Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines

CLEANTECH
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

[Tribune] Rendre visible l’invisible : dématérialiser n’est pas décarboner

[Tribune] Rendre visible l’invisible : dématérialiser n’est pas décarboner
Nicholas Mouret, fondateur de Greenmetrics et investisseur à Time for the Planet. Crédits : Greenmetrics
Par Nicholas Mouret, fondateur de Greenmetrics, le 25 octobre 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Les entreprises ont-elles conscience de l’hyperconsommation technologique ? Nicholas Mouret, fondateur de Greenmetrics et investisseur à Time for the Planet, s’attaque à la pollution numérique et met en exergue la difficulté des sociétés à prendre à bras-le-corps l’enjeu de la sobriété.

Bien que les termes de sobriété et de pollution numérique prennent lentement mais sûrement plus de place dans l’espace médiatique, et au sein des politiques d’entreprises et gouvernementales, nous sommes aujourd’hui loin d’une prise de conscience généralisée.

La virtualité reste définitivement à la source de l’hyperconsommation numérique. Pour changer les mentalités, rendons visible ce qui n’est pas palpable.

Imager pour mieux comprendre

Qu’est ce qu’internet ? une question qui nous a rarement été posée. Nous l’utilisons presque tous, tous les jours, pendant des heures, sur toutes les plateformes. Et pourtant, combien d’entre nous sont en capacité d’y répondre ? La réponse est moins séduisante qu’il n’y paraît : c’est un fil, planté à quelques centimètres de nos pieds, réfracteur de lumière. Chacune de nos actions numériques engage ainsi une réponse énergétique. Un envoi de mail, un visionnage de vidéo, une réunion en visioconférence, un téléchargement, un paiement… Combien d’entre nous n’envisage jamais la matérialité derrière ces exécutions quotidiennes ?

Nous le savons, le numérique pèse fortement dans la balance en étant responsable de 4 % des émissions de gaz à effets de serre. Cela signifie que produire, utiliser, et jeter des équipements numériques pollue, tout comme nos usages en ligne polluent. Et pourtant, l’omniprésence du numérique nous interdit de le penser, principalement lorsqu’il s’agit d’environnement et de dégâts irréversibles pour la planète. Bien que la sobriété soit devenue un concept largement accepté, et une boussole pour bon nombre d’acteurs impliqués dans la résilience numérique, beaucoup d’entreprises n’ont, à juste titre, pas encore tout à fait saisi de quoi il s’agissait, et par où commencer.

S’engager dans la sobriété entend reprendre la maîtrise de ses choix technologiques, d’entrer dans une compréhension globale de ses usages et de son impact, et d’en saisir le sens de la responsabilité individuelle et collective qui l’accompagne. Le rapport « Déployer la sobriété numérique » (Shift Project, 2020) est clair : nos choix technologiques sont des choix sociaux, à la source de nos mécanismes d’hyperconsommation si délétères. Pour sortir du caractère compulsif de notre utilisation numérique, et par conséquent du déploiement massif d’infrastructures et terminaux qui la précède, il convient d’en retrouver la maîtrise en imageant de manière concrète la matérialité de nos systèmes d’informations.

La nécessité d’une démarche intégrée

La première moitié du chemin est faite, nous savons et prenons conscience de l’impact des équipements que nous utilisons. Il convient à présent de penser au coût environnemental de nos usages et services digitaux de manière globale. Une fois que l’on a su mesurer son bilan carbone numérique, à quoi fait-il référence concrètement ? Le risque serait de tomber sur des résultats chiffrés qui pourraient paraître « abstraits » pour certains et rendre périlleuse l’incitation à agir et réduire sa consommation. Établir des équivalences et créer un système de mesure intégrant à la fois les équipements utilisés et les usages numériques permettrait d’entrer dans une démarche globale et surtout plus claire aux yeux de tous.

Nous pouvons à présent intégrer cette dimension environnementale dans le pilotage stratégique et organisationnel de nos organisations à travers des initiatives numériques qui prennent en compte l’importance de la sobriété et de technologies éco-conçues. Cette approche systémique est primordiale pour réduire les usages énergivores superflus et se concentrer sur une mission d’intérêt général à entreprendre en équipe : réduire son bilan carbone. Pour une politique numérique durable, il faut considérer des efforts à intégrer dans les tâches opérationnels du quotidien, pour retrouver la maîtrise de ses usages et mener le mouvement de la résilience. Pour cela pas de secret : Mesurez, analysez, réduisez.
Rejoignez-nous sur LinkedIn, Facebook et Twitter
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
[Vidéo] Comment l'aéroport de Paris-Orly gère la biodiversité ?
Dernier numéro
Hydroplus
Le magazine des professionnels de l’eau et de l’assainissement. (supplément d’EM)
Avril 2022
Sommaire
Découvrir
S'abonner
Les numéros
Actu réglementaire
Décret n° 2022-809 du 14 mai 2022 relatif à l'aide à l'acquisition ou à la location de taxis peu polluants accessibles en fauteuil roulant Lire
Arrêté du 12 mai 2022 portant création de comités sociaux d'administration et de formations spécialisées à la direction générale de l'aviation civile et à l'Ecole nationale de l'aviation civile Lire
Arrêté du 11 avril 2022 portant approbation du plan de gestion des risques d'inondation du bassin Artois-Picardie Lire
Arrêté du 11 mai 2022 portant création d'une commission administrative paritaire compétente à l'égard des agents exerçant des fonctions d'encadrement supérieur et de direction au ministère chargé de la transition écologique, au ministère chargé de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales et au ministère chargé de la mer Lire
Arrêté du 10 mai 2022 portant agrément du laboratoire de l'usine de Parentis-en-Born de la Société CHEMVIRON pour effectuer le classement du charbon actif (N° ONU 1362) en vue de leur transport maritime en colis Lire
Décret n° 2022-795 du 9 mai 2022 relatif à la prise en charge bonifiée par le tarif d'utilisation des réseaux publics d'électricité des coûts de raccordement associés à l'ajout de certains équipements électriques d'utilisateurs raccordés en basse tension Lire
Décret n° 2022-794 du 5 mai 2022 mettant fin à l'inscription de sites inscrits au titre de l'article L. 341-1 du code de l'environnement, en raison de leur état de dégradation irréversible ou de leur couverture par une autre mesure de protection de niveau au moins équivalent, en application de l'article L. 341-1-2 du même code Lire
Arrêté du 5 mai 2022 portant nomination d'un directeur régional adjoint de l'environnement, de l'aménagement et du logement (région Nouvelle-Aquitaine) Lire
Arrêté du 3 mai 2022 modifiant l'arrêté du 24 octobre 2012 relatif à l'exploitation de services de transport aérien par la société Air France Lire
Décret n° 2022-780 du 4 mai 2022 relatif à l'audit énergétique mentionné à l'article L. 126-28-1 du code de la construction et de l'habitation Lire
Arrêté du 30 avril 2022 accordant la prolongation du permis exclusif de recherches de mines d'hydrocarbures conventionnels liquides ou gazeux, dit « permis de Leudon-en-Brie » (Marne et Seine-et-Marne), à la société Vermilion Moraine SAS Lire
Arrêté du 29 avril 2022 autorisant au titre de l'année 2022 l'ouverture d'un recrutement sans concours d'adjoints techniques des administrations de l'Etat au ministère de la transition écologique Lire
Décret n° 2022-750 du 29 avril 2022 établissant la liste des communes dont l'action en matière d'urbanisme et la politique d'aménagement doivent être adaptées aux phénomènes hydrosédimentaires entraînant l'érosion du littoral Lire
Décret n° 2022-749 du 29 avril 2022 modifiant le décret n° 2021-153 du 12 février 2021 instaurant une aide en faveur des investissements relatifs aux installations de recharge rapide pour véhicules électriques sur les grands axes routiers Lire
Décret n° 2022-748 du 29 avril 2022 relatif à l'information du consommateur sur les qualités et caractéristiques environnementales des produits générateurs de déchets Lire
Décret n° 2022-661 du 25 avril 2022 relatif à la mise en place d'une aide sous forme de subvention à destination des entreprises à l'aval des exploitations agricoles touchées par les épisodes de gel survenus du 4 au 14 avril 2021 Lire
Décret n° 2022-642 du 25 avril 2022 modifiant le décret n° 93-1442 du 27 décembre 1993 approuvant les statuts de la Société anonyme de gestion de stocks de sécurité et précisant ses relations avec l'Etat Lire
Décret n° 2022-641 du 25 avril 2022 relatif à la prise en compte du risque de déforestation importée dans les achats de l'Etat Lire
Décret n° 2022-640 du 25 avril 2022 relatif au dispositif de certificats de production de biogaz Lire
Décret n° 2022-616 du 22 avril 2022 relatif à la procédure de déclaration sur une plateforme numérique par les importateurs, distributeurs ou autres metteurs sur le marché des biens et services soumis à certaines obligations d'affichage environnemental dont les dépenses publicitaires nettes annuelles sont supérieures ou égales à 100 000 euros Lire
À lire également
Le manque de transparence sur la supply chain freine les stratégies ESG
Le manque de transparence sur la supply chain freine les stratégies ESG
D'après une nouvelle étude de Coupa Software, spécialiste de la gestion des dépenses d'entreprise, le manque de fiabilité et d'accès aux données liées à la supply chain prive les entreprises d'atteindre leurs objectifs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG).
Un référentiel pour passer à la dématérialisation écoresponsable
Un référentiel pour passer à la dématérialisation écoresponsable
Le groupe Serda Archimag, spécialiste de la dématérialisation, dévoile à l’occasion de la Journée mondiale de la Terre, un référentiel dédié à la dématérialisation écoresponsable. Cet outil développé avec la Coopérative Carbone experte des bilans carbone et du financement des projets de captation de CO2, est disponible en libre accès.
[Tribune] « L’innovation industrielle de rupture, un pari indispensable pour soutenir la transition écologique et énergétique »
[Tribune] « L’innovation industrielle de rupture, un pari indispensable pour soutenir la transition écologique et énergétique »
De nombreuses initiatives sont mises en place pour favoriser l’implantation des usines en France. Néanmoins, les alertes à propos des émissions de gaz à effet de serre se multiplient alors que l’industrie représente aujourd’hui 24 % de ces émissions. Benjamin SAADA, CEO et fondateur de Fairmat, évoque des pistes à explorer pour concilier réindustrialisation du territoire et transition écologique.
FAMAE Impact se renforce avec deux experts de l’économie circulaire
FAMAE Impact se renforce avec deux experts de l’économie circulaire
La société de gestion à impact environnemental FAMAE Impact accueille deux senior advisors, experts de l’économie circulaire : Antoine Jouteau, PDG de Leboncoin et Romain Roy, PDG de Greenweez.  
ClimateSeed calcule l'empreinte carbone du sommet ChangeNow 2022
ClimateSeed calcule l'empreinte carbone du sommet ChangeNow 2022
Pour le retour du plus grand événement mondial des solutions pour la planète ChangeNow, ClimateSeed, spécialiste de la gestion des émissions de gaz à effet de serre, entend sensibiliser les participants sur leur impact climatique à travers sa « calculatrice carbone ».
Le revêtement routier qui récupère l'énergie thermique
Le revêtement routier qui récupère l'énergie thermique
Le démonstrateur Dromotherm, expérimenté par le Cerema, capte durant toute l’année l’énergie thermique de la route et la revalorise pour le chauffage des bâtiments à proximité. Une solution prometteuse actuellement en test sur le site de l’université Savoie Technolac.
[Tribune] « La compréhension des données au cœur de la stratégie RSE des entreprises »
[Tribune] « La compréhension des données au cœur de la stratégie RSE des entreprises »
La COP26, qui s’est tenue en octobre 2021 à Glasgow, a fixé des objectifs ambitieux en matière de développement durable Grâce à cette nouvelle impulsion, les engagements environnementaux, sociétaux et de gouvernance (ESG) occupent une place de plus en plus importante parmi les critères d’évaluation des entreprises. Une étude menée par PwC a montré que ces engagements influencent de plus en plus la prise de décision des consommateurs et des collaborateurs : 80 % et 94 % d’entre eux ont respectivement déclaré qu’ils étaient davantage susceptibles d’acheter des produits ou de travailler pour une entreprise engagée en faveur de la préservation de l’environnement. Valérie Soubiran, directrice marketing senior pour la France, le Moyen-Orient et l’Afrique, Qlik revient sur la nécessité d’avoir recours à la data pour mieux surveiller les indicateurs liés aux valeurs ESG des entreprises, afin de pouvoir réellement mesurer les efforts réalisés dans ces domaines.
Tous les articles CLEANTECH
En partenariat avec
Événements
IAF 2022
28 Mai 2022
IFAT
30 Mai 2022
Assises Européennes de la Transition Energétique
31 Mai 2022
+ d'événements
Emploi
- CONDUCTEUR DE LIGNES H/F
- Chargé Gestion des Réseaux H/F
- Ouvrier / Ouvrière d'entretien des espaces verts
- Ingénieur(e) en Diagnostic & Expertise des ouvrages F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.