Abonnements Découvrez nos formules print et numérique Accès abonnés Voir nos offres
Menu

ÉNERGIE
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
EMPLOI

[Tribune] La loi Elan est-elle bien pensée dans son application ?

Partager :
[Tribune] La loi Elan est-elle bien pensée dans son application ?
Par Alric Marc, président-directeur général de Eficia, le 2 janvier 2019
Découvrez notre newsletter gratuite Énergie
Cette semaine, le président-directeur général de la société Eficia, Alric Marc, revient sur la loi Elan, mise en application fin novembre dernier. Selon lui, "En se concentrant uniquement sur la pénalisation des entreprises qui n’auront pas réalisé les 60 % d’économies d’énergie demandées, les directions techniques vont davantage craindre les pénalités que de s’intéresser aux bénéfices que pourraient leur apporter des travaux d’économie énergétique​".

Mise en application le 23 novembre 2018, la loi Elan et notamment son article 175, a pour objectif d’obliger les bâtiments tertiaires à faire des économies d’énergie sur le long terme. Ainsi, d’ici 2050, les entreprises concernées par cette loi devront avoir réalisé 60 % de réduction sur leur consommation énergétique par rapport à 2010.  
 
Cet objectif ambitieux vise à réduire l’impact écologique qu’a le secteur du bâtiment sur la planète. Si la cause est louable, la mise en application de la loi Elan peut amener à se poser quelques questions. Afin de pousser les entreprises à atteindre le chiffre qui leur a été demandé, des pénalités seront mises en place et sanctionneront les bâtiments qui n’auront pas fait suffisamment d’économies d’énergie sur la période donnée. Selon moi, cet aspect punitif véhicule une image contraignante des économies d’énergie et ne valorise pas les intérêts économiques et écologiques que chaque entreprise peut y gagner. Consommer moins représente certes un investissement conséquent, cependant, il faut appuyer sur le fait qu’une consommation intelligente apportera forcément des bénéfices sur le long terme. L’efficacité énergétique doit être vue comme une solution pour baisser ses charges de fonctionnement et avoir moins d’impact sur l’environnement de manière générale. Elle permet également de donner à l’entreprise une image responsable et engagée pour limiter l’impact qu’elle a sur le monde. Une solution plus pérenne dans le temps pourrait donc être d’expliquer aux entreprises les bénéfices, autant économiques qu’écologiques, que pourraient apporter ces travaux d’efficacité énergétique.  
 
Afin de les soutenir dans leur projet de transition énergétique, il aurait été intéressant d’instaurer un système de prêts spécifiques pour que les entreprises puissent investir dans des solutions efficaces et durables, tel que cela avait été fait pour les particuliers il y a quelques années. En se concentrant uniquement sur la pénalisation des entreprises qui n’auront pas réalisé les 60 % d’économies d’énergie demandées, les directions techniques vont davantage craindre les pénalités que de s’intéresser aux bénéfices que pourraient leur apporter des travaux d’économie énergétique. Cela pourrait créer une ambiance malsaine autour de cette loi, poussant les entreprises à faire des économies d’énergie au plus vite. Ainsi, il risque de se produire ce que j’appelle un “effet d’aubaine” :  de nouveaux acteurs risquent d’apparaître sur le marché en profitant de cette crainte du résultat afin de proposer aux entreprises des solutions inadaptées et dirigées sur le court terme.  
 
Le développement durable ne doit pas être considéré comme un centre de coût pour les entreprises – que ce soit au travers d’investissements obligatoires ou de taxes – mais devenir une réelle et mesurable source de croissance. Des solutions globales d’aide à la décision énergétique et de gestion peuvent permettre d’effectuer cette transition tout en étant favorable à l’environnement et aux entreprises.  
Alric Marc, président-directeur général de Eficia
Tous nos articles à partir de 8,99 €
JE M'ABONNE
S'identifier
S'inscrire
S'abonner
S'abonner
S'abonner
S'abonner
Materr'up présente son béton bas carbone
Voir toutes nos interviews POLLUTEC 2018
En partenariat avec
À lire également
Energie solaire : un premier bilan six mois après l'annonce du plan gouvernemental
Energie solaire : un premier bilan six mois après l'annonce du plan gouvernemental
Le 19 février dernier, la secrétaire d'Etat auprès du ministre de la transition écologique, Emmanuelle Wargon, a réuni le groupe de travail « Place au soleil », afin d'établir un premier bilan des 31 engagements pris en juin dernier.
Record de financement participatif pour un projet de toitures solaires
Record de financement participatif pour un projet de toitures solaires
La plateforme de financement participatif Lendosphere annonce avoir établi un nouveau record avec le groupe Cap Sud : 1,1 million d'euros ont été prêtés par 697 personnes en six jours pour un projet de toitures solaires.
Une formation à la géothermie pour les élus de Gironde
Une formation à la géothermie pour les élus de Gironde
Le 7 mars prochain, les élus des collectivités et EPCI de la Gironde pourront participer à une formation à la géothermie, au lycée Grand Air d'Arcachon.
En 2018, la production d'électricité renouvelable a couvert 22,7% de la consommation française
En 2018, la production d'électricité renouvelable a couvert 22,7% de la consommation française
En 2018, 22,7% de la consommation française d'électricité étaient d'origine renouvelable.
La RATP veut se fournir en « électricité verte » pour consommer 1,4 TWh par an
La RATP veut se fournir en « électricité verte » pour consommer 1,4 TWh par an
La RATP vient d’annoncer avoir lancé une réflexion pour l’étude et la mise en œuvre d’un contrat d’achat d’« électricité verte » avec pour objectif de couvrir une partie de sa consommation énergétique annuelle.
[Dossier] Des éoliennes citoyennes comme source de financement dans l’Indre
[Dossier] Des éoliennes citoyennes comme source de financement dans l’Indre
Autour de la petite commune de Saint-Georges-sur-Arnon, collectivités locales, citoyens et acteurs privés se sont rassemblés pour devenir propriétaires de quelques éoliennes.
Le salon Produrable se tiendra les 9 et 10 avril prochains à Paris
Les 9 et 10 avril prochains, aura lieu le salon Produrable au palais des Congrès de Paris.
Tous les articles ÉNERGIE
ACCÈS AU KIOSQUE
Événements
Sifer 2019
26 Mars 2019
Sifer 2019
Intersol 2019
26 Mars 2019
Intersol 2019
RailTech Europe 2019
26 Mars 2019
RailTech Europe 2019
+ D'ÉVÉNEMENTS
Emploi
- Chef de Projets Grands Comptes F/H
- Acheteur(euse) Métiers H/F
- Installateur / Installatrice en chauffage, climatisation, sanitaire et énergies renouvelables
+ D’OFFRES
Rubriques
Eau
Recyclage
Énergie
Territoires
Cleantech
Politiques
Pollutions
Biodiversité
Mobilité
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Emploi
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.