Offre Silver (à partir de 8,90 €)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Les sites marins du Patrimoine mondial joueraient un rôle clé dans la lutte contre le changement climatique

Les sites marins du Patrimoine mondial joueraient un rôle clé dans la lutte contre le changement climatique
Le carbone bleu présent dans les sites marins protégés contribuerait à la lutte contre le réchauffement climatique. Crédits : Unesco/DR
Par Abdessamad Attigui, le 3 mars 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
L’Unesco a publié, le 25 février, la première évaluation scientifique des écosystèmes de carbone bleu présents dans les sites du patrimoine mondial marin. Ce rapport met en évidence la valeur essentielle de ces habitats pour la lutte contre le changement climatique.

Des écosystèmes marins protégés capables d’absorber une grande quantité de carbone… Telle est la découverte mise en avant dans le rapport de l’Unesco publié le 25 février. L’analyse démontre que les sites du patrimoine mondial marin sont « les gardiens des plus grands écosystèmes de carbone bleu dans le monde, ce qui les rend plus précieux que jamais ». Ces écosystèmes couvrent une superficie de 207 millions d’hectares, ce qui représentait 10 % de toutes les zones marines protégées dans le monde en 2020.

Même si leur étendue ne représente que 1 % des océans de la planète, ces sites analysés abritent au moins 21 % de la surface totale des écosystèmes de carbone bleu et 15 % de l’ensemble des ressources de carbone bleu dans le monde. Les scientifiques ont ainsi découvert que les herbiers marins, les marais salants et les mangroves, baptisés « écosystèmes de carbone bleu », figuraient parmi les puits de carbone les plus puissants qui soient. Ces sites constituent un environnement naturel capable d’absorber le dioxyde de carbone dans la biosphère, expliquent les chercheurs. En stockant d’importantes quantités de carbone provenant de l’atmosphère ou des océans, ces écosystèmes permettent d’atténuer le changement climatique.

« Situés en bordure des côtes, les écosystèmes de carbone bleu jouent un rôle écologique important dans le cycle du carbone et des nutriments en constituant des alevinières et des habitats pour de nombreuses espèces marines et terrestres, mais également dans la protection des côtes, et dans la préservation des moyens de subsistance et du bien-être des populations locales », a déclaré Ernesto Ottone R., sous-Directeur général pour la culture de l’Unesco.

Des crédits carbones pour la protection de cette biodiversité marine

Parmi les écosystèmes naturels les chercheurs citent les mangroves des Sundarbans, présents en Inde et Bangladesh ; le Parc national des Everglades aux États-Unis, et la Baie Shark située en Australie occidentale qui abritant le plus grand écosystème d’herbiers marins documenté du monde ; la Grande Barrière, qui abrite le plus vaste écosystème de prairies sous-marines de la planète.

En revanche, cet ensemble d’écosystèmes marins est confronté à la pollution plastique et au changement climatique. L’Unesco mène la barque pour la mise en place de stratégies spécifiques de conservation du carbone bleu. Pour encourager au financement de la préservation des écosystèmes de carbone bleu, des crédits carbones pourraient être distribués aux Etats ayant contribués à la restauration et la préservation des écosystèmes dégradés. Ces stratégies d’encouragement permettront aux écosystèmes de retrouver leur fonction vitale et orienter les pays à respecter leurs engagements dans le cadre de l’Accord de Paris.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
[Vidéo] Agriculteurs bio : la difficile relève
[Vidéo] Agriculteurs bio : la difficile relève
En Bretagne, de plus en plus d'exploitations ne trouvent pas de repreneurs. Les explications avec la chronique d'Agnès Breton.
Helios, la nouvelle écobanque engagée pour le climat
Helios, la nouvelle écobanque engagée pour le climat
La jeune écobanque Helios a lancé, le 23 février, son offre de compte bancaire en ligne. Sa particularité ? Elle s’engage à ne financer aucune activité nocive pour l’environnement.
Une première coalition mondiale pour le développement des algues marines
Une première coalition mondiale pour le développement des algues marines
Le Cnrs, la Fondation Lloyd’s Register et le Pacte mondial des Nations unies (UNGC) ont lancé la Safe Seaweed Coalition. Sa vocation : développer la culture et l’utilisation des algues.
La Bièvre se redécouvre
La Bièvre se redécouvre
Après L’Haÿ-les-Roses, le conseil départemental du Val-de-Marne poursuit les travaux de remise à ciel ouvert de la Bièvre, une rivière francilienne dont le lit traverse quatre départements avant de se jeter dans la Seine. Début 2022, de nouvelles berges serpenteront à Arcueil et Gentilly.
L’Office français de la biodiversité et l’Ifremer coopèrent pour la protection de la biodiversité marine
L’Office français de la biodiversité et l’Ifremer coopèrent pour la protection de la biodiversité marine
L’Ifremer, et l’Office français de la biodiversité ont signé ce jeudi 11 mars, un accord-cadre d’une durée de quatre ans visant à renforcer leur partenariat.
[Tribune] IFAW, le Fonds international pour la protection des animaux
[Tribune] IFAW, le Fonds international pour la protection des animaux
"Souvenons-nous que nous ne sommes pas les seuls à mériter les forêts", a déclaré Melissa Liszewski, responsable principale de programme Engagement des communautés IFAW. Elle revient sur la déforestation et les conséquences environnementales et sociétales qu'elle engendre. 
Site naturel du Carnet : un recours judiciaire déposé contre le projet d’aménagement
Site naturel du Carnet : un recours judiciaire déposé contre le projet d’aménagement
L’association Mouvement National de lutte pour l'Environnement et Notre Affaire À Tous ont déposé, ce jeudi 18 février, un recours au tribunal de Saint Nazaire pour reconnaître « l’illégalité » des travaux d’aménagement sur le site du Carnet (Pays de la Loire).
Tous les articles BIODIVERSITÉ
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.