Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Surfrider met en doute le rapport européen sur la qualité des eaux de baignade et récréatives

Surfrider met en doute le rapport européen sur la qualité des eaux de baignade et récréatives
L'association européenne Surfrider a présenté son manifeste à la Commission européenne. Crédits : Pixabay
Par Abdessamad Attigui, le 8 juin 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
L’association Surfrider Foundation Europe conteste dans un manifeste les résultats publiés dans le rapport annuel de l’Agence européenne de l’Environnement sur la qualité des eaux de baignade. Et pour cause, « de nombreux paramètres ne sont pas pris en compte » dans l’analyse.
 
« Un rapport annuel qui ne traduit pas la réalité de la qualité des eaux de baignade »... C’est ce qui ressort du manifeste réalisé par Surfrider Foundation Europe et présenté à la Commission européenne. Ce document remet en cause le rapport de l’Agence européenne de l’Environnement sur la qualité des eaux de baignade qui montre qu’en 2020, « près de 83 % des sites de baignade européens respectaient la norme de qualité la plus stricte de l’Union européenne ». Mais pour Sufrider, ces données ne reflètent « en aucun cas la réalité tangible »

Ce rapport aurait omis de prendre en compte l’analyse des polluants chimiques, qui sont « les grands absents de la Directive Européenne sur les Eaux de Baignades », précise Surfrider dans son manifeste. L’association pointe du doigt l’absence de l’étude des algues et des déchets marins qui « ne font l’objet que d’une surveillance visuelle » et pourtant, les opérations de collecte de Surfrider attesteraient « de la présence de plastiques sur l’ensemble des plages étudiées ».

Le manifeste alerte sur l’étendue des contrôles qui seraient restreints à la saison estivale « alors que de nombreux citoyens profitent des eaux européennes toute l’année ». L’organisme atteste même que seules les eaux de baignades font l’objet de surveillance, « les autres zones récréatives où plongeurs, kayakistes plaisanciers et surfeurs s’adonnent à leurs loisirs sont exclues du périmètre d’étude ».

Des revendications à prendre en compte

Ce manifeste met en lumière différentes revendications pour améliorer les analyses des eaux de baignades et récréatives, à savoir : étendre le contrôle de la qualité de l’eau aux aires de loisirs et de sports nautiques ; de prendre en considération d’autres paramètres dans le classement des sites comme les polluants chimiques, proliférations d’algues nuisibles et cyanobactéries, ainsi que déchets et plastiques.

Surfrider réclame que le contrôle de la qualité de l’eau soit effectué tout au long de l’année afin de protéger tous les utilisateurs de la mer. Elle recommande également aux Etats membres d’encourager la participation du public et de consulter les citoyens ainsi que les représentants des sports nautiques. L’organisme souhaiterait enfin que les membres se saisissent de la période estivale afin d’offrir au grand public une information claire et harmonisée sur la qualité de l’eau.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
[Vidéo] Mobula 8 : Le bateau dépollueur
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
Nantes Métropole débourse plus de 31 millions d'euros pour une gestion durable de l'eau
Nantes Métropole débourse plus de 31 millions d'euros pour une gestion durable de l'eau
L'agence de l'eau Loire-Bretagne et Nantes Métropole collaborent pour la préservation et l'amélioration de la gestion de la ressource en eau au sein du territoire.
Station avancée pour la valorisation des effluents
Station avancée pour la valorisation des effluents
« Même si des améliorations se déploient, les procédés d’épuration conventionnels restent énergivores, avec des coûts d’exploitation qui augmentent, et ne répondent pas aux exigences d’élimination d’une pollution toujours présente par les micropolluants. » Partant de ce constat, le projet Save, pour station avancée pour la valorisation des effluents, propose de développer une nouvelle filière de traitement des effluents urbains et hospitaliers.
L’imagerie satellite pour prévenir les proliférations de cyanobactéries
L’imagerie satellite pour prévenir les proliférations de cyanobactéries
Avec le réchauffement climatique, les phénomènes de prolifération de cyanobactéries, appelés efflorescences, tendent à se multiplier. Cette contamination de l’eau est susceptible de dégrader la qualité de la ressource, avec des conséquences pour la production d’eau potable mais aussi la baignade, la pêche et l’agriculture.
Eau potable : action anticalcaire à la GPS&O
Eau potable : action anticalcaire à la GPS&O
La communauté urbaine Grand-Paris-Seine-et-Oise poursuit son programme de décarbonatation de l’eau du robinet. La collectivité choisit d’investir dans ses usines de potabilisation pour livrer aux habitants une eau plus douce, source d’économies.
Sedif : coup d'envoi à la décarbonatation de l'eau par filtration membranaire
Sedif : coup d'envoi à la décarbonatation de l'eau par filtration membranaire
Le Syndicat des eaux d’Ile-de-France (Sedif) a obtenu un avis favorable concernant sa demande d'autorisation environnementale pour l’insertion d’une unité de traitement membranaire sur le site d’Arvigny à Savigny-le-Temple (Seine-et-Marne).
Oduc+ : un logiciel de calcul hydraulique intégrant le stockage des eaux pluviales
Oduc+ : un logiciel de calcul hydraulique intégrant le stockage des eaux pluviales
Le Centre d’études et de recherches de l’industrie du béton (Cerib) a présenté, en avril dernier, la dernière version de son logiciel Oduc+ destiné aux professionnels de l’assainissement pour la conception et le dimensionnement hydraulique et mécanique des réseaux.
Un kit d’analyse instantanée de bactéries et d’aide à la décision pour les agents d’exploitation
Un kit d’analyse instantanée de bactéries et d’aide à la décision pour les agents d’exploitation
GL Biocontrol, fabricant français de kits d’analyse rapide de bactéries par ATP-métrie, propose aux régies des eaux et délégataires de services une solution clés en main : DENDRIDIAG®SW. Doté d’une nouvelle application d’aide à la décision pour les opérateurs, ce kit 2 en 1 leur permet de décider et d’agir sur le terrain.
Tous les articles EAU
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.