Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
Pollutec 2021
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Le plan pollinisateurs mis en consultation publique

Le plan pollinisateurs mis en consultation publique
Le plan s'appliquera sur la période 2021-2026. Crédits : Pixabay
Par A.A, le 29 juin 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation et Bérangère Abba, secrétaire d’État auprès de la ministre de la Transition écologique, chargée de la Biodiversité ont annoncé lundi 28 juin, le lancement de la consultation publique sur le plan national en faveur des insectes pollinisateurs (abeilles domestiques et sauvages, bourdons, papillons, mouches, …) et de la pollinisation.

Face au déclin préoccupant des insectes pollinisateurs, le gouvernement a mis en place un plan d’actions pour assurer leur préservation. Celui-ci, mis à la consultation du public jusqu’au 20 juillet 2021, se donne pour objectif de mobiliser l’ensemble des acteurs en faveur des insectes pollinisateurs et de la pollinisation.

« Enrayer le déclin des pollinisateurs est indispensable pour garantir le niveau de production de nos cultures. 70 % des cultures dépendent de la pollinisation et les études montrent que 40 % de la valeur économique agricole est directement liée au niveau de pollinisation. Le plan mis en consultation aujourd’hui propose une approche globale et cohérente pour garantir la protection des pollinisateurs sauvages et domestiques, grâce à une mobilisation collective à l’échelle nationale », a déclaré Barbara Pompili, dans un communiqué.

Valorisation des insectes pollinisateurs

Six axes constituent ce plan qui doit s’appliquer sur la période 2021-2026, afin « d’amplifier les actions qui concourent à la préservation et à la valorisation des insectes en engageant toutes les parties prenantes à agir en leur faveur ». Il prévoit :

-  l’intégration des actions favorables aux insectes pollinisateurs dans les pratiques de nombreux secteurs d’activités (agriculture, forêt, aménagement urbain, industries, infrastructures de transport, etc.) ainsi que dans les espaces naturels protégés ;

-  la préservation du bon état de santé des abeilles ;

-  le soutien à la filière apicole en développant par exemple, la production et la valorisation des miels, pour garantir la viabilité des exploitations apicoles françaises et le maintien d’un cheptel apicole important sur le territoire national ;

- l’objectivation du déclin des insectes pollinisateurs sauvages avec la publication de listes rouges d’espèces particulièrement menacées ;

- l’acquisition de nouvelles connaissances sur les facteurs de stress qui exercent une action seule ou combinée sur les insectes pollinisateurs, afin de cibler les mesures les plus efficaces pour leur protection ;

-  un arrêté révisant les règles d’utilisation des produits phytopharmaceutiques en période de floraison, prévoyant : d’évaluer le risque pour les pollinisateurs de manière systématique et pour tous les types de produits phytosanitaires (actuellement, cette évaluation n’est pas systématique et ne porte que sur les insecticides et acaricides) ; d’appliquer ces produits en dehors de la présence d’abeilles : désormais les traitements devront, dans le cas général, être effectués entre deux heures avant le coucher du soleil et trois heures après le coucher du soleil.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
Contenu de marque
  Dis ENGIE, ça se recycle les éoliennes ?
Contenu de marque
  Allison Transmission expose sur le salon Pollutec
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
Une cartographie complète des récifs coralliens des eaux peu profondes
Une cartographie complète des récifs coralliens des eaux peu profondes
La cartographie des récifs coralliens tropicaux Allen Atlas Coral est désormais la ressource la plus complète et précise de ces écosystèmes. Les scientifiques et les décideurs politiques peuvent s’en saisir pour renforcer la conservation des coraux.
Les invasions biologiques menacent les oiseaux et mammifères
Les invasions biologiques menacent les oiseaux et mammifères
Une étude du Cnrs révèle que 11 % de la diversité phylogénétique mondiale des oiseaux et des mammifères, est menacée de disparition par les invasions biologiques.
Deux associations attaquent l’État en justice pour manquement à la protection de la biodiversité
Deux associations attaquent l’État en justice pour manquement à la protection de la biodiversité
L’État serait-il coupable de la sixième extinction de masse ? Les ONG Notre Affaire à Tous et Pollinis entendent faire reconnaître la responsabilité de l’État en l’attaquant en justice pour manquement à ses obligations de protection de la biodiversité.
La Banque Postale signe le « Finance for Biodiversity Pledge »
La Banque Postale signe le « Finance for Biodiversity Pledge »
Le « Finance for Biodiversity Pledge » tente de concilier protection de la biodiversité et finance durable. En signant cette initiative, la Banque Postale s’engage à développer une stratégie en faveur de l'environnement.
La famille des parcs naturels régionaux s'agrandit
La famille des parcs naturels régionaux s'agrandit
La France ajoute deux parcs naturels régionaux à sa liste : Doubs Horloger (Bourgogne - Franche-Comté) et Corbières-Fenouillèdes (Occitanie), deviennent respectivement les 57e et 58e membres de la grande famille des parcs.
La moitié de la flore terrestre n'a pas encore été photographiée
La moitié de la flore terrestre n'a pas encore été photographiée
Près de la moitié de la flore terrestre n’a jamais été photographiée à l’état sauvage, estiment des auteurs dans une étude. Cette faiblesse d’illustration constitue un obstacle pour l’identification et la protection de la biodiversité végétale.
Congrès de l’UICN à Marseille, dernière étape avant la COP15 Biodiversité
Congrès de l’UICN à Marseille, dernière étape avant la COP15 Biodiversité
Érosion de la biodiversité, montée des eaux, ou encore disparition des espèces... les changements climatiques s’intensifient et menacent la nature. Dans un contexte marqué par le cri d’alerte du GIEC, l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), rassemble du vendredi 03 jusqu’au 11 septembre à Marseille les gouvernements et ONG au Congrès mondial de la nature.
Tous les articles BIODIVERSITÉ
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.