Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines

BIODIVERSITÉ
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

[Tribune] L’importance de considérer la biodiversité comme un élément clé de la stratégie d'entreprise

[Tribune] L’importance de considérer la biodiversité comme un élément clé de la stratégie d'entreprise
Edith Martin, Global Biodiversity Lead chez Quantis. Crédit : DR
Par Edith Martin, Global Biodiversity Lead chez Quantis, le 14 mars 2022.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
La cinquième des neuf limites planétaires critiques, seuils en deçà desquels l’humanité peut survivre et prospérer, vient d’être franchie. Les scientifiques continuent d’alerter en appelant à un changement fondamental dans la façon dont nous cultivons, gouvernons, produisons et consommons. Edith Martin, Global Biodiversity Lead au sein du cabinet de conseil en développement durable Quantis, revient sur les pratiques que les entreprises pourraient prendre en compte pour mieux intégrer le volet biodiversité dans leur stratégie.

La vie est partout et est une, sinon la, pierre angulaire de notre économie. Si vous prenez quelques secondes pour réfléchir à ce que la vie des autres êtres vivants vous apporte, vous allez vite vous rendre compte que tout ce que vous mangez et portez sont issus d’êtres vivants. Sans eux, vous aurez aussi de grandes difficultés à respirer (le cycle de l’oxygène est fortement dépendant de la photosynthèse et donc des végétaux).

Paradoxalement, cette vie qui sert à notre propre existence et à nos modes de vie, nous la détruisons en silence. « Crise biologique » ou  encore « sixième extinction de masse » : quel que soit le nom qui lui est donné, l’effondrement toujours plus rapide de la biodiversité a déjà (cf. crise COVID 19) et aura de dangereuses répercussions sur la résilience de nos écosystèmes, ainsi que sur la santé et la sécurité humaines.

Le changement climatique est aujourd’hui largement connu et beaucoup d’entreprises se sont saisies du sujet. La science est très claire sur les chemins à suivre et il existe de nombreux outils homogènes pour comprendre, mesurer et réduire les émissions pour limiter le réchauffement climatique à 1,5°C. La biodiversité quant à elle est par nature complexe, et si la science est unanime sur le fait qu’elle est en danger et sur les causes de l’extinction (l’activité humaine), elle l’est beaucoup moins sur les différents chemins à prendre pour limiter la casse. De plus, l’extinction est multifactorielle et cela rend encore plus complexe de comprendre, mesurer et réduire pour une entreprise son impact sur la biodiversité.

Résultat : l’action des entreprises en faveur de la biodiversité en est là où la stratégie climatique en était il y a une vingtaine d’années : à ses balbutiements. Pourtant, climat et biodiversité sont intimement liés, et nous n’avons pas le loisir d’attendre.

Pourquoi la biodiversité conditionne l’activité économique

Tout d’abord, il est fondamental de comprendre que la biodiversité et la réussite - voire la survie - d’une entreprise vont souvent de pair. Une étude de Swiss Re Institute estime que plus de la moitié du PIB mondial dépend de la bonne santé de la biodiversité et de la performance des services écosystémiques. La chute libre de cette dernière est donc une mauvaise nouvelle pour la résilience et la pérennité du tissu économique.

Un scénario selon lequel les industries exploitant les ressources continueraient de traiter leurs affaires courantes comme si de rien n’était, est totalement illusoire. Et cela peut être rendu tangible. Très vite. Ainsi, 73 % des fibres naturelles consommées par l’industrie textile est produit par une seule espèce de coton (alors qu’il en existe plus de 50), or en 2040, les zones où sont cultivées le coton seront exposées à un risque élevé de changement climatique (avec des températures supérieures à 40°C), faisant ainsi du coton l’une des commodités les plus en danger de nos modes de consommation.

