Accès abonnés Voir nos offres
Menu

ÉNERGIE
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
VIDÉOS

Les industriels des énergies marines renouvelables réclament « un calendrier stable et lisible »

Partager :
Les industriels des énergies marines renouvelables réclament « un calendrier stable et lisible »
Par Eva Gomez, le 15 novembre 2017
Découvrez notre newsletter gratuite Énergie
Le Syndicat des énergies renouvelables, l’association Evolen et le Groupement des industries de construction et activités navales appellent le gouvernement à lancer des appels d’offres et à augmenter la visibilité du potentiel des énergies marines renouvelables.

Mardi 14 novembre, les acteurs de la filière française des énergies marines renouvelables (EMR) - à savoir le Syndicat des énergies renouvelables (SER), l’association Evolen et le Groupement des industries de construction et activités navales (Gican) - ont publié un communiqué dans lequel ils réclament « un calendrier stable et lisible ». L’objectif : viser les 18 GW d’éolien en mer posé et flottant d’ici 2030. Selon ces acteurs, « il est urgent de disposer aujourd’hui d’une réelle visibilité sur le calendrier des appels d’offres commerciaux qui consolideront la filière industrielle en France, face à une concurrence internationale de plus en plus vive ». Ils font notamment valoir les derniers appels d’offres européens sur l’éolien en mer posé, impliquant un engagement au niveau national notamment via un lancement d’appels d’offres français. « Par ailleurs, avec quatre fermes pilotes en développement, la dynamique française lancée sur l’éolien flottant est unique au monde. Pour rester en tête dans la course internationale et anticiper la phase industrielle, le futur appel d’offres flottant en phase commerciale, annoncé en novembre 2016, doit désormais être concrétisé au plus vite », estiment le SER, Evolen et le Gican.

La filière hydrolienne doit également être mise en valeur selon les trois organisations : « un premier appel d’offres commercial sur deux zones, au large du Raz Blanchard (pour 100-150 MW) et dans le passage du Fromveur (pour 50-100 MW) permettrait de conforter la dynamique industrielle en cours de structuration », estiment-elles. Enfin, elles insistent sur l’enjeu des EMR dans les départements d’Outre-mer, en particulier concernant l’énergie thermique des mers (ETM). «  Pour l’exploiter, il est important que la puissance publique coordonne la réalisation des premières études - mesures bathymétriques, mesures de courant, de houle... - de manière à amorcer les projets et initier un développement plus ambitieux de ces territoires dans la transition énergétique », précisent le SER, Evolen et le Gican.

2.086 emplois créés en 2016 dans les EMR

Actuellement, 29 projets EMR sont en cours en France métropolitaine et dans les territoires d’Outre-mer. La Normandie, la Bretagne et le Pays de la Loire sont les zones les plus en avance sur les EMR. L’Occitanie se tourne vers l’éolien flottant, tandis que la Nouvelle Aquitaine et la région PACA sont en train de rattraper leur retard, selon une synthèse de l’Ademe publiée en juillet dernier. En 2016, les EMR ont créé 2.086 emplois en France. L’ancienne ministre de l’Environnement, de l’énergie et de la mer, Ségolène Royal, avait défini les objectifs de la Programmation pluriannuelle de l’énergie pour 2023 : « 3000 MW mis en service, pour l’éolien en mer posé, et jusqu’à 6 000 MW supplémentaires attribués par appels d’offres ; 100 MW en service pour l’éolien flottant et l’hydrolien, et jusqu’à 2000 MW de plus, attribués par appels d’offres. »
Creative Commons
Retrouvez toute l'information Énergie dans Environnement Magazine.
Environnement Magazine, l'information de référence pour tous les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l'environnement.
Consulter le magazine
Offre digitale
à partir de
8,90 €

Je découvre
S'identifier
S'inscrire
  Environnement TV se jette à l'eau !

Nous sommes fiers de vous présenter notre toute nouvelle émission, Environnement TV ! Dans ce premier numéro spécial vacances, Anthony Laurent nous emmène à Marseille, 8ème port le plus pollué d’Europe. Direction la commune de Plouha (Côtes-d’Armor), qui vient d’obtenir le Pavillon bleu, avec Eva Gomez. Enfin, Agnès Breton pousse son "coup de gueule" en fin d’émission.
À lire également
Le salon Expobiogaz aura lieu les 12 et 13 juin à Lille
Le salon Expobiogaz aura lieu les 12 et 13 juin à Lille
Les 12 et 13 juin prochains, se tiendra la huitième édition du salon Expobiogaz, co-organisé avec le club biogaz ATEE, au Grand Palais de Lille (Nord).
L'Anses alerte sur la toxicité de la lumière bleue des LED sur la rétine
L'Anses alerte sur la toxicité de la lumière bleue des LED sur la rétine
Le 14 mai dernier, l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation (Anses) a publié un avis alertant sur la toxicité de la lumière bleue des LED sur la rétine.
Naval Energies et Hitachi Zosen Corporation s'associent pour l'éolien flottant au Japon
Naval Energies et Hitachi Zosen Corporation annoncent ce lundi 8 juillet, se mettre en coopération pour le développement de l'éolien flottant au Japon.
La bioraffinerie de Total à la Mède a démarré
La bioraffinerie de Total à la Mède a démarré
Ce mercredi 3 juillet, la bioraffinerie de Total à la Mède (Bouches-du-Rhône) a démarré son activité.
Deux nouveaux projets en cours pour le procédé Power Road d’Eurovia
Deux nouveaux projets en cours pour le procédé Power Road d’Eurovia
Eurovia poursuit le déploiement de sa technologie de route solaire thermique Power Road avec deux nouveaux projets.
[Tribune] L’innovation au cœur de la transition énergétique
[Tribune] L’innovation au cœur de la transition énergétique
Cette semaine, Grégory Lamotte, CEO de Comwatt, revient sur les perspectives d'innovations dans la transition énergétique.
Hydrogène: le premier démonstrateur Power-to-Gas de France a atteint son objectif maximal
Hydrogène: le premier démonstrateur Power-to-Gas de France a atteint son objectif maximal
Un an après son inauguration, le premier démonstrateur Power-to-Gas de France, piloté par Engie, injecte désormais 20 % d’hydrogène dans le réseau de gaz naturel de Cappelle-la-Grande, près de Dunkerque.
Tous les articles ÉNERGIE
Appels d'offres
En partenariat avec
ACCÈS AU KIOSQUE
Événements
Démo Forest
30 Juillet 2019
Démo Forest
Recycking Aktiv
5 Septembre 2019
Recycking Aktiv
Matexpo 2019
11 Septembre 2019
Matexpo 2019
+ D'ÉVÉNEMENTS
Emploi
- TECHNICIEN(NE) DE MAINTENANCE GAZ (H/F) Calais
- Product Owner Reporting Stratégique F/H
- Jardinier / Jardinière d'espaces verts
- OPERATEUR DE DIAGNOSTIC F/H
+ D’OFFRES
Rubriques
Eau
Recyclage
Énergie
Territoires
Cleantech
Politiques
Pollutions
Biodiversité
Mobilité
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Emploi
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.