Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu

ENERGIE
Pollutec 2021
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

En mal de rentabilité, les réseaux de chaleur sont en crise

Par la rédaction, le 11 juillet 2016.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Dans un communiqué commun, ces organisations représentant les collectivités locales et les professionnels de la filière s'alarment : "Le doublement du Fonds Chaleur annoncé par la ministre de l'Environnement est désormais une nécessité absolue", clament Amorce, la Fedene, le SNCU et Via Séva. En cause, l'impossible équilibre économique des projets d'énergies renouvelables. Pour le consommateur, la baisse du prix des énergies fossiles est économiquement une bonne chose. Pour les réseaux de chaleur, en revanche, c’est un important frein au développement. Car actuellement, face au gaz, la chaleur produite à partir de la biomasse peine à être compétitive. Résultat : le développement des réseaux de chaleur en France est à la traîne par rapport aux objectifs de 2?012 qui visent à multiplier par cinq la quantité d’énergie renouvelable et de récupération véhiculée par les réseaux de chaleur d’ici à 2?030. « Pour remonter la pente, il faudrait sortir deux fois plus de projets de terre chaque année, or, c’est une diminution du nombre de projets concrétisés que l’on observe », déplore David Leicher, responsable du service réseau d’énergie de l’association Amorce.Dans les Pays de la Loire, par exemple, le nombre de projets soutenus par l’Ademe a ainsi baissé : de 17 projets en 2012 à 10 projets en 2013, puis trois projets en 2014 et un seul en 2015. « Depuis la mise en place du Fonds chaleur en 2009, qui soutient le développement des énergies renouvelables thermiques, nous avons doublé le nombre de kilomètres de réseaux de chaleur, expose Cédric Garnier, ingénieur biomasse énergie & solaire thermique collectif à la direction régionale Pays de la Loire de l’Ademe. Mais depuis quelques années, le nombre de projets diminue, car l’énergie bois n’arrive plus à être compétitive, même avec des aides, surtout pour de petits projets. En Vendée par exemple, nous avons connaissance d’un projet de réseau subventionné à 80 %, mais nous ne souhaitons pas le voir se concrétiser. Parce qu’il ne serait pas rentable et mettrait la collectivité en difficulté. »Pour remédier à cette crise, Amorce et les autres acteurs des réseaux de chaleur (collectivités, syndicats de professionnels, opérateurs de réseaux de chaleur…) proposent plusieurs mesures. D’une part, une accélération de la contribution climat énergie afin que celle-ci soit fixée à 50 euros/t d’ici à 2017-2018. « Cela permettrait de remettre au bon niveau les énergies fossiles et apporterait une ressource financière, qui devrait alors être mise, au moins pour moitié, à la disposition des collectivités en charge des schémas régionaux d’aménagement et de développement durable », souligne Nicolas Garnier, délégué général d’Amorce.Les acteurs souhaitent une révision des aides de l’Ademe en vue de les adapter au contexte actuel. « Le calcul d’une subvention se fait jusqu’à présent de façon à permettre à un réseau de chaleur de vendre de l’énergie à un prix inférieur de 5 % à celui du gaz, détaille Nicolas Garnier. Mais avec l’évolution actuelle des énergies fossiles, cela ne suffit pas à rassurer les élus et à leur permettre de garantir une chaleur moins chère que le gaz à court terme. Nous demandons donc que l’aide permette un prix de vente inférieur de 10 % à celui du gaz. » Pour cela, il faut donc augmenter les subventions allouées par projet. Et l’Agence a répondu favorablement à cette demande. Le Fonds chaleur va donc revoir très prochainement sa politique de soutien. Les forfaits d’aide aux petits projets seront revus à la hausse de 10 à 20 %, et les plafonds de subvention pour les gros projets seront rehaussés. « Réévaluer les aides est une solution indispensable pour s’adapter au contexte et pour que les projets puissent continuer à se faire, admet Cédric Garnier. Cependant, cela ne va sans doute pas suffire à faire émerger beaucoup de nouveaux projets – pour cela, il faudrait que les prix du gaz remontent – mais pour l’heure, cela permet d’améliorer la compétitivité des réseaux qui sortent. »Amorce attend cependant une autre décision importante du gouvernement : le doublement du Fonds chaleur, de 220 à 440 millions d'euros. Annoncé par le ministère de l’Environnement à plusieurs reprises, celui-ci n’est toujours pas effectif. « Le Fonds chaleur est l’un des dispositifs les plus efficaces de soutien aux énergies renouvelables, insiste Nicolas Garnier. Si l’on veut que la dynamique des réseaux de chaleur soit relancée, il faut un signal extrêmement fort. » Et lorsque les fonds seront là, Amorce souhaite qu’une partie soit utilisée