Abonnements Découvrez nos formules print et numérique Accès abonnés Voir nos offres
Menu

ÉNERGIE
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
EMPLOI

Electricité d'origine renouvelable : une croissance indéniable … et insuffisante

Partager :
Electricité d'origine renouvelable : une croissance indéniable … et insuffisante
Par Laurence Madoui, le 11 janvier 2019
Découvrez notre newsletter gratuite Énergie
L’essor de la production d’électricité d’origine renouvelable est basé sur l’éolien et le photovoltaïque, tenus d’installer 2 GW/an de nouvelles capacités jusqu’à 2023. Un rythme jugé « difficile à tenir » par l’Observatoire des énergies renouvelables, pour qui le développement des autres filières (biogaz, biomasse) est insuffisant.

L’électricité d’origine renouvelable a couvert 18,4 % de la consommation nationale (soit 88.900 GWh produits) en 20171, selon le baromètre publié le 10 janvier par l’Observatoire des énergies renouvelables (Observ’ER). Elle pesait alors 15,7 milliards d’euros de chiffre d’affaires et 47.620 emplois directs.

Solaire et éolien tirent la croissance

Avec 53.500 MW aujourd’hui installés (métropole et DOM, hors Mayotte), l’objectif établi pour fin 2018 par la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) de 2016 est atteint à 97 %. Pour remplir celui fixé pour fin 2023 par la PPE actualisée fin 2018, les capacités devront croître de 31 %.

Si l’hydroélectricité reste le pilier de la production (48 % des capacités), l’éolien et le photovoltaïque (92 % des capacités créées de 2010 à 2017) viennent la « talonner », relève Raphaël Gerson, de l’Ademe. « L’éolien la supplante en termes de chiffre d’affaires et d’emplois et ce n’est qu’un début », affirme l’adjoint au chef du service réseaux et énergies renouvelables. Eolien terrestre et photovoltaïque doivent installer 2 GW/an jusqu’en 2023, aux termes de la dernière PPE.

Le Nimby se lève sur le photovoltaïque de masse

Pour Vincent Jacques le Seigneur, président d’Observ’ER, la directive de décembre 2018 ancre une « tendance lourde », donnant de la visibilité aux investisseurs : en 2030, les renouvelables devront couvrir 32 % de la consommation d’énergie totale de l’Union et 14 % de celle utilisée dans les transports. Si l’autoconsommation (90 % des demandes de raccordement) relance le photovoltaïque sur le segment des petites puissances, « l’arrivée de grandes centrales au sol – comme la ferme de 1,2 GW envisagée en Lot-et-Garonne qui condamnerait 600 ha de forêt– risque de mener au syndrome Nimby (Not in my backyard) déjà subi par l’éolien. Pour être acceptable, cette expansion doit être encadrée et ne pas empiéter sur d’autres activités ». L’étude sur le potentiel des zones délaissées que s’apprête à publier l’Ademe révèle un espace disponible « conséquent et à l’abri des conflits d’usage », indique Raphaël Gerson.

Dans l’éolien, l’acceptation sociale sera favorisée par l’allocation aux collectivités de 20 % des recettes fiscales (loi de finances 2019) et le recours au financement citoyen, déjà pratiqué dans un projet sur trois. Le foisonnement des sociétés d’économie mixte depuis 2015 (loi de transition énergétique) conforte l’adhésion aux projets, portés par des élus ruraux proches des citoyens, observe Pascal Sokoloff, directeur de la Fédération nationale des collectivités concédantes et régies.

Piètre score pour l’offshore

Vincent Jacques le Seigneur juge « fort dommageable la prudence des autorités sur l’éolien en mer. Au large de la Corse, 32 machines de nouvelle génération (10 MW de puissance) suffiraient à satisfaire les besoins de l’île ».

Visant 2,4 GW installés fin 2023, « la PPE ne couvre même pas l’intégralité des projets dans les tuyaux », note Frédéric Tuillé, responsable des études d’Observ’ER.



1 : En 2016, les renouvelables assuraient 36,6 % de l’électricité en Espagne, 34 % en Italie et 32,2 % en Allemagne.
Crédit : EDF.FR
Tous nos articles à partir de 8,99 €
JE M'ABONNE
S'identifier
S'inscrire
S'abonner
S'abonner
S'abonner
S'abonner
Les Assises de l'eau premier volet, et après ?
Voir toutes nos interviews POLLUTEC 2018
En partenariat avec
À lire également
Les exploitations agricoles pourraient réduire leurs consommations énergétiques de 26 à 43%
Les exploitations agricoles pourraient réduire leurs consommations énergétiques de 26 à 43%
A l'occasion du Salon international de l'agriculture qui se tient jusqu'au 3 mars prochain au Parc des expositions de la porte de Versailles à Paris, l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe), publie ce jeudi 28 février, une étude sur l'efficacité énergétique dans l'agriculture.
[Dossier] Transition énergétique : le financement citoyen, un atout pour les territoires
[Dossier] Transition énergétique : le financement citoyen, un atout pour les territoires
Le financement citoyen se développe en France et les collectivités ont à présent différentes façons de s’emparer du sujet.
Efficacité énergétique : Allice au pays de la recherche collaborative
Efficacité énergétique : Allice au pays de la recherche collaborative
Trois centres techniques, un centre de recherche et un consultant s’associent dans une « alliance », visant à fédérer les industries autour de l’efficacité énergétique.
Grand débat national : la Fedene publie onze fiches thématiques
Grand débat national : la Fedene publie onze fiches thématiques
Dans le cadre du grand débat national, la Fédération des services énergie environnement (Fedene) publie des fiches thématiques d'information sur ses domaines d'expertise : la précarité énergétique, la réduction des consommations d'énergie, la chaleur renouvelables ou encore la fiscalité énergétique.
Record de financement participatif pour un projet de toitures solaires
Record de financement participatif pour un projet de toitures solaires
La plateforme de financement participatif Lendosphere annonce avoir établi un nouveau record avec le groupe Cap Sud : 1,1 million d'euros ont été prêtés par 697 personnes en six jours pour un projet de toitures solaires.
Global Bioenergies enregistre une perte nette de 13,6 millions d’euros en 2018
En 2018, le groupe Global Bioenergies a enregistré une perte nette de 13,6 millions d’euros, soit une amélioration par rapport à l’année 2017.
GRTgaz enregistre une baisse de 5% de la consommation de gaz naturel en 2018
GRTgaz enregistre une baisse de 5% de la consommation de gaz naturel en 2018
Jeudi 24 janvier, GRTgaz a publié son bilan gaz 2018.
Tous les articles ÉNERGIE
ACCÈS AU KIOSQUE
Événements
Sifer 2019
26 Mars 2019
Sifer 2019
Intersol 2019
26 Mars 2019
Intersol 2019
RailTech Europe 2019
26 Mars 2019
RailTech Europe 2019
+ D'ÉVÉNEMENTS
Emploi
- Chef de Projets Grands Comptes F/H
- Acheteur(euse) Métiers H/F
- Installateur / Installatrice en chauffage, climatisation, sanitaire et énergies renouvelables
+ D’OFFRES
Rubriques
Eau
Recyclage
Énergie
Territoires
Cleantech
Politiques
Pollutions
Biodiversité
Mobilité
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Emploi
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.