Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Des surfeurs équipés de capteurs pour mesurer leur exposition aux polluants chimiques

Des surfeurs équipés de capteurs pour mesurer leur exposition aux polluants chimiques
Les surfeurs seront équipés de capteurs pour mesurer la pollution chimique des eaux. Crédits : Pixabay
Par Abdessamad Attigui, le 13 juillet 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Des surfeurs et des baigneurs seront prochainement équipés de capteurs afin d’analyser la qualité chimique des eaux de baignades. Les données collectées permettront de préciser le niveau d’exposition des baigneurs aux substances chimiques.

Les micropolluants chimiques présents dans les mers et océans peuvent nuire à la santé des baigneurs et surfeurs qui s’éloignent parfois des zones de baignade réglementées. Pour mieux prendre connaissance de ces problématiques, Surfrider Foundation Europe, l’équipe LPTC du laboratoire EPOC (CNRS/université de Bordeaux) et les équipes LER/PAC d’Ifremer Méditerranée, ont lancé le projet CURL « Contamination chimique du milieu marin : contribution à l’évaluation de l’exposition aux substances chimiques pendant les activités de baignades ».

Ce projet, soutenu par LabEx COTE qui réunit des chercheurs en biologie, physique, chimie et sciences socio-économiques, vise à collecter des données sur la qualité chimique des eaux de baignade en équipant les amateurs d’activités nautiques de « kits d’échantillonneurs passifs » pour évaluer l’exposition aux polluants chimiques sur leur lieu de pratique.

Ce mini-capteur permet notamment d’évaluer la présence des micropolluants organiques tels que les pesticides, déchets pharmaceutiques, ou encore les produits de soins corporels, et des micropolluants métalliques comme l’aluminium, cadmium, cuivre, et le mercure.

Une première phase de test

La première phase de test sera lancée dans les prochains jours avec des surfeurs volontaires sur les côtes Atlantique et Méditerranéenne. Les premières données permettront de caractériser précisément « le niveau d’exposition des usagers de la mer aux substances chimiques, information nécessaire à l’estimation des risques sanitaires ».

Les analyses feront l’objet d’interprétations scientifiques et seront ensuite « valorisées à l’échelle locale, nationale et européenne » afin de d’informer les parties prenantes compétentes sur les enjeux relatifs à l’eau, l’environnement et la santé, précise l’organisation Surfrider Foundation Europe.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
[Vidéo] Les hôpitaux soignent leur empreinte environnementale
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
Oduc+ : un logiciel de calcul hydraulique intégrant le stockage des eaux pluviales
Oduc+ : un logiciel de calcul hydraulique intégrant le stockage des eaux pluviales
Le Centre d’études et de recherches de l’industrie du béton (Cerib) a présenté, en avril dernier, la dernière version de son logiciel Oduc+ destiné aux professionnels de l’assainissement pour la conception et le dimensionnement hydraulique et mécanique des réseaux.
Un bassin d’orage autonettoyant à Rodez
Un bassin d’orage autonettoyant à Rodez
La ville de Rodez, dans l’Aveyron, est dotée d’un réseau unitaire traversant le centre-ville. Pour faire face à l’engorgement des réseaux par temps de pluie, l’agglomération a fait construire plusieurs bassins d’orage.
Un dragueur géant pour désenvaser les retenues
Un dragueur géant pour désenvaser les retenues
Il s’appelle Nessie, mais vous ne le verrez pas sortir des eaux du célèbre Loch Ness. Nessie, pour New Environnemental System for Sediment Innovative Evacuation, est un dragueur, un robot de piscine subaquatique géant (5 m x 7 m).
La Vendée anticipe un déficit en eau
La Vendée anticipe un déficit en eau
Pour répondre aux épisodes de sécheresse à répétition, Vendée Eau a confié au groupe Veolia la construction et l'exploitation, à compter de 2023, d'une nouvelle unité d'affinage des eaux usées.
Littoral méditerranéen : un niveau de contamination inférieur aux seuils réglementaires environnementaux
Littoral méditerranéen : un niveau de contamination inférieur aux seuils réglementaires environnementaux
Selon le rapport de l’Ifremer (Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer) et l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse, la contamination chimique au littoral méditerranéen français est stable et 90 % des points surveillés présentent des niveaux de contamination inférieurs aux seuils réglementaires environnementaux. Mais la vigilance est toujours de rigueur !
Eau potable : action anticalcaire à la GPS&O
Eau potable : action anticalcaire à la GPS&O
La communauté urbaine Grand-Paris-Seine-et-Oise poursuit son programme de décarbonatation de l’eau du robinet. La collectivité choisit d’investir dans ses usines de potabilisation pour livrer aux habitants une eau plus douce, source d’économies.
Biosorb, une solution biomimétique de dépollution des eaux
Biosorb, une solution biomimétique de dépollution des eaux
Une solution naturelle conçue par PearL à partir des écorces et de fibres de lin, piège les métaux dissous dans les eaux. Ce filtre se présente en cartouches sur skids de filtration modulaires pour le traitement de finition d’effluents industriels ou miniers.
Tous les articles EAU
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.