Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Surfrider met en doute le rapport européen sur la qualité des eaux de baignade et récréatives

Surfrider met en doute le rapport européen sur la qualité des eaux de baignade et récréatives
L'association européenne Surfrider a présenté son manifeste à la Commission européenne. Crédits : Pixabay
Par Abdessamad Attigui, le 8 juin 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
L’association Surfrider Foundation Europe conteste dans un manifeste les résultats publiés dans le rapport annuel de l’Agence européenne de l’Environnement sur la qualité des eaux de baignade. Et pour cause, « de nombreux paramètres ne sont pas pris en compte » dans l’analyse.

« Un rapport annuel qui ne traduit pas la réalité de la qualité des eaux de baignade »... C’est ce qui ressort du manifeste réalisé par Surfrider Foundation Europe et présenté à la Commission européenne. Ce document remet en cause le rapport de l’Agence européenne de l’Environnement sur la qualité des eaux de baignade qui montre qu’en 2020, « près de 83 % des sites de baignade européens respectaient la norme de qualité la plus stricte de l’Union européenne ». Mais pour Sufrider, ces données ne reflètent « en aucun cas la réalité tangible »

Ce rapport aurait omis de prendre en compte l’analyse des polluants chimiques, qui sont « les grands absents de la Directive Européenne sur les Eaux de Baignades », précise Surfrider dans son manifeste. L’association pointe du doigt l’absence de l’étude des algues et des déchets marins qui « ne font l’objet que d’une surveillance visuelle » et pourtant, les opérations de collecte de Surfrider attesteraient « de la présence de plastiques sur l’ensemble des plages étudiées ».

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Le manifeste alerte sur l’étendue des contrôles qui seraient restreints à la saison estivale « alors que de nombreux citoyens profitent des eaux européennes toute l’année ». L’organisme atteste même que seules les eaux de baignades font l’objet de surveillance, « les autres zones récréatives où plongeurs, kayakistes plaisanciers et surfeurs s’adonnent à leurs loisirs sont exclues du périmètre d’étude ».

Des revendications à prendre en compte

Ce manifeste met en lumière différentes revendications pour améliorer les analyses des eaux de baignades et récréatives, à savoir : étendre le contrôle de la qualité de l’eau aux aires de loisirs et de sports nautiques ; de prendre en considération d’autres paramètres dans le classement des sites comme les polluants chimiques, proliférations d’algues nuisibles et cyanobactéries, ainsi que déchets et plastiques.

Surfrider réclame que le contrôle de la qualité de l’eau soit effectué tout au long de l’année afin de protéger tous les utilisateurs de la mer. Elle recommande également aux Etats membres d’encourager la participation du public et de consulter les citoyens ainsi que les représentants des sports nautiques. L’organisme souhaiterait enfin que les membres se saisissent de la période estivale afin d’offrir au grand public une information claire et harmonisée sur la qualité de l’eau.

Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
[Dossier] Les exigences croissantes dynamisent le marché des eaux industrielles
[Dossier] Les exigences croissantes dynamisent le marché des eaux industrielles
Face à la tension croissante sur la ressource et aux exigences réglementaires en hausse sur les effluents, notamment sur les micropolluants, les industriels cherchent à optimiser la gestion de l’eau, du prélèvement jusqu’au rejet. Des enjeux qui nécessitent la mise en œuvre d’une palette de solutions. 
Ocean Approved : le premier label international dédié à la préservation des océans
Ocean Approved : le premier label international dédié à la préservation des océans
À l’occasion de la journée mondiale de l'océan, le ministère de la Mer et la Fondation de la Mer lancent « Ocean Approved ». Ce label international, a pour vocation de distinguer les entreprises engagées pour l’amélioration de leur impact sur l’océan.
Remise des Trophées des économies d'eau
Remise des Trophées des économies d'eau
Le Club des économies d’eau, lancé par le ministère de la Transition écologique et animé par la FNCCR, a remis, ce 5 mai, à l’occasion de Carrefour des gestions locales de l’eau, les premiers Trophées nationaux des économies d’eau.
Face à la sécheresse, le gouvernement réclame de l’anticipation
Face à la sécheresse, le gouvernement réclame de l’anticipation
A l’occasion d’une conférence de presse tenue ce lundi 17 mai, Bérangère Abba, secrétaire d’Etat à la Biodiversité, a annoncé l’introduction d’un article créant un comité d’anticipation et de suivi hydrologique dans le code de l’environnement. Ce comité aura pour mission de surveiller et de mieux gérer les épisodes de sécheresse.
175 millions d’euros supplémentaires pour soutenir le transport fluvial
175 millions d’euros supplémentaires pour soutenir le transport fluvial
L’État apporte son soutien aux Voies Navigables de France à travers la signature d’un contrat d'objectifs et de performance doté de 300 millions d’euros.
Ramus poursuit son renouveau
Ramus poursuit son renouveau
Ramus Industrie annonce un investissement de 1,2 million d’euros dans trois nouvelles machines d’usinage.
Île-de-France : des outils numériques pour responsabiliser les consommateurs d’eau
Île-de-France : des outils numériques pour responsabiliser les consommateurs d’eau
Le Syndicat des eaux d’Île-de-France a lancé trois nouveaux outils digitaux qui ont vocation à la fois de permettre aux consommateurs de se rapprocher de l’eau de leur localité et de lutter contre le gaspillage de la ressource.
Tous les articles EAU
Inscrivez-vous aux Trophées de la Distribution de Matériels
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.