Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

[Pollutec 2018] Valorisation de déchets et coproduits ferreux en magnétite - Hymag’in

[Pollutec 2018] Valorisation de déchets et coproduits ferreux en magnétite - Hymag’in
Par La Rédaction, le 21 septembre 2018.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
En amont du 28ème salon international des équipements, des technologies et des services de l’environnement, Pollutec 2018, qui se tiendra du 27 au 30 novembre prochains au salon Eurexpo de Lyon, retrouvez chaque jour, en avant-première, une innovation qui sera présentée à cette occasion. Tous les mercredis jusqu’au début du salon, une newsletter combinera les cinq innovations de la semaine.

Start-up issue de l’Université de Grenoble, Hymag’in développe un procédé innovant de valorisation de déchets et coproduits ferreux. Actuellement accompagnée au sein de l’incubateur SATT Linksium de Grenoble, elle envisage de se créer au cours du mois d’octobre faisant de Pollutec 2018 le premier salon destiné à démontrer sa technologie innovante. Hymag’in développe un procédé industriel de conversion de déchets et coproduits ferreux en un matériau fonctionnel, la magnétite. Produite dans des tailles inférieures au micromètre, la magnétite a des propriétés spécifiques (adsorption, oxydoréduction, magnétisme) particulièrement recherchées dans de nombreuses applications : élimination des métaux et micropolluants des eaux usées, protection contre les ondes (wifi, radar...), fonctionnalisation magnétique de matériaux (polymères, céramiques, autres)…

Parmi ces applications potentielles, la jeune société se focalise sur celles liées à l’environnement. Elle propose prioritairement ses matériaux aux acteurs de la dépollution des eaux et des sols, la magnétite étant reconnue pour sa capacité à traiter des pollutions d’origine ménagère et industrielle (métaux lourds : arsenic, chrome…) et les micropolluants organiques (résidus de médicaments, pesticides, hydrocarbures). La magnétite Hymag’in se positionne comme un substitut (adsorption) ou un complément (oxydoréduction) du charbon actif. L’innovation repose sur le procédé breveté capable de produire la magnétite en grand volume en valorisant des déchets et coproduits ferreux. La technologie est centrée sur une réaction d’oxydation hydrothermale (maintien d’eau liquide à 200 °C) qui permet de convertir la totalité du fer contenu dans le déchet en un seul matériau, la magnétite. Parmi les déchets ciblés figurent notamment les poussières métalliques produites en très grand volume par la sidérurgie - jusqu’à 300 000 T par an et par site industriel - et pour lesquelles il n’existe pas aujourd’hui de solution de valorisation économiquement viable. En valorisant le fer sous forme de produit et non sous forme de matière secondaire, Hymag’in propose ainsi une alternative concrète à la valorisation de déchets industriels. A noter : le procédé permet également de récuprer de l’hydrogène.

Première présentation à Pollutec
Mise sur le marché : 01/11/2018
Stand : 4-F92
Photo : HYMAG'IN
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
[Vidéo] Ça m'énerve : nos caniveaux ne sont pas des poubelles !
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
Logistique durable : le club Déméter dévoile les huit lauréats de son appel à projets
Logistique durable : le club Déméter dévoile les huit lauréats de son appel à projets
Les huit projets ont été sélectionnés en fonction de trois catégories : transition énergétique, santé/sécurité/ sureté, et livraison urbaine.
[Tribune] Green IT : l’urgence de se réorganiser pour une dématérialisation responsable
[Tribune] Green IT : l’urgence de se réorganiser pour une dématérialisation responsable
Investissements responsables, mobilité propre, et plus de sobriété énergétique... Les entreprises s'engagent pour le climat, mais celles-ci négligent la part des émissions de gaz à effet de serre issue du numérique. Charly Delsol, dirigeant de la solution de gestion électronique des documents (GED) Zeendoc, évoque quelques pistes de réflexion à destination des entreprises pour soutenir leurs démarches de transition numérique et écologique.
[Tribune] Comment l’architecture d’entreprise contribue-t-elle au développement durable ?
[Tribune] Comment l’architecture d’entreprise contribue-t-elle au développement durable ?
La révolution numérique a un coût énergétique et un impact certain pour l'environnement. Consommateurs et entreprises doivent en prendre conscience. Leslie Robinet, Service Director à Mega International, évoque dans cette tribune la gestion durable du portefeuille informatique.
Weck lance sa filiale Wenergy dédiée à l’efficacité énergétique des bâtiments
Weck lance sa filiale Wenergy dédiée à l’efficacité énergétique des bâtiments
Le groupe français Weck, spécialiste de la rénovation énergétique, a créé sa nouvelle filiale Wenergy à destination des professionnels. Son ambition est de contribuer à la réduction de l’empreinte carbone des bâtiments en proposant des solutions d’efficacité énergétique.
[Tribune] Transition énergétique des bâtiments : la GTB mérite une véritable politique incitative
[Tribune] Transition énergétique des bâtiments : la GTB mérite une véritable politique incitative
Loi Climat, Loi Elan, décrets… La transition énergétique des bâtiments est largement encouragée voire menée à marche forcée par les pouvoirs publics. Parmi les leviers promus : la Gestion Technique du Bâtiment (GTB). Louis Vermorel, fondateur et président de Wattsense, explore le lien entre le développement des outils numériques des dernières années et l'essor de la rénovation énergétique.
Trois questions à : Rémi Camus, aventurier engagé dans la collecte de déchets avec l’application Trash Spotter
Trois questions à : Rémi Camus, aventurier engagé dans la collecte de déchets avec l’application Trash Spotter
L'explorateur Rémi Camus se lance dans un nouveau défi environnemental : 12 jours sur un radeau pour collecter les déchets jetés dans la Loire avec l'application mobile Trash Spotter. Il revient dans cet échange, sur l'expédition destinée à sensibiliser la population sur la pollution des fleuves.
Swen Blue Ocean maximise l'impact positif sur les océans
Swen Blue Ocean maximise l'impact positif sur les océans
Swen Capital Partners, acteur de l'investissement durable non coté, présente sa nouvelle stratégie de gestion d’impact en faveur de la régénération de l’océan, avec l’intégration dans son équipe d’investissement Christian Lim et Olivier Raybaud, co-fondateurs de Blue Oceans Partners.
Tous les articles CLEANTECH
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.