EMPLOI
Construction Cayola
CONTACTS
INFORMATIONS IMPORTANTES
S'ABONNER
SE CONNECTER
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
EMPLOI-FORMATION
À la une \ EAU

Biosorb, une solution biomimétique de dépollution des eaux

Par A.A. Publié le 9 septembre 2021.
Biosorb, une solution biomimétique de dépollution des eaux
Ces cartouches retiennent les métaux dissous et radionucléides. Crédit : PearL
NEWSLETTERS
Archiver cet article
PUBLICITÉ
Une solution naturelle conçue par PearL à partir des écorces et de fibres de lin, piège les métaux dissous dans les eaux. Ce filtre se présente en cartouches sur skids de filtration modulaires pour le traitement de finition d’effluents industriels ou miniers.

Biosourcée, performante et économique... le Pôle d’expertises et d’analyse de la radioactivité en Limousin, PearL, poursuit le développement de sa solution de dépollution des eaux Biosorb®. Présentée en 2019, sous forme de cartouches, ce média filtrant retient les éléments traces métalliques contenus dans les eaux. La nouveauté cette année réside dans la commercialisation de cette unité de traitement sous forme de skids de filtration mobiles et modulaires équipés de cartouches Biosorb® facilement manipulables.

Pour la conception de sa solution, la société a exploité les propriétés naturelles des écorces qui fixent les polluants par phénomène d’échanges d’ions et de chélation. Celles-ci sont sont broyées, activées et insérées dans un non-tissé de fibres courtes de lin jusque-là non valorisées. « Le média filtrant obtenu, piège à moindre coût par sorption les métaux dissous et radionucléides sur une plage de concentration de 10 mg/l à moins de 5 µg/l », peut-on lire dans un communiqué.

Les rouleaux de tapis sont désormais remplacés par des cartouches manipulables et remplaçables dans des systèmes permettant de traiter plusieurs m3/h d’effluents chargés en polluants métalliques.

Les skids s’installent clés en main

Ce média filtrant en cartouches sur skids de filtration modulaires est notamment utilisé pour le traitement de finition d’effluents industriels ou miniers, les eaux pluviales et la dépollution des nappes. « Les rendements épuratoires obtenus sur sites industriels sont supérieurs à 95 % sur de nombreux métaux pour un rejet conforme en STEP urbaine ou milieu naturel », précise PearL. Une fois que le skid est saturé en polluants, les filtres en fibres naturelles qu’il contient peuvent être incinérés avec récupération d’énergie ou de métaux, ou éliminés en centre d’enfouissement technique (CET) de classe 1.

Sur site, le skid s’installe en moins d’une heure et ne nécessite aucune intervention du génie-civil et nécessite un entretien et un suivi réduits au strict minimum. PearL détermine en amont et gratuitement dans son laboratoire les performances d’abattement des polluants ciblés et ses conditions de mise en œuvre à partir d’un échantillon de 2 litres. « L’entreprise dispose d’unités pilote permettant de valider la solution in situ en conditions réelles d’exploitation durant quelques semaines », fait savoir la société.

Par ailleurs, le nouveau module Biosorb® sera présenté sur le village « Start-up Eaux » du salon Pollutec 2021 qui se tiendra du 12 au 15 octobre à Eurexpo Lyon. 
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et X.
À lire également
29 février 2024
Enquête/1 | Feux de forêt : l’eau potable, une ressource bientôt marginale Les pompiers pompent de moins en moins d’eau potable et stockent de plus en plus d’eau alternative, pour combattre les incendies de forêt. Points d’eau naturels et artificiels jouent un rôle croissant dans l’approvisionnement, ponctuellement complété d’eau de mer et de vidange de piscine. Appoint visé pour demain : les eaux usées traitées.
Enquête/1 | Feux de forêt : l’eau potable, une ressource bientôt marginale
12 décembre 2023
Eau et micropolluants/ 1 | Les contaminants émergents au cœur des débats Les métabolites dans l’eau potable sont une nouvelle menace pour les collectivités. Des élus prennent les devants, mais à quel prix…
Eau et micropolluants/ 1 | Les contaminants émergents au cœur des débats
29 novembre 2023
Le syndicat isérois Rhône Aval fait appel à Ingérop Engagé depuis quatre ans auprès du SIRRA (Syndicat isérois des rivières Rhône Aval), Ingérop, acteur de l’ingénierie et du conseil, a réalisé un projet de restauration des milieux et de protection contre les crues sur les bassins versants de la Sanne et du Dolon en Isère. Grâce à une méthode collaborative innovante, un scénario d’aménagement pour les deux bassins versants a obtenu un consensus général.
Le syndicat isérois Rhône Aval fait appel à Ingérop
Tous les articles EAU
[Vidéo] Les entreprises s'engagent pour la biodiversité avec EcoTree
VIDÉO
[Vidéo] Les entreprises s'engagent pour la biodiversité avec EcoTree
Toutes les vidéos
Dernier numéro
Hydroplus
Le magazine des professionnels de l’eau et de l’assainissement. (supplément d’EM)
Actu réglementaire
Le coup d'oeil
Newsletters gratuites
- Gratuites
- Différents thèmes au choix
- Spécialisées dans votre secteur

Nous contacter
✎ Proposer des sujets, communiquer sur nos supports ou besoin d'aide ?
Nous contacter
En partenariat avec
Événements
+ d'événements
Emploi
- Ingénieur Qualité Produit/Projet F/H
- Chargé(e) de médiation et de prévention des contentieux (expérimenté) F/H
- Responsable Supply Chain F/H
- Fauniste, Chargé d'études naturalistes
+ d'offres
Information importante ▶
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola