Accès abonnés Voir nos offres
Menu

EAU
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
EMPLOI

Réseaux : Adour-Garonne vise un doublement du rythme de renouvellement d’ici trois ans

Partager :
Réseaux : Adour-Garonne vise un doublement du rythme de renouvellement d’ici trois ans
Par Laurence Madoui, le 21 novembre 2018
Découvrez notre newsletter gratuite Eau
C’est la première mesure concrète issue des Assises de l’eau : la Banque des Territoires va prêter 800 millions d’euros aux services d’eau et d’assainissement d’Adour-Garonne. Sur le renouvellement de réseaux, l’agence de l’eau assumera les intérêts durant dix ans, dans l’objectif de déclencher un investissement de 35 millions d’euros/an sur la prochaine décennie.

Adour-Garonne illustre bien le sous-investissement dans le  renouvellement des réseaux, mis en exergue lors de la première séquence des Assises de l’eau (avril-août 2018) : les canalisations d’eau potable y sont remplacées au rythme de 0,47% par an (contre 0,58% pour la – faible – moyenne nationale) et affichent un rendement de 75,7% (contre 79,6%). Une autre comparaison s’impose : la longueur de tuyaux entre deux abonnés avoisine le double de la moyenne nationale, rendant particulièrement lourde la charge de l’investissement.

Investissements et prix planchers exigés

La combinaison des aides de l’agence de l’eau et des prêts de la Banque des Territoires (groupe Caisse des dépôts), annoncée ce mercredi 21 novembre au Salon des maires, vise à relancer la machine. Pour financer la rénovation des réseaux, les services publics d’eau et d’assainissement (SPEA) pourront contracter auprès de la banque des prêts à maturité longue (« Aquaprêts », jusqu’à soixante ans), dont les intérêts (livret A + 0,75% soit aujourd’hui 1,5%) seront pris en charge par l’agence pendant dix ans.

Sous conditions : les bénéficiaires devront engager des plans pluriannuels d’investissement, ce qui ne va pas forcément de soi dans ce bassin où les services restent très éclatés et souvent chétifs1. « Les
collectivités rurales, peu rodées à la projection, établiront un plan à horizon de cinq ans. Les syndicats départementaux (Charente-Maritime, Ariège), qui disposent déjà d’un diagnostic de patrimoine, auront une vision à dix ans », envisage le directeur de l’agence, Guillaume Choisy.  L’appui sera en outre conditionné à un prix plancher de 1,5 euro (HT)/m3 pour l’eau potable (1,92 euro en moyenne sur le bassin) comme pour l’assainissement (2 euros en moyenne). Une commune sur cinq du bassin facture l’eau potable à moins de 1,5 euro (HT)/m3 et 5% à moins de 1 euro (HT)/m3 .

Plus de 90 % de rendement dans une dizaine d’années

L’appui systématique de l’agence à la rénovation des réseaux est nouveau : sur le Xème programme (2013-2018), seuls deux appels à projets (AAP) y ont été consacrés, en 2015 et 2016. Des AAP annuels, ciblant les zones de revitalisation rurale (ZRR, 77% du bassin dont toutes les zones de montagne), cadenceront le XIème programme (2019-2024).  Le premier, concernant les réseaux d’eau, sera ouvert de janvier à septembre 2019 et doté de 5 millions d’euros. Objectifs : un investissement global dans le renouvellement des réseaux de 35 millions d’euros/an sur les dix prochaines années et, pour l’eau potable, un renouvellement de 1%/an d’ici trois ans et un rendement supérieur à 90% au-delà de dix ans.

Au total, la Banque des territoires accordera 800 millions d’euros2 de prêts aux SPEA, soit la moitié des investissements à réaliser sur le petit cycle sur le XIème programme du bassin. « Les deux-tiers de cette enveloppe seront des prêts de très longue durée et à très faible taux d’intérêt, l’autre tiers relevant de prêts classiques, notamment pour la mise aux normes des stations d’épuration en ZRR », précise Guillaume Choisy.


