EMPLOI
Construction Cayola
CONTACTS
INFORMATIONS IMPORTANTES
S'ABONNER
SE CONNECTER
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
EMPLOI-FORMATION
À la une \ CLEANTECH

Geco air, l'application mobile qui conduit à la mobilité responsable

Par A.A. Publié le 28 avril 2022.
Geco air, l'application mobile qui conduit à la mobilité responsable
L'application dispose d'une fonctionnalité complémentaire qui permet à l’utilisateur d’appréhender ses dépenses annuelles en carburant. Crédit : Pixabay
NEWSLETTERS
Archiver cet article
PUBLICITÉ
Développée par IFP Énergies nouvelles (IFPEN), au travers de Carnot Transports Energie, l’application gratuite Geco air calcule les émissions de polluants de chaque trajet effectué et détermine le « mode de conduite idéal » à adopter par les automobilistes.

Pour une mobilité plus responsable, IFPEN met en place une application gratuite capable de mesurer l’empreinte des déplacements quotidiens en voiture. Baptisée Geco air, celle-ci mesure et analyse le style de conduite des automobilistes et met en perspective les niveaux de pollution émis lors des déplacements en fonction du choix de type de mobilité. Tenant compte de ces différentes variables, l’application recommande ensuite l’adoption de simples gestes pour améliorer la conduite tout en responsabilisant les conducteurs via le « score mobilité ».

Fruit d’un long travail de recherché mené par Carnot Transports Energie, Geco air se fonde sur des algorithmes brevetés pour analyser les déplacements en voiture et proposer les gestes et alternatives durables en fonction des trajets. Pour détecter et alerter l’usager sur ses mauvaises pratiques, l’application retrace la « timeline mobilité » quotidienne de l’utilisateur en prenant en compte le début et la fin de chaque trajet, le type de mobilité (marche, vélo, voiture, bus...) ainsi que les données nécessaires à l’estimation des polluants.

Calcul des polluants

Pour mesurer l’impact du comportement de l’utilisateur sur les émissions de polluants, l’outil s’appuie sur l’enregistrement de la « vitesse du véhicule à une fréquence de 1 Hz par le GPS du smartphone ». Ce signal filtré par les algorithmes, « permet de calculer l’accélération instantanée du véhicule. […] Ainsi, c’est l’usage réel du véhicule qui est pris en compte à chaque instant : niveau d’accélération, maintien de la vitesse, anticipation des freinages », précise IFPEN. Les données nécessaires à l’estimation des polluants sont envoyées à la fin de chaque trajet sur les serveurs d’IFPEN

De plus, les polluants émis changent en fonction du modèle du véhicule (hybride, récent, diesel...). Afin de tenir compte des spécificités techniques du véhicule utilisé, l’usager est invité à renseigner sa plaque d’immatriculation lors de la création du compte sur l’application. À partir de ce renseignement, il est possible de retrouver automatiquement l’ensemble des spécifications techniques (carburant, année, cylindrée, type de post-traitement, etc.) utilisées pour paramétrer les modèles mathématiques qui vont permettre d’estimer les émissions polluantes. Toutefois, l’utilisateur a également la possibilité de sélectionner un « véhicule type » dans une liste pré-saisie.

Dans un souci de transparence, les données techniques et les signaux de vitesse véhicule et d’altitude sont « anonymisées, stockées sur des serveurs en France et utilisées par les chercheurs IFPEN pour permettre d’améliorer l’infrastructure et la réglementation routières en terme d’impact sur la qualité de l’air ». Aucune autre information, « et en particulier le numéro d’immatriculation, n’est stockée », rassure l’IFPEN.

Qu’en est-il de la consommation de carburant ?

Dans un contexte marqué par la fluctuation des prix de carburant, les experts d’IFPEN ont développé une fonctionnalité complémentaire qui permet à l’utilisateur d’appréhender ses dépenses annuelles en carburant et les économies possibles en adoptant les gestes d’éco-conduite.

Ces estimations sont calculées en fonction des données de chaque conducteur (modèle du véhicule utilisé, types de trajets, l’environnement citadin ou rural, le nombre de km parcourus par an…). Grâce à cette fonctionnalité supplémentaire, chaque utilisateur peut comparer sa consommation annuelle de carburant à la consommation moyenne des conducteurs de véhicules du même type.

Un score mobilité

Polluants locaux, du CO2 et de la consommation de carburant...l’ensemble de ces données est visible dans un « score mobilité ». Plus l’usager se rapproche de la note maximale 100 et plus son empreinte environnementale en grammes de polluants par kilomètre est proche de zéro. « La formule de calcul est indépendante du type de véhicule et du mode de transport, et donc en particulier du type de carburant. Elle permet donc la comparaison objective des niveaux d’émissions de chaque véhicule », précise IFPEN.

Pour améliorer in fine le comportent de conduite sur chaque trajet, l’onglet « style de conduite » de l’application, disponible sur iOs et Android, indique la part des émissions qui auraient pu être évitées et propose des conseils pour y parvenir. 
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et X.
À lire également
5 février 2024
Tribune | « Les protéines alternatives : une révolution alimentaire en marche » Au cours de la dernière décennie, la façon de considérer notre alimentation et son impact a considérablement évolué et les alternatives à la viande occupent une place croissante dans cette transformation, estime dans cette tribune Abigail Herd, senior analyste ESG au sein de FAIRR, réseau d’investisseurs spécialisé dans le secteur alimentaire. 
Tribune | «  Les protéines alternatives : une révolution alimentaire en marche »
17 novembre 2023
Economie maritime : un appel à projets pour accompagner les start-up innovantes A vos dossiers ! Les accélérateurs de startup Blue Living Lab, porté par Nausicaá, et le Village by CA, lancent un appel à projets à destination des porteurs d’innovations liées à l’économie bleue.
Economie maritime : un appel à projets pour accompagner les start-up innovantes
16 février 2024
Bâtiment : les ambitions du ciment écolo Installée dans les Landes, l'entreprise Materrup veut bousculer le secteur du bâtiment, avec un ciment écologique qui émet deux fois moins de CO2 que les produits conventionnels. Un outil pour faire face à l'enjeu majeur de la décarbonation du secteur de la construction publique.
Bâtiment  : les ambitions du ciment écolo
Tous les articles CLEANTECH
L'agrivoltaïsme à l'épreuve du terrain
VIDÉO
L'agrivoltaïsme à l'épreuve du terrain
Toutes les vidéos
Dernier numéro
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Actu réglementaire
Le coup d'oeil
Newsletters gratuites
- Gratuites
- Différents thèmes au choix
- Spécialisées dans votre secteur

Nous contacter
✎ Proposer des sujets, communiquer sur nos supports ou besoin d'aide ?
Nous contacter
En partenariat avec
Événements
+ d'événements
Emploi
- PREVENTEUR HSE SITES INDUSTRIELS F/H
- Ouvrier / Ouvrière d'entretien des espaces verts
- CHEF DE PROJET SÉCURITÉ & ERGONOMIE F/H
- Ingénieur Système d’Information H/F
+ d'offres
Information importante ▶
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola