Découvrez nos newsletters
Gratuites et spécialisées dans votre secteur
Accès abonnés ✉ Nos newsletters gratuites Je m'abonne
Menu

BIODIVERSITÉ
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Alerte rouge pour les lémuriens, le grand hamster ou la baleine franche

Partager :
Alerte rouge pour les lémuriens, le grand hamster ou la baleine franche
Par Environnement Magazine avec AFP, le 10 juillet 2020
DÉCOUVREZ NOTRE NEWSLETTER GRATUITE
Biodiversité
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Des lémuriens de Madagascar, le grand hamster d’Alsace ou encore la baleine franche de l’Atlantique nord ont fait un nouveau pas vers l’extinction, victimes des activités de l’Homme, a mis en garde l’UICN en publiant sa nouvelle liste rouge ce jeudi 9 juillet.

Selon les experts biodiversité de l’ONU (IPBES), environ un million d’espèces animales et végétales sur les quelque 8 millions estimées sur Terre sont menacées d’extinction, dont « beaucoup dans les prochaines décennies ». Mais ces chiffres sont des extrapolations basées sur les évaluations d’une fraction des espèces, en particulier sur la fameuse liste rouge de l’Union internationale pour la conservation de la nature, référence en la matière qui s’enrichit chaque année de l’étude de nouvelles espèces. Désormais, sur 120.372 espèces passées au crible, 32.441 sont menacées d’extinction (13.898 vulnérables, 11.732 en danger et 6.811 en danger critique), soit plus de 25%.

« Le monde doit agir rapidement pour arrêter le déclin des populations d’espèces et prévenir les extinctions causées par l’Homme », a plaidé Jane Smart, directrice du groupe de conservation de la biodiversité de l’UICN.

Les primates africains menacés par la déforestation

La liste rouge 2020 complète en particulier l’évaluation des primates africains, attirant surtout l’attention sur les lémuriens, endémiques de Madagascar. Ainsi, 103 des 107 espèces de lémuriens sont menacées, « principalement en raison de la déforestation et de la chasse » et 33 d’entre eux sont en danger critique, dernière catégorie avant l’extinction. Sans les importants efforts humains et financiers déployés pour sa conservation (aires protégées, reforestation, éco-tourisme...) certaines, comme le lépilémur du Sahafary « seraient sans doute déjà éteintes », note Russ Mittermeier, spécialiste des primates pour l’organisation.

Mais ces campagnes n’ont pas permis d’empêcher 13 espèces de lémuriens de passer dans la catégorie « en danger critique », comme le sifaka et le microcèbe mignon, plus petit primate du monde, tous deux victimes de la destruction de leur habitat par l’agriculture sur brûlis et l’exploitation forestière.

Dans le reste de l’Afrique, plus de la moitié des espèces de primates (54 sur 103) sont également menacées, comme le colobe à longs poils désormais en danger critique.

Champignon « le plus cher du monde »

Cela montre « que l’Homo Sapiens doit changer radicalement sa relation avec les autres primates, et avec la nature dans son ensemble », souligne Grethel Aguilar, directrice générale par intérim de l’UICN, dont le congrès qui devait se tenir en juin a été reporté à janvier 2021 à cause du Covid-19.

La nouvelle liste rouge s’inquiète également du sort du hamster d’Europe, qui passe lui aussi en danger critique. Et « si rien ne change, l’espèce pourrait disparaître au cours des 30 prochaines années », s’alarme l’UICN. Le rongeur autrefois abondant à travers l’Europe, jusqu’en Russie, a aujourd’hui disparu des trois quarts de son habitat originel en Alsace (où il est connu sous le nom de grand hamster d’Alsace) et en Europe de l’Est. Une régression liée à un taux de reproduction en chute libre: une femelle a aujourd’hui en moyenne 5 ou 6 petits par an, contre 20 pendant la majeure partie du XXe siècle. Pour des raisons multiples liées semble-t-il à l’extension de la monoculture, au développement industriel, au réchauffement climatique ou à la pollution lumineuse.