1.  : plus de 2.000 SPEA à l’échelle du bassin, le Lot comptant 80 syndicats d’eau, dont certains regroupent une poignée de communes totalisant moins de 500 hab.
2.  : sur les 2 milliards sur cinq ans prévus au plan national, annoncés à la clôture de la première phase des Assises.
DR
Retrouvez toute l'information eau dans Environnement Magazine.
Environnement Magazine, l'information de référence pour tous les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l'environnement.
Consulter le magazine
Offre digitale
à partir de
8,90 €

Je découvre
S'identifier
S'inscrire
Le grand format
Eau de Paris fête ses dix ans
Eau de Paris fête ses dix ans
À lire également
Ouverture de la première Conférence internationale de l’Unesco sur l’eau
Ouverture de la première Conférence internationale de l’Unesco sur l’eau
Ce lundi 13 mai s’ouvre pour deux jours la première Conférence internationale de l’Unesco sur l’eau au siège de l’organisation à Paris afin de faire avancer une sécurité de l’eau et une paix durables.
Tara largue les amarres à la recherche des sources de la pollution plastique
Tara largue les amarres à la recherche des sources de la pollution plastique
Après avoir navigué à la recherche de la pollution plastique en mer Méditerranée puis sur l'océan Pacifique Nord, la goélette Tara met les voiles sur une nouvelle mission : identifier les sources de cette pollution plastique et prédire le devenir ainsi que l'impact des plastiques de la terre vers la mer.
[Enquête] Bioessais, un potentiel à révéler
[Enquête] Bioessais, un potentiel à révéler
L’année 2019 marquera-t-elle l’essor des méthodes biologiques pour la surveillance environnementale des eaux ? C’est en tout cas ce qu’espèrent les PME innovantes du secteur qui se rassemblent cette année au sein d’un cluster de la bioanalyse de l’eau.
Le groupe H2D se développe
Le groupe H2D se développe
Le groupe H2D vient d’annoncer, ce jeudi 25 avril, l’acquisition en mars dernier de la société Les Préfabrications bressanes (LPB) spécialisées dans la fabrication de produits en béton dans le domaine de l’assainissement et de la voirie.
Sécheresse : onze départements ont déjà pris des arrêtés de restriction d'eau
Sécheresse : onze départements ont déjà pris des arrêtés de restriction d'eau
Après les faibles précipitations du début d’année 2019, nombre de nappes d’eau souterraine affichent en mai des niveaux plus bas que la moyenne.
Gestion de l'eau : le gouvernement signe la généralisation de la méthode des projets de territoires
Gestion de l'eau : le gouvernement signe la généralisation de la méthode des projets de territoires
Mardi 7 mai dernier, les ministères de la transition écologique et de l'agriculture ont signé une instruction aux préfets pour la généralisation de la méthode des projets de territoires pour la gestion de l'eau.
Une blockchain pour protéger la transmission des données des réseaux d’eau potable
Une blockchain pour protéger la transmission des données des réseaux d’eau potable
Le spécialiste de la sécurité en matière de cryptomonnaies et de Blockchain, Ledger s’allie à Birdz, filiale de Nova Veolia, pour sécuriser la chaîne des données et assurer la confidentialité des réseaux d'eau.
Tous les articles EAU
Appels d'offres
En partenariat avec
ACCÈS AU KIOSQUE
Événements
Solscope
26 Juin 2019
Solscope
Novatech 2019
1er Juillet 2019
Novatech 2019
ISEFI 2019
2 Juillet 2019
ISEFI 2019
+ D'ÉVÉNEMENTS
Emploi
- Technicien de maintenance Hydraulique H/F
- Chef d'Equipe TP H/F
- Chargé / Chargée d'études environnement
- ASSISTANT CONTROLEUR DE GESTION F/H
+ D’OFFRES
Rubriques
Eau
Recyclage
Énergie
Territoires
Cleantech
Politiques
Pollutions
Biodiversité
Mobilité
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Emploi
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.