pour la mise en place d’un appel à projets visant à lancer des études de faisabilité systématiques dans les collectivités de 30?000 à 100?000 habitants dépourvues de réseau de chaleur. « L’enjeu est de pouvoir construire des réseaux de chaleur sur des zones existantes, car c’est là que les consommations sont importantes et que la rénovation énergétique atteint ses limites, poursuit le délégué général d’Amorce. Nous demandons donc que l’étude de faisabilité soit financée à 90 % ou 100 % et que soit instaurée une prime à la réalisation d’un réseau de chaleur. Pour que tout maire d’une telle commune se lance. »En attendant la concrétisation de ces vœux, certaines collectivités réussissent tout de même à faire sortir de terre de nouveaux kilomètres de canalisations, grâce à l’extension des réseaux existants. Pour preuve, à Toulouse, le réseau de chaleur mis en place depuis les années soixante et alimentant l’équivalent de 10?000 logements à partir de l’Unité d’incinération des ordures ménagères (UIOM) va être étendu de 36 km et pourra ainsi alimenter l’équivalent de 15?000 logements supplémentaires : « Économiquement, il n’était pas rentable de construire une unité de production de chaleur par la biomasse. Mais en augmentant la récupération de la chaleur fatale de l’UIOM, et en y ajoutant la récupération de chaleur d’un nouveau data center, le projet est viable », note Pierre Trautmann, adjoint au maire en charge de la commande publique. En effet, c’est Dalkia qui va porter les 49 millions d’euros d’investissement nécessaire (subventionnés pour 14 millions par le Fonds chaleur) et qui exploitera le réseau pendant vingt-six ans, à partir de sa mise en service, prévue en 2018. Pour la collectivité, un tel montage est entièrement bénéfique : « Nous avons d’une part une réduction des émissions de CO2, nous participons à la transition énergétique, nous garantissons les prix à long terme pour les usagers, nous créons de l’emploi et, puisque nous augmentons la récupération de la chaleur fatale de notre UIOM, nous réduisons notre taxe générale sur les activités polluantes », énumère Pierre Trautmann. Dans certaines conditions, les réseaux de chaleur restent donc une bonne option, mais leur massification nécessitera forcément un changement de conjoncture.Nolwenn Le Jannic 

Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Contenu de marque
Grand Port Maritime de Bordeaux : Partenariat d’Innovation
[Vidéo] Comment l'aéroport de Paris-Orly gère la biodiversité ?
Dernier numéro
N° 1792
Sommaire
Découvrir
S'abonner
Les numéros
Actu réglementaire
Décret n° 2021-1558 du 2 décembre 2021 modifiant la nomenclature des installations classées pour la protection de l'environnement Lire
Arrêté du 2 décembre 2021 relatif aux prescriptions générales applicables aux installations relevant du régime de l'enregistrement au titre de la rubrique 2445 (transformation du papier, carton) de la nomenclature des installations classées pour la protection de l'environnement Lire
Décision du 30 novembre 2021 portant délégation de signature (direction des ressources humaines) Lire
Décret n° 2021-1548 du 30 novembre 2021 relatif aux attestations de prise en compte des exigences de performance énergétique et environnementale et à la réalisation d'une étude de faisabilité relative aux diverses solutions d'approvisionnement en énergie pour les constructions de bâtiments en France métropolitaine Lire
Décret n° 2021-1547 du 29 novembre 2021 relatif aux modalités de mise en œuvre au sein de la mutualité sociale agricole de l'expérimentation du transfert de certaines activités des médecins du travail à des infirmiers qualifiés en santé au travail Lire
Décret n° 2021-1541 du 29 novembre 2021 relatif à la revalorisation du chèque énergie au titre de l'année 2021 Lire
Décision du 26 novembre 2021 autorisant au titre de l'année 2022 l'ouverture d'un concours spécial pour le recrutement d'élèves-ingénieurs des travaux de la météorologie Lire
Décision du 26 novembre 2021 autorisant au titre de l'année 2022 l'ouverture d'un concours interne pour le recrutement d'élèves-ingénieurs des travaux de la météorologie Lire
Décret n° 2021-1534 du 26 novembre 2021 pris pour l'application de l'ordonnance n° 2019-418 du 7 mai 2019 relative à la vente de logements appartenant à des organismes d'habitations à loyer modéré à des personnes physiques avec application différée du statut de la copropriété Lire
Arrêté du 24 novembre 2021 portant homologation du cahier des charges du label rouge n° LA 12/77 « Poulet jaune fermier élevé en plein air » Lire
Arrêté du 23 novembre 2021 relatif aux listes de titres, diplômes ou certifications professionnelles que doivent détenir les enseignants permanents des établissements d'enseignement supérieur agricole privés Lire
Arrêté du 23 novembre 2021 modifiant l'arrêté du 15 septembre 2021 fixant le coefficient stabilisateur budgétaire appliqué aux montants des indemnités compensatoires de handicap naturel au titre de la campagne 2021 Lire
Arrêté du 23 novembre 2021 modifiant l'arrêté du 15 septembre 2021 fixant le coefficient stabilisateur budgétaire appliqué aux montants des indemnités compensatoires de handicaps naturels au titre de la campagne 2021 dans les régions d'outre-mer Lire
Arrêté du 22 novembre 2021 relatif à la modification temporaire du cahier des charges de l'indication géographique protégée (IGP) « Chapon du Périgord » Lire
Arrêté du 22 novembre 2021 relatif à la modification temporaire du cahier des charges de l'indication géographique protégée (IGP) « Volailles d'Auvergne » Lire
Décret du 22 novembre 2021 portant nomination de la directrice générale de l'Institut d'enseignement supérieur et de recherche en alimentation, santé animale, sciences agronomiques et de l'environnement - Mme BOSSY (Mireille) Lire
Décret du 22 novembre 2021 portant nomination du directeur général de l'Institut français du cheval et de l'équitation - M. GAILLET (Jean-Roch) Lire
Arrêté du 20 novembre 2021 relatif à la protection des abeilles et des autres insectes pollinisateurs et à la préservation des services de pollinisation lors de l'utilisation des produits phytopharmaceutiques Lire
Arrêté du 19 novembre 2021 transposant les mesures de conservation et de gestion de l'Accord relatif aux pêches dans le Sud de l'océan Indien Lire
Décret n° 2021-1503 du 17 novembre 2021 modifiant le décret n° 2021-126 du 6 février 2021 relatif au soutien de certaines cantines scolaires dans le cadre du plan de relance Lire
À lire également
Valorem et SMA s'associent pour le déploiement de cinq centrales solaires
Valorem et SMA s'associent pour le déploiement de cinq centrales solaires
Le groupe Valorem, expert dans les installations de production d'énergie renouvelable, choisit SMA France, spécialiste de l’ingénierie des systèmes pour le photovoltaïque et le stockage, pour la mise en service de cinq projets de centrales photovoltaïques en France.
[Tribune] La solution éolienne
[Tribune] La solution éolienne
Le réchauffement climatique est en route. Plus nous agirons tard, plus les dégâts sur nos sociétés et notre environnement seront violents. Un des principaux leviers pour amoindrir le choc est l’électricité décarbonée. Pour Patrick Simon, directeur général d’EDP Renewables, l’augmentation de la production éolienne n’est plus une option, c’est un impératif.
Le prix des réseaux de chaleur vertueux serait plus stable
Le prix des réseaux de chaleur vertueux serait plus stable
Selon l'enquête annuelle du syndicat national du chauffage et de la climatisation urbaine (SNCU), le prix de vente moyen de chaleur renouvelable livrée par réseaux est resté stable en 2020 par rapport à 2019. 
Daikin Europe lance sa nouvelle pompe à chaleur à récupération d’énergie
Daikin Europe lance sa nouvelle pompe à chaleur à récupération d’énergie
Le spécialiste de la climatisation et de la pompe à chaleur annonce la commercialisation en 2022 de son unité VRV-5 à récupération d’énergie. Ce nouveau système permet de fournir de façon simultanée du chauffage et du rafraîchissement dans un même bâtiment.
Veolia et l’École des Mines de Saint-Étienne s'associent pour encourager la recherche scientifique
Veolia et l’École des Mines de Saint-Étienne s'associent pour encourager la recherche scientifique
L'accord, signé le 10 novembre, prévoit la réalisation de projets communs en recherche, formation, entrepreneuriat et diffusion de la culture scientifique.
Les écoles relèvent le défi de la transition énergétique
Les écoles relèvent le défi de la transition énergétique
La fédération nationale de collectivités en charge des services publics locaux (FNCCR), l’Institut français pour la performance du bâtiment (IFPEB) et le Cerema lancent, à l’occasion du Salon des maires et des collectivités locales, un challenge pour réduire les consommations d’énergie et les émissions carbone dans les écoles primaires.
Biogaz : Evergaz, Transition Evergreen et Eiffel Gaz Vert mettent la main sur le Groupe C4
Biogaz : Evergaz, Transition Evergreen et Eiffel Gaz Vert mettent la main sur le Groupe C4
L’acquisition du groupe allemand C4 est réalisée par 3 E BIOGAS, société détenue conjointement par le fonds d’investissement Transition Evergreen, le fonds d'infrastructure d'Eiffel Investment Group et Evergaz.
Tous les articles ENERGIE
En partenariat avec
Événements
Energaia
8 Décembre 2021
ZERO CARBONE
10 Décembre 2021
Bepositive, le salon de la transition énergétique
14 Décembre 2021
+ d'événements
Emploi
- MECANICIEN TP SEDENTAIRE- H/F
- Opérateur(trice) Gestion des Reseaux H/F
- Désamianteur / Désamianteuse
- Assistant de direction F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.