuse de la biodiversité qui est absolument indispensable. Il faut être cohérent, c’est une question de politique globale et sectorielle : le vivant doit être au cœur des préoccupations futures et la prise de conscience existe. Maintenant, elle doit être durable. Il faut de la volonté pour bâtir un monde nouveau, plus vertueux et attentif aux conséquences de chacune de nos actions sur la biodiversité, dans tous les secteurs.

Pierre Dubreuil, directeur général de l’Office français de la biodiversité / OFB
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
[Vidéo] Ça m'énerve : nos caniveaux ne sont pas des poubelles !
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
Les invasions biologiques menacent les oiseaux et mammifères
Les invasions biologiques menacent les oiseaux et mammifères
Une étude du Cnrs révèle que 11 % de la diversité phylogénétique mondiale des oiseaux et des mammifères, est menacée de disparition par les invasions biologiques.
La famille des parcs naturels régionaux s'agrandit
La famille des parcs naturels régionaux s'agrandit
La France ajoute deux parcs naturels régionaux à sa liste : Doubs Horloger (Bourgogne - Franche-Comté) et Corbières-Fenouillèdes (Occitanie), deviennent respectivement les 57e et 58e membres de la grande famille des parcs.
Une économie fondée sur la conservation de la nature créerait plus d'emplois
Une économie fondée sur la conservation de la nature créerait plus d'emplois
Protection de la biodiversité et emploi font la paire ! Selon le WWF, 39 millions d’emplois seraient créés si les gouvernements du monde entier affectaient leurs dépenses à la nature. 
[Dossier biodiversité/2] La LPO soutient l’action locale des entreprises en Drôme-Ardèche
[Dossier biodiversité/2] La LPO soutient l’action locale des entreprises en Drôme-Ardèche
Dans la Drôme et l’Ardèche, la LPO Auvergne-Rhône-Alpes est à l’initiative de la création, en 2016, du club d’entreprises Continuum, engagé dans la protection de la biodiversité locale. Les membres financent des actions de la LPO sur leur territoire et agissent individuellement pour la biodiversité.
La Banque Postale signe le « Finance for Biodiversity Pledge »
La Banque Postale signe le « Finance for Biodiversity Pledge »
Le « Finance for Biodiversity Pledge » tente de concilier protection de la biodiversité et finance durable. En signant cette initiative, la Banque Postale s’engage à développer une stratégie en faveur de l'environnement.
L'OFB et le Cerema coopèrent contre l'érosion des sols
L'OFB et le Cerema coopèrent contre l'érosion des sols
L'Office français de la biodiversité (OFB) et le Centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement (Cerema) signent une convention-cadre afin de renforcer leur coopération pour la protection de la biodiversité.
[Dossier biodiversité/1] Bouygues Immobilier construit une stratégie à l’échelle de ses projets
[Dossier biodiversité/1] Bouygues Immobilier construit une stratégie à l’échelle de ses projets
Pour réduire les impacts sur la biodiversité de ses programmes, Bouygues Immobilier a orienté sa démarche vers la réduction des surfaces consommées et l’augmentation des surfaces végétalisées grâce à sa « calculette biodiversité ».
Tous les articles BIODIVERSITÉ
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.