Découvrez nos newsletters
Gratuites et spécialisées dans votre secteur
Accès abonnés ✉ Nos newsletters gratuites Je m'abonne
Menu

ÉNERGIE
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Transition énergétique : le Cese alerte sur le retard pris par la France

Partager :
Transition énergétique : le Cese alerte sur le retard pris par la France
Par E.G, le 1er mars 2018
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Énergie
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Le mercredi 28 février, le Conseil économique social et environnemental (Cese) a publié un avis sur la nécessité d’accélérer la transition énergétique, dans lequel il alerte sur le retard pris par la France, notamment au regard des objectifs fixés par la loi de transition énergétique pour la croissance verte de 2015.

« Près de trois ans après l’adoption de la Loi de transition énergétique pour la croissance verte (LTECV), le Conseil économique social et environnemental (Cese) dresse un premier bilan de sa mise en œuvre, au moment où s’engage également un débat public sur les objectifs de la deuxième période de la Stratégie nationale bas carbone (SNBC) et de la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) », indique le Conseil économique social et environnemental (Cese) dans un communiqué. Ainsi, pour le Cese, la France n’est pas encore en bonne voie pour réaliser l’ambition de diviser par quatre ses émissions de gaz à effet de serre. Ce constat est partagé dans un avis rapporté à l’assemblée plénière du Cese du 28 février, et adopté à 105 voix pour, 27 abstentions et 23 voix contre.

« Les émissions globales de gaz à effet de serre (GES) ont augmenté de nouveau en 2015 et 2016 ; notamment dans le secteur du transport. De plus, les objectifs de rénovation énergétique des bâtiments sont loin d’être atteints et la France demeure un des pays d’Europe les plus en retard dans le déploiement des énergies renouvelables », constate le Cese, qui alerte sur le retard pris par la France en matière de transition énergétique. Par ailleurs, l’Assemblée consultative estime que les moyens alloués aux collectivités locales sont trop faibles « pour accroître leur effort en matière de rénovation des bâtiments, de développement des transports collectifs, de déploiement des énergies renouvelables ou encore pour mettre en place le Service public de la performance énergétique de l’habitat (SPPEH) prévu par la LTECV ».

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Accélération du déploiement des ENR, participation citoyenne et PPEC

Afin d’accélérer la transition énergétique et de pallier le retard pris par la France, le Cese invite le gouvernement à « fixer dans tous les domaines, des objectifs réalistes et s’y tenir ». Des objectifs à fixer notamment dans le cadre de la révision de la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE), dont le débat public débutera mi-mars. « La prochaine PPE devra fixer une feuille de route pour toutes les filières de production d’énergie, y compris la production d’électricité nucléaire, afin d’atteindre le ratio de 50 % prévu par la loi à une date à fixer entre 2025 et 2035 », souligne le Cese. Pour le Conseil, il s’agit également de faciliter le déploiement des énergies renouvelables en simplifiant les procédures administratives et les délais de raccordement. Des nécessités dont la mesure a été notamment prise dans le cadre des groupes de travail mis en place par le gouvernement autour de l’éolien terrestre ou de la méthanisation. Le Cese souhaite également « voir se multiplier les projets dans lesquels sont impliqués des habitants et/ou des collectivités et propose l’objectif de 15 % de projets d’énergie renouvelable incluant une participation citoyenne à l’horizon 2030 ». Enfin, le Cese souligne l’urgence d’établir « au niveau national mais aussi au niveau des principales branches et des régions, les Plans de programmation de l’emploi et des compétences (PPEC) prévus par la LTECV ».

Engager un plan de rénovation énergétique « vraiment ambitieux »

Concernant la rénovation du bâti, le Cese rappelle les objectifs fixés par le Grenelle de l’environnement. Des objectifs qui « doivent être enfin suivis de façon précise et actualisée », est-il ajouté. Par ailleurs, pour le Cese, afin d’engager un plan de rénovation « vraiment ambitieux », « il est urgent de déployer un Service public de la performance énergétique de l’habitat (SPPEH) sur tout le territoire et de le doter d’un financement pérenne à hauteur de 3 euros par ménage et par an », lutter contre la précarité énergétique et engager la rénovation énergétique du secteur tertiaire. Des objectifs confirmés dans le plan de rénovation énergétique annoncé en novembre dernier par Nicolas Hulot. « Le Cese invite l’État à montrer l’exemple en rénovant rapidement ses propres bâtiments de façon ambitieuse et en aidant les collectivités territoriales à faire de même. »

Développer le biogaz et les mobilités alternatives

En matière de transport, le Conseil remet en question le choix du tout électrique et attire l’attention sur le développement du biogaz. Par ailleurs, « le Cese demande que les grands choix d’infrastructures de transport soient pris dès maintenant en cohérence avec l’objectif visé de neutralité carbone en 2050 et que les alternatives au transport routier individuel (transports en commun, covoiturage, ferroutage, télétravail...) soient davantage privilégiées ». Enfin, le Conseil souligne l’importance des secteurs agricole et alimentaire dans la transition énergétique et notamment le stockage de carbone.

35 milliards d’euros d’investissement demandés

Pour atteindre tous ces objectifs, le Cese demande une augmentation des fonds dédiés à la transition énergétique. Ainsi, il « demande que les 20 milliards d’euros promis pour la transition énergétique dans le cadre du Grand plan d’investissement [annoncé en septembre dernier par Edouard Philippe], soient portés à 35 milliards ». Afin de permettre aux collectivités locales d’accélérer la transition sur les territoires, le Cese demande « l’attribution d’une part de la Contribution Climat Energie (CCE) ». Enfin, une négociation au niveau européen serait nécessaire afin « d’exclure des critères de déficit et de dette publics dits de Maastricht, les financements destinés à la lutte contre le changement climatique et la transition énergétique ».

Pixabay
Offre en ligne à partir de 8,90 €
Dans ce contexte particulier, le premier mois d'abonnement est offert.
Je m'abonne
Retrouvez toute l'information de cette rubrique dans le magazine Environnement Magazine.
Environnement Magazine, l'information de référence pour tous les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l'environnement.
Consulter le magazine
S'identifier
S'inscrire
  [Vidéo] L'après-coronavirus sera-t-il écologique ?
Le gouvernement a annoncé plusieurs pistes de déconfinement en France, qui doit débuter le 11 mai. Les associations environnementales appellent à ne pas oublier le climat lors de la sortie de crise.
+ de vidéos Environnement TV
UN POINT SUR LA REPRISE AVEC...
Cyril Sailly, fondateur dirigeant d’advizeo
Depuis le 11 mai, la reprise s’organise progressivement partout en France. Environnement-magazine.fr propose aux professionnels de partager leur organisation, des réflexions sur l’impact du confinement et leur vision de l’après-crise. Aujourd’hui, nous donnons la parole à Cyril Sailly, fondateur dirigeant d’advizeo.
Toutes les interviews
Actu réglementaire
Arrêté du 20 mai 2020 modifiant l'arrêté du 5 novembre 2019 établissant la liste des membres du Conseil supérieur des gens de mer Lire
Arrêté du 22 mai 2020 portant nomination au conseil scientifique et technique du Centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement (CÉREMA) Lire
Arrêté du 25 mai 2020 portant nomination au conseil de surveillance de la Société du Canal Seine-Nord Europe Lire
Arrêté du 25 mai 2020 modifiant l'arrêté du 28 janvier 2013 déterminant la taille minimale ou le poids minimal de capture et de débarquement des poissons et autres organismes marins pour la pêche professionnelle Lire
Arrêté du 14 mai 2020 modifiant l'arrêté du 11 février 2020 relatif à la mise en œuvre du plan de chasse et au marquage du gibier Lire
Arrêté du 15 mai 2020 portant déclassement de parcelles relevant du domaine public fluvial confié à Voies navigables de France (VNF) sur le territoire de la commune de Moret-Loing-et-Orvanne (Seine-et-Marne) Lire
Arrêté du 18 mai 2020 portant déclaration d'inutilité de parcelles relevant du domaine public fluvial confié à Voies navigables de France (VNF) sur le territoire de la commune de Huningue (Haut-Rhin) Lire
Arrêté du 18 mai 2020 modifiant l'arrêté du 12 novembre 2014 portant déclassement de parcelles relevant du domaine public fluvial confié à Voies navigables de France (VNF) sur le territoire de la commune de Huningue (Haut-Rhin) Lire
Arrêté du 19 mai 2020 modifiant l'arrêté du 30 mars 2011 fixant la nature, le programme des épreuves et les règles d'organisation générale du concours sur titres pour le recrutement d'ingénieurs du contrôle de la navigation aérienne Lire
Arrêté du 19 mai 2020 autorisant au titre de l'année 2020 l'ouverture d'un concours sur titres pour le recrutement d'ingénieurs du contrôle de la navigation aérienne Lire
Arrêté du 25 mai 2020 modifiant les conditions d'organisation des concours externe et interne de la session 2020 pour le recrutement des techniciens supérieurs des études et de l'exploitation de l'aviation civile Lire
Pour plus d'informations cliquez ici
À lire également
Champs-sur-Marne : bientôt un réseau de chaleur à 82 % renouvelable
Champs-sur-Marne : bientôt un réseau de chaleur à 82 % renouvelable
Dans l’est de Paris, en Seine-et-Marne, le projet de géothermie de Champs-sur-Marne, porté par la communauté d’agglomération Paris – Vallée de la Marne (CAPVM) et GéoMarne (filiale locale d’Engie Solutions) se termine.
Les Journées hydrogène dans les territoires sont reportées à juin 2021
Les Journées hydrogène dans les territoires sont reportées à juin 2021
L’association française pour l’hydrogène et les piles à combustible (Afhypac) reporte la huitième édition des Journées hydrogène dans les territoires.
Marie Souplet, directeur général de Prochalor
Marie Souplet, directeur général de Prochalor
Pendant la crise sanitaire du Covid-19 et le confinement qu’elle impose, Environnement-magazine.fr propose aux professionnels de partager leur organisation. Journée type ? Quelle organisation au travail ? Comment entrevoir l’après-crise ? Marie Souplet, directeur général de Prochalor, nous explique son quotidien.
Ghislain Eschasseriaux, délégué général de la Fedene
Ghislain Eschasseriaux, délégué général de la Fedene
Pendant la crise sanitaire du Covid-19 et le confinement qu’elle impose, Environnement-magazine.fr propose aux professionnels de partager leur organisation. Journée type ? Quelle organisation au travail ? Comment entrevoir l’après-crise ? Ghislain Eschasseriaux, délégué général de la Fedene, nous explique son quotidien.
Covid-19 : les Coopératives forestières défendent le bois comme matériau de relance de l'économie
Covid-19 : les Coopératives forestières défendent le bois comme matériau de relance de l'économie
Dans le contexte de crise sanitaire liée au Covid-19, l'Union de la coopération forestière française encourage la reprise des activités de la filière et invite le gouvernement à privilégier le matériau bois dans le plan de relance de l'économie française.
Plus d’un TWh de gaz renouvelable injecté dans le réseau français en 2019
Plus d’un TWh de gaz renouvelable injecté dans le réseau français en 2019
Le Syndicat des énergies renouvelables, qui vient de dévoiler son Panorama du gaz renouvelable en 2019, révèle que l’injection de gaz renouvelable dans le réseau français a dépassé le cap symbolique du TWh l’an dernier, soit 1,2 TWh contre 0,71 TWh fin 2018.
Expobiogaz est reporté en septembre 2020
Expobiogaz est reporté en septembre 2020
Le salon Expobiogaz, qui devait se tenir début juin prochain, est reporté aux 2 et 3 septembre à Lille Grand Palais.
Tous les articles ÉNERGIE
En partenariat avec
Nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
Confs'Amiante Hors-série Ferroviaire
4 Juin 2020
Confs'Amiante Hors-série Ferroviaire
Amorce, le e-colloque Eau
11 Juin 2020
Amorce, le e-colloque Eau
Confs'Amiante Bâti
25 Juin 2020
Confs'Amiante Bâti
+ d'événements
Emploi
- TECHNICIEN MAINTENANCE SAV ITINERANT 07/26 - H/F
- Saur propose une Licence GASTE en Apprentissage
- Technicien / Technicienne de contrôle de réseau d'assainissement
- Conducteur de travaux en désamiantage F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.