La liste rouge voit également l’entrée comme « vulnérable » du champignon chenille, « le plus cher du monde ». Ce parasite, qui pousse hors du corps d’une larve de papillon qu’il a colonisée et tuée, est très prisé de la médecine traditionnelle chinoise. Mais pour répondre à la demande, les récoltes sur le plateau tibétain où il pousse ont grimpé en flèche et depuis 15 ans, la population de ce champignon parfois surnommé « viagra de l’Himalaya » a diminué d’au moins 30%, selon le communiqué.

Plus que 250 baleines franches dans l’Atlantique nord

La liste rouge souligne enfin le danger qui pèse sur les baleines franches de l’Atlantique nord, dont il restait moins de 250 adultes fin 2018 (-15% depuis 2011). Victimes de collisions avec les navires et des filets de pêche, mais aussi du réchauffement des océans, elles sont à un pas de l’extinction.

Alors que de nombreux scientifiques estiment que la 6e extinction de masse a commencé, « la liste rouge est un baromètre de la vie sur Terre », a commenté Andrew Terry, de la Zoological Society of London. Alors « nous devons tenir compte de ses avertissements et prendre les mesures audacieuses nécessaires pour assurer un avenir dans lequel la vie sauvage et l’humanité prospèrent ».
 
Pixabay / DR
Retrouvez toute l'information de cette rubrique dans :
Environnement Magazine
Pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
  [Vidéo] Trois questions à : Alexis de Gérard, directeur de Pollutec
+ de vidéos Environnement TV
Dernier numéro
Décembre 2020
Sommaire
Découvrir
Actu réglementaire
Arrêté du 26 novembre 2020 modifiant la répartition des postes offerts au titre de l'année 2020 au recrutement sans concours dans le grade d'adjoint administratif des administrations de l'Etat au ministère de la transition écologique ouvert par arrêté du 7 juillet 2020 Lire
Arrêté du 26 novembre 2020 modifiant la répartition des postes offerts au titre de l'année 2020 au recrutement sans concours dans le grade d'agent d'exploitation des travaux publics de l'Etat au ministère de la transition écologique ouvert par arrêté du 7 juillet 2020 et modifié par arrêté du 9 octobre 2020 Lire
Arrêté du 26 novembre 2020 modifiant le nombre de postes offerts au titre de l'année 2020 au concours externe d'agent d'exploitation principal des travaux publics de l'Etat au ministère de la transition écologique ouvert par arrêté du 7 juillet 2020 et modifié par arrêté du 9 octobre 2020 Lire
Arrêté du 19 novembre 2020 portant nomination de membres de missions régionales d'autorité environnementale du Conseil général de l'environnement et du développement durable (MRAe) Lire
Arrêté du 21 novembre 2020 relatif aux mesures transitoires du régime de certification des compétences des personnes physiques réalisant l'inspection périodique des systèmes de climatisation et des pompes à chaleur réversibles dont la puissance frigorifique est supérieure à 12 kilowatts Lire
Arrêté du 10 novembre 2020 portant agrément de l'association Saint Vincent de Paul Lire
Décret du 27 novembre 2020 autorisant la société Orano Cycle à modifier l'installation nucléaire de base n° 116, dénommée « UP3-A », implantée dans l'établissement de La Hague (département de la Manche) et modifiant le décret du 12 mai 1981 autorisant la Compagnie générale des matières nucléaires à créer, dans son établissement de La Hague, des usines de traitement d'éléments combustibles irradiés provenant des réacteurs nucléaires à eau ordinaire. Usine dénommée « UP 3-A » Lire
Décret du 27 novembre 2020 modifiant le périmètre des installations nucléaires de base n° 111 et n° 112 de la centrale nucléaire de Cruas, exploitées par la société Electricité de France - Société Anonyme (EDF-SA) et situées sur les territoires des communes de Cruas et de Meysse (département de l'Ardèche) Lire
Décret n° 2020-1455 du 27 novembre 2020 portant réforme de la responsabilité élargie des producteurs Lire
Délibération n° 2020-278 du 19 novembre 2020 portant vérification de la conformité du barème des tarifs réglementés de vente de gaz proposé par Engie pour le mois de décembre 2020 Lire
Arrêté du 23 novembre 2020 portant nomination au conseil d'administration de l'Etablissement public Grand Paris Aménagement Lire
Arrêté du 25 novembre 2020 portant nomination au conseil d'administration de l'établissement public chargé de l'aménagement de la Ville nouvelle de Sénart Lire