Par quoi commencer ? Bon nombre d’entreprises se concentrent sur des matières premières ou des espèces emblématiques ou symboliques qui présentent des risques pour la réputation d’une marque. Cette approche à court terme, « marketée » et désuète est souvent réactionnelle et déconnectée de toute autre initiative durable. Les entreprises passent alors à côté de points chauds cruciaux dans leur chaîne de valeur et manquent les facteurs sous-jacents qui mettent leurs activités en péril. Or, comme pour la stratégie climatique, il faut envisager une approche systémique globale, pertinente, alignée sur la science, et ancrée dans une stratégie d’entreprise.

D’abord, chercher à évaluer son impact sur la biodiversité

Diverses méthodes et techniques d’évaluation ont vu le jour. On en compte plusieurs centaines et le projet ALIGN vise aujourd’hui à aligner les différentes méthodes pour les entreprises. 

Ce qui est important, c’est que la méthode puisse considérer l’ensemble de la chaîne de valeur de l’entreprise, car les impacts ont souvent lieu dans la chaîne d’approvisionnement, et qu’elle considère les cinq causes de l’érosion de la biodiversité listées par l’IPBES. Les analyses du cycle de vie (ACV) qui étudient l’impact sur le changement climatique, l’épuisement des ressources en eau, les émissions polluantes et l’utilisation des terres à l’échelle d’une entreprise (et non d’un produit) sont un outil puissant. Elles permettent aux entreprises d’appréhender leur impact sur l’ensemble de la chaîne de valeur, de recenser les matières premières et les activités qui ont la plus grande incidence sur la nature, ainsi que de définir leur incidence géographique.

Avec cette ligne de départ, il est alors possible de mettre au point l’approche idéale et les méthodes à utiliser, par exemple des initiatives spécifiques au terrain, une stratégie d’engagement de la part des fournisseurs, ou le grand plongeon dans une problématique spécifique, telle que la santé des sols. Des ateliers ou formations peuvent également s’avérer cruciaux pour motiver les parties prenantes internes à prendre part à l’initiative.

Ensuite s’appuyer sur des initiatives reconnues

Lorsque l’initiative Science Based Targets a été lancée en 2015, elle a servi de catalyseur pour une nouvelle référence en matière de stratégie climatique. Son pendant, le Science Based Targets for Nature devrait bientôt avoir le même effet dans le cadre de la préservation de la  biodiversité avec l’opportunité inouïe de pouvoir contribuer à inverser la destruction de la nature et à la régénérer. Grâce à une analyse d’impact sur la biodiversité, les entreprises seront alors armées pour fixer leurs objectifs et avancer dans l’élaboration d’une stratégie fondée sur la science en matière de biodiversité.

Par ailleurs, de nouvelles initiatives de collaboration mettent la biodiversité à l’ordre du jour, à l’instar de la Commission européenne dans le cadre de la campagne Business et Biodiversité. En septembre 2020, un nombre record d’entreprises, cumulant un chiffre d’affaires de 4 billions de dollars, a également répondu à l’appel à l’action de la coalition internationale Business for Nature, qui a pour but d’enjoindre aux gouvernements d’adopter des politiques visant à inverser la destruction de la nature d’ici la fin de cette décennie.