Arrêté du 24 novembre 2020 portant nomination au conseil d'administration du Fonds pour le développement d'une politique intermodale des transports dans le massif alpin Lire
Arrêté du 23 novembre 2020 portant nomination au conseil d'administration de l'Etablissement public Grand Paris Aménagement Lire
Arrêté du 4 novembre 2020 portant nomination d'un directeur régional adjoint de l'environnement, de l'aménagement et du logement (région Auvergne-Rhône-Alpes) Lire
Arrêté du 24 novembre 2020 autorisant au titre de l'année 2021 l'ouverture d'un examen professionnel de vérification d'aptitude aux fonctions de pupitreur Lire
Arrêté du 20 novembre 2020 fixant au titre de l'année 2021 le nombre de postes offerts à l'examen professionnel d'accès au grade de chargé d'études documentaires principal du corps interministériel des chargés d'études documentaires Lire
Arrêté du 23 novembre 2020 portant nomination de membres du conseil d'administration de l'Ecole nationale des ponts et chaussées Lire
Décret du 25 novembre 2020 portant nomination au conseil d'administration de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie Lire
Arrêté du 20 novembre 2020 portant agrément de la société de coordination « Groupe Habitat en Seine-Saint-Denis, société de coordination » Lire
À lire également
[Tribune] Les incendies en Amazonie sont plus désastreux que jamais et le changement climatique n'en est pas la seule cause
[Tribune] Les incendies en Amazonie sont plus désastreux que jamais et le changement climatique n'en est pas la seule cause
Menacée par la sécheresse et par les incendies, la forêt amazonienne subit aussi les conséquences d'une politique hostile. Pieter van Midwoud, responsable principal des plantations chez le navigateur Ecosia, revient sur la responsabilité humaine dans la dégradation de la forêt. 
Certains groupes de vertébrés sont davantage concernés par l’extinction
Certains groupes de vertébrés sont davantage concernés par l’extinction
Un article de l’université de McGill et publié dans la revue Nature donne à voir un bilan plus optimiste de l’extinction de la biodiversité. Seuls certains groupes seraient concernés par l’effondrement massif.
Selon un rapport, protéger la vie animale enraye les pandémies
Selon un rapport, protéger la vie animale enraye les pandémies
Un nouveau rapport de l’IPBES (Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques) définit les liens entre les pandémies et la détérioration de l’environnement. Pour l’institut , si la majorité des maladies sont d’origine animale, elles sont surtout causées par l’activité humaine.
L'Union européenne n'offrirait qu'une protection superficielle aux systèmes marins
L'Union européenne n'offrirait qu'une protection superficielle aux systèmes marins
Un rapport publié le 26 novembre par la Cour des comptes européenne basé sur quatre zones estime que les actions réglementaires et financières de l’Union européenne ne suffisent pas encore à maintenir le bon état écologique des eaux marines.
Ekosea récolte 125.000 euros
Ekosea récolte 125.000 euros
La première plateforme de financement participatif consacrée à l’océan, à l’environnement et l’outdoor annonce une levée de fonds de 125.000 euros.
L’IDFC prend des engagements pour la biodiversité
L’IDFC prend des engagements pour la biodiversité
L’International Development Finance Club (IDFC), un groupe de 26 banques de développement régionales et nationales, a adopté une position commune pour engager des actions en faveur de la biodiversité.
Biodiv-Wind lève 800.000 euros pour protéger l'avifaune des pales des éoliennes
Biodiv-Wind lève 800.000 euros pour protéger l'avifaune des pales des éoliennes
Éviter la collision de l’avifaune avec les pales des éoliennes : c’est l’objectif de la start-up biterroise Biodiv-Wind, qui a levé 800.000 euros pour accélérer son développement national et international.
Tous les articles BIODIVERSITÉ
En partenariat avec
Événements
Pollutec 2020
1er Décembre 2020
PEXE : La rencontre « solutions innovantes pour les ports durables »
3 Décembre 2020
Confs'Amiante Hors-série Indus
8 Décembre 2020
+ d'événements
Emploi
- Chef de Projet Environnement - ICPE (H/F)
- Chef de projet réalisation industries H/F
- Ouvrier / Ouvrière du paysage
- CHARGE DE RELATIONS A L’USAGER PROJET TRAMWAY 10 F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.