En attendant donc qu’une norme globale soit instaurée, rien n’empêche les entreprises de se saisir du sujet et de trouver des solutions là où elles existent déjà pour avancer dans la prise en compte de la biodiversité sur l’ensemble de sa chaîne de valeur et viser des résultats à la hauteur des enjeux.
Rejoignez-nous sur LinkedIn, Facebook et Twitter
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
[Vidéo] Sartrouville abrite la plus grande ferme bioponique de France
Dernier numéro
Hydroplus
Le magazine des professionnels de l’eau et de l’assainissement. (supplément d’EM)
Avril 2022
Sommaire
Découvrir
S'abonner
Les numéros
Actu réglementaire
Arrêté du 23 mai 2022 suspendant pour l'année 2022 l'application de l'arrêté du 26 mars 2004 relatif au report de la date de broyage et de fauchage de la jachère de tous terrains à usage agricole Lire
Décret n° 2022-809 du 14 mai 2022 relatif à l'aide à l'acquisition ou à la location de taxis peu polluants accessibles en fauteuil roulant Lire
Arrêté du 12 mai 2022 portant création de comités sociaux d'administration et de formations spécialisées à la direction générale de l'aviation civile et à l'Ecole nationale de l'aviation civile Lire
Arrêté du 11 avril 2022 portant approbation du plan de gestion des risques d'inondation du bassin Artois-Picardie Lire
Arrêté du 11 mai 2022 portant création d'une commission administrative paritaire compétente à l'égard des agents exerçant des fonctions d'encadrement supérieur et de direction au ministère chargé de la transition écologique, au ministère chargé de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales et au ministère chargé de la mer Lire
Arrêté du 10 mai 2022 portant agrément du laboratoire de l'usine de Parentis-en-Born de la Société CHEMVIRON pour effectuer le classement du charbon actif (N° ONU 1362) en vue de leur transport maritime en colis Lire
Décret n° 2022-795 du 9 mai 2022 relatif à la prise en charge bonifiée par le tarif d'utilisation des réseaux publics d'électricité des coûts de raccordement associés à l'ajout de certains équipements électriques d'utilisateurs raccordés en basse tension Lire
Décret n° 2022-794 du 5 mai 2022 mettant fin à l'inscription de sites inscrits au titre de l'article L. 341-1 du code de l'environnement, en raison de leur état de dégradation irréversible ou de leur couverture par une autre mesure de protection de niveau au moins équivalent, en application de l'article L. 341-1-2 du même code Lire
Arrêté du 5 mai 2022 portant nomination d'un directeur régional adjoint de l'environnement, de l'aménagement et du logement (région Nouvelle-Aquitaine) Lire
Arrêté du 3 mai 2022 modifiant l'arrêté du 24 octobre 2012 relatif à l'exploitation de services de transport aérien par la société Air France Lire
Décret n° 2022-780 du 4 mai 2022 relatif à l'audit énergétique mentionné à l'article L. 126-28-1 du code de la construction et de l'habitation Lire
Arrêté du 30 avril 2022 accordant la prolongation du permis exclusif de recherches de mines d'hydrocarbures conventionnels liquides ou gazeux, dit « permis de Leudon-en-Brie » (Marne et Seine-et-Marne), à la société Vermilion Moraine SAS Lire
Arrêté du 29 avril 2022 autorisant au titre de l'année 2022 l'ouverture d'un recrutement sans concours d'adjoints techniques des administrations de l'Etat au ministère de la transition écologique Lire
Décret n° 2022-750 du 29 avril 2022 établissant la liste des communes dont l'action en matière d'urbanisme et la politique d'aménagement doivent être adaptées aux phénomènes hydrosédimentaires entraînant l'érosion du littoral Lire
Décret n° 2022-749 du 29 avril 2022 modifiant le décret n° 2021-153 du 12 février 2021 instaurant une aide en faveur des investissements relatifs aux installations de recharge rapide pour véhicules électriques sur les grands axes routiers Lire
Décret n° 2022-748 du 29 avril 2022 relatif à l'information du consommateur sur les qualités et caractéristiques environnementales des produits générateurs de déchets Lire
Décret n° 2022-661 du 25 avril 2022 relatif à la mise en place d'une aide sous forme de subvention à destination des entreprises à l'aval des exploitations agricoles touchées par les épisodes de gel survenus du 4 au 14 avril 2021 Lire
Décret n° 2022-642 du 25 avril 2022 modifiant le décret n° 93-1442 du 27 décembre 1993 approuvant les statuts de la Société anonyme de gestion de stocks de sécurité et précisant ses relations avec l'Etat Lire
Décret n° 2022-641 du 25 avril 2022 relatif à la prise en compte du risque de déforestation importée dans les achats de l'Etat Lire
Décret n° 2022-640 du 25 avril 2022 relatif au dispositif de certificats de production de biogaz Lire
À lire également
[Vidéo] Sartrouville abrite la plus grande ferme bioponique de France
[Vidéo] Sartrouville abrite la plus grande ferme bioponique de France
1001 Vies Habitat a réhabilité un parking abandonné de 1300 m2 dans la cité des Indes à Sartrouville (Yvelines). Une valorisation de foncier qui a permis à Champerché d'installer une ferme urbaine souterraine et de produire près de 150 variétés d'aromates, de fruits et légumes. Cette performance est rendue possible grâce à la bioponie, une agriculture hors-sol à base d’engrais organiques et biologiques.
Vattenfall étudie son parc éolien en mer pour stimuler la biodiversité marine
Vattenfall étudie son parc éolien en mer pour stimuler la biodiversité marine
Le producteur et fournisseur d’énergie Vattenfall lance une étude dans le cadre de la construction du parc Hollandse Kust Zuid aux Pays-Bas. Cette initiative scientifique, menée en partenariat avec l’organisation environnementale The Rich North Sea, entend déterminer le rôle que peuvent jouer les fondations des turbines d’un parc éolien offshore dans le développement de la biodiversité marine.
Un amendement européen pour suspendre le soutien financier accordé au bois-énergie 
Un amendement européen pour suspendre le soutien financier accordé au bois-énergie 
La commission Environnement du Parlement européen (ENVI) exclut la biomasse forestière primaire des sources d’énergie qualifiées de renouvelables dans le mix énergétique des Etats membres. « Une prise de position porteuse d’espoir pour la protection des forêts », se réjouit l’association Canopée. 
Sept collectivités territoriales rejoignent l'UICN
Sept collectivités territoriales rejoignent l'UICN
La Nouvelle-Calédonie, le Conseil régional Sud-PACA, le Conseil régional d’Île-de-France et la ville de Paris font partie des territoires engagés aux côtés de l'UICN dans la conservation de la nature dans le monde.
Pictet AM s'investit pour la biodiversité
Pictet AM s'investit pour la biodiversité
En participant au nouveau programme international de recherche BIOFIN, la société de gestion d’actifs entend accompagner le secteur financier à concevoir des stratégies orientées sur la préservation du capital naturel et la lutte contre l’érosion de la biodiversité.
L’aéroport Annecy Haute-Savoie Mont-Blanc adhère à Aéro Biodiversité
L’aéroport Annecy Haute-Savoie Mont-Blanc adhère à Aéro Biodiversité
En adhérant à l'association Aéro Biodiversité, l’aéroport Annecy Haute-Savoie Mont-Blanc s'engage à évaluer la biodiversité sur son terrain et à mieux comprendre la vie sauvage qui s’y niche pour assurer sa protection.
La Fédération des Parcs naturels régionaux de France et Enedis coopèrent pour la transition
La Fédération des Parcs naturels régionaux de France et Enedis coopèrent pour la transition
Enedis et Fédération des Parcs naturels régionaux de France s’engagent sur plusieurs pistes de travaux, parmi lesquels l’identification d’enjeux communs portant sur les thématiques liées à l’entretien de la végétation aux abords des lignes électriques.
Tous les articles BIODIVERSITÉ
En partenariat avec
Événements
IAF 2022
28 Mai 2022
IFAT
30 Mai 2022
Assises Européennes de la Transition Energétique
31 Mai 2022
+ d'événements
Emploi
- Chargé d'Affaires Environnement Ecologie et Biodiversité (H/F)
- Acheteur Opérationnel Auvergne Rhône-Alpes (H/F)
- Coordinateur / Coordinatrice de déchetterie
- INGENIEUR DEVELOPPEMENT NOUVEAU PRODUIT